Partagez|

Fin de chapitre (Elana & Théodore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Dim 19 Aoû - 22:10


    Colérique. Un trait de caractère qui ne semblait pourtant pas correspondre à la description que l'on pouvait attendre de Théodore. Lui qui était timide, silencieux, talentueux dans le silence, et qui agissait dans l'ombre. Comment quelqu'un qui paraissait se ficher de tout, pouvait exploser de cette façon? Peut être parce que justement, il ne se fichait de rien. Teddy écoutait tout, attrapait chaque mot et le gardait dans son cœur. Et cela lui pesait fortement, depuis trop longtemps, depuis qu'on lui avait appris à ne jamais s'exprimer. Forcément, il fallait bien que ce trop plein d'analyse, de critique, de réflexion s'échappe de sa mémoire imperméable. Alors oui, l'asiatique était colérique, depuis son adolescence. Il se souvenait des trous qu'il avait causé dans les murs de sa chambre. Sa mère n'avait jamais su, puisque le garçon, soit intelligent, soit totalement traumatisé des répercutions, avait eu la bonne idée de cacher les endroits abîmés par des feuilles de révisions. Des notes de cours, des partitions de musique. Sa mère le félicitait d'être aussi assidu -même si elle aurait toujours voulu plus- et elle avait toujours été loin de se douter de ce qui se cachait en dessous. La traduction d'un mal, l'image d'une liberté qui tentait à tous prix de s'échapper.

    Comme cet après-midi là, encore une fois. Il y avait trop de choses en Teddy, trop de critiques, trop de raisons pour lesquelles il se détestait. Il y avait trop de choses extérieures que lui même détestait. Il en voulait à la terre entière de ne jamais lui donner de répit, il en voulait à sa famille de l'avoir traumatisé d'une sincère personnalité, il en voulait à Aiden de faire du mal à Kiara, et il en voulait à Kiara de quand même choisir Aiden, mais il s'en voulait surtout à lui de ne pas être à la hauteur. Il s'en voulait de faire du mal à Elana, la seule à qui il ne reprochait rien. Mais comment traduire cela par des mots qu'il n'avait jamais appris? Il ne savait pas, et c'était ça qui lui causait d'empirer les choses en criant sur Elana. Chose que de toute évidence, elle ne pourrait pas non plus comprendre elle-même.

    C'est comme ça qu'une larme perla sur sa joue, et que le plus rapidement possible, il devait la cacher. Parce qu'il avait peur, parce qu'il savait que personne n'avait jamais accepté sa peine. Ceux qui la causaient lui avait toujours dit de ne rien montrer, et ce qui en avait été témoins avaient toujours fait comme si de rien était, comme si c'était normal d'être élevé de cette façon. Pourquoi Elana aurait été différente, alors qu'elle aussi, elle lui criait dessus en le voyant énervé?
    Mais pourquoi assumer qu'elle serait pareille? C'était bien sa main qui attrapait son bras, non? Et c'était bien ses yeux à elle qui semblaient s'inquiéter? Un peu confus, Teddy ne put rien faire pour stopper ses yeux marrons de s'embuer. "Taedong". Un simple mot, son nom, et cela suffisait pour savoir que si, peut être qu'Elana était différente. Comme Teddy l'avait toujours espéré. Peut être qu'elle pouvait le comprendre, même si elle avait dit le contraire.

    Comme si le simple fait qu'elle l'appelle avec son vrai prénom n'avait pas été suffisant, les mots qui suivirent eurent un effet catalyseur. Elana voulait comprendre, elle voulait rester pour lui, elle voulait le laisser s'exprimer. Et ça, c'était beaucoup plus que ce que Teddy n'aurait jamais pu espérer.
    Tant pis pour leur jeu de fuis-moi-je-te-suis, le violoniste en était fatigué. Peu importe ce qui arriverait après. "Pas d'accord." Il murmura pour la blonde, pas réellement capable de parler plus fort. "Je veux continuer mes bétises." Le musicien avait expliqué en attrapant la blonde dans ses bras et en la serrant contre lui. C'était la première fois depuis très longtemps qu'il instaurait ce genre de contact. Bien la première fois qu'il faisait un câlin à quelqu'un délibérément, car depuis bien longtemps, il faisait confiance à cette personne. Teddy savait qu'elle ne lui ferait pas de mal. Tout du moins pas là, pas comme ça. Alors qu'ils étaient encore debout dans son salon, Théodore avait posé le côté de son visage sur le haut de la tête d'Elana, qu'il gardait contre son torse dévoilé.

    Ses bêtises, en l’occurrence, là Teddy parlait de se rapprocher de sa voisine. Ayant oublié comment la dernière soirée s'était finie, il pensait que ce serait peut être une erreur de briser les barrières qu'il pensait restantes. Et puis, il pensait qu'Elana était capable de le repousser. Mais il avait déjà gâché presque toutes les relations auxquelles il tenait, que si la même chose devait arriver avec Elana, relation également précieuse, il serait prêt. "Tu n'as rien à comprendre, Elana. Je me fais du mal comme ça parce que je ne suis pas à la hauteur, pour personne. Je ne l'ai jamais été, et je pense que ce n'est pas encore maintenant que j'y arriverais. Ton Taedong, il doit disparaître, parce que je n'arriverais jamais à rien en n'en faisant qu'à ma tête." Il expliqua simplement, d'une voix qu'il n'arrivait toujours pas à renforcer. Mais ces quelques mots, révélation de sa psychologie profonde étaient déjà assez pour qu'il se sente mieux.
    Ou alors c'était simplement grâce au contact humain qu'il maintenant pour un peu plus longtemps auprès de lui.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Lun 20 Aoû - 1:06


Fin de chapitre

Elana & @Théodore Kang





-"Pas d'accord."

Ses sourcils se froncèrent en entendant le refus qu'elle devait maintenant essuyer. Tout en parlant, elle avait su se convaincre qu'en aucun cas il ne viendrait à refuser son offre. Oui, Elana s'était montré trop convaincante, trop vrai. Théodore ne pouvait régner tout ça. Mais les deux petits mots suffirent à tout faire basculer, et à faire rater à son cœur un battement. Alors qu'elle ne savait plus aucunement quoi faire ou quoi dire, la suite arriva pour lui porter secours. Fort heureusement, sinon elle aurait sans doute casser jeter un ou deux livres à son tour. Même si au final, dans la tournure en train de se créer, elle risquait de se retrouver terriblement décontenancée.

-"Je veux continuer mes bétises."

N'ayant même pas le temps de questionner l'anciennement grand-père devenu sale gosse sur ses futures bêtises, la jeune femme se retrouva contre lui. Complètement surprise de la tournure de la situation, ses instincts réagirent avant son cerveau pour venir passer ses bras autour de lui. Bon, maintenant elle se devait d'analyser le cours des événements.... après lui avoir crié dessus, l’avoir ignoré et provoqué, voilà maintenant que celui qui craignait les contacts comme la peste la prenait dans ses bras. Ca ne faisait que davantage signaler l'état de détresse dans lequel Théodore se trouvait... et dans lequel Elana était aussi: comment par un simple câlin, l'étudiante pouvait se sentir aussi émue? Elle se sentait terriblement idiote, comme ces imbéciles dans les comédies romantiques. Même si ce n'était pas du tout de quoi il s'agissait actuellement, du moins c'était ce dont elle devait absolument se convaincre.

-"Tu n'as rien à comprendre, Elana. Je me fais du mal comme ça parce que je ne suis pas à la hauteur, pour personne. Je ne l'ai jamais été, et je pense que ce n'est pas encore maintenant que j'y arriverais. Ton Taedong, il doit disparaître, parce que je n'arriverais jamais à rien en n'en faisant qu'à ma tête."

Voilà qui l'aida instantanément à ne plus penser à tout ce qu'elle ressentait sur le moment, mais plutôt à ce concentrer davantage sur la personne qui en avait besoin. Surtout après avoir entendu toutes ses absurdités... Ses mains remontèrent le long de son dos afin de le repousser doucement en arrière, laissant de côté le risque qu'il prenne ça pour un vœu de distance entre eux.

-"Pabo..."

Ses yeux fixèrent les prunelles sombres qui semblaient avoir rétréci au lavage. Depuis combien de temps était-il ici à se morfondre, pleurant à cause de blessures causés par des gens jaloux sans doute devant autant authenticité? Prenant son visage entre ses doigts fins, elle voulait essayer de faire qu'il comprenne clairement son message. Qu'il l'écoute, qu'il l’emmagasine. Tentant peut-être vainement de dire les mots qu'elle avait toujours voulu entendre.

-"A la hauteur de quoi? Hein? De tes parents? De tes amis? De tes modèles? Ca n'a aucun sens. Pas quand on est toi. Tu es... tu es tellement plus que ça. Et si les gens que tu essayes d'impressionner ne le voient pas, c'est qu'ils sont encore plus idiots que toi. C'est dire. Et tu ne peux pas faire disparaître "mon" Taedong. Théodore, Teddy et lui, c'est un tout qui te forme toi. Les erreurs, les faiblesses et tout ce qui va avec. Le drôle de mélange ça va sans dire... mais ce serait tellement dommage d'enlever un des éléments de ce que tu es. Parce que je suis certaine de ne pas être la seule à plutôt bien supporter le résultat final."

Un micro sourire aux lèvres, ses mains remontèrent pour ébouriffer les cheveux clairs du garçon. Triste à dire ou plutôt à penser, mais Elana aurait aimé être plus comme ce fabuleux désastre. Plus honnête. Plus sentimentale. Plus timide. Plus irrésistiblement attachante. Plus inexorablement talentueuse. Plus forte. Plus fragile. Plus lui. Elle le jalouse. Il l'attire. Le mensonge succomberait-il lentement à la nouvelle vérité? Non. Ca ne peut pas arriver. Ses mains se retirent pour que ses bras viennent se croiser contre son corps alors que son regard se détourne une seconde.

-"Tout ça pour dire que quiconque tu penses avoir déçu, ou quiconque t'as brisé le cœur n'est qu'un terrible obstacle à franchir. On ne peut pas plaire à tout le monde. Être toujours à la hauteur. On est des humains, pas des robots... On se fait tous souffrir. Et on s'en remet. Pour mieux se refaire souffrir."



_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Lun 20 Aoû - 16:29


Cet appartement, ce duplexe fort d'une architecture simple, ornée d'objets luxueux; il avait été le témoin maintes et maintes fois de manques de complicité, de relations qui n'allaient pas dans le même sens, de gênes mutuelles. Pourtant, dans cette après-midi beaucoup trop chaude au niveau température, il accueillait pour la première fois, une connexion qui semblait inébranlable, voire pire, qui se renforçait à chaque communication. Teddy avait Elana dans ses bras, il la serrait contre lui, fermement pour ne pas qu'elle s'en aille si rapidement, mais avec assez de douceur pour veiller à ne lui faire aucun mal. Et la joue posée sur le haut de sa tête, il ne pensait à rien sauf à elle, donc à rien sauf à tout.
Pourquoi c'était elle dans ses bras, et pas quelqu'un d'autre? Pourquoi, alors qu'il avait deux amies qu'il connaissait depuis bien longtemps, avec qui il avait partagé beaucoup plus de choses, c'était quand même Elana qui héritait de sa confiance, d'un témoignage de ses véritables émotions, et de l'une de ses rares marques d'affection physique? Bizarrement, la réponse ne semblait pas inconnue. Elle était présente dans la tête du faux-blond, il préférait juste l'ignorer, ou ne pas réellement la regarder en face. Il n'était pas prêt à réellement se rendre compte de la vérité. Il ne voulait pas fermer un chapitre entre eux, qui pourrait être le début d'un nouveau tome, mais qui risquait plus probablement d'être la fin de leur histoire. Non, tout ce qu'il tenait à admettre pour l'instant, c'était qu'Elana savait l'écouter, et voulait surtout l'écouter.

Deux larmes perlaient toujours aux coins des yeux bridés du musicien, alors que sa voisine plus-qu-une-voisine se retirait légèrement de lui. Mais il n'en était pas vexé, ni soulagé. Il attendait juste patiemment les mots qu'elle allait très probablement dire, comme s'il attendait qu'enfin, quelqu'un prononce les mots qu'il avait toujours voulu entendre. Il attendait qu'Elana montre qu'elle était la personne qu'il avait toujours attendue. La personne dont Taedong avait toujours rêvé. Alors il était là, à fixer les perles de prunelles vertes qui s'offraient devant lui, dont les mains l'obligeait à ne pas se détourner. Et bizarrement, cela semblait lui rappeler quelques souvenirs. La dernière soirée qu'ils avaient passé ensemble, ils s'étaient rapprochés d'une façon similaire, non? Leurs visages avaient été aussi proches, voire plus encore. Instinctivement, tout en écoutant les dires de la jolie blonde, Théodore rapprocha son visage. Il voulait tester la réaction de sa voisine, tester ses propres souvenirs. Mais il avait été trop long, parce qu'elle avait fini de parler, et que maintenant elle s'était retirée pour venir ébouriffer ses cheveux et bloquer tout autre rapprochement en croisant les bras. Cela forçait directement Teddy à commenter, au lieu de garder ses mots pour lui.
Mais que pouvait-il dire? Que pouvait il surtout retenir sans laisser échapper ses larmes? Les mots qu'Elana avait eus... Ils étaient trop bons, trop pointus, trop précis. Ils venaient parfaitement s'insuffler à travers tout son être et combler chaque trous causés par son éducation. C'était exactement les mots qu'il avait besoin d'entendre. La chose, c'était que ces paroles symbolisaient une confirmation qu'Elana le comprenait. Qu'elle avait vécu une enfance similaire. Ce lien inexplicable, cette attirance beaucoup trop rapidement familière, c'était ça. Et c'était tout ce qui fallait à notre petite âme torturée.

Teddy ne pouvait pas répondre exactement à la tirade de sa voisine, comme il ne pouvait pas non plus exactement lui expliquer ses souffrances tout de suite. Il ne voyait pas comment aborder le sujet de Kiara -qui restait un secret honteur en lui-. Et bien sûr, ses peurs enfantines étaient encore trop ancrée en lui pour qu'il puisse les formuler. Sa réplique précédente avait été assez pour ce moment là. Mais il savait, plus tard, qu'il pourrait tout avouer. Et il savait, aussi, qu'Elana serait là pour l'écouter.

Un signe d'espoir, un soulagement, Elana l'était. Une voisine, mais surtout l'allégorie de sa médecine. Avec elle, il pouvait être ce qu'il était, et il savait que ce serait assez, parce qu'elle le comprenait, et comme elle avait dit; elle le supportait bien comme ça. "Je ne veux pas qu'on se fasse souffrir." Théodore resta devant cette femme si importante pour lui, même si elle avait les bras croisés. Il avait un ton tout sérieux maintenant. Parce qu'il offrait un pacte, celui de ne plus penser comme leurs parents. Celui qui scellait une liberté à être ensemble ceux qu'ils cachaient au monde. Et une promesse, de toujours se soutenir, sans jamais se décevoir. "Tu es exactement comme je voudrais que tu sois." Teddy avoua solennellement. Une déclaration, pour lui, plus intime qu'un aveu d'amour. C'était une preuve qu'il acceptait Elana comme elle était, mais surtout, qu'il se donnait à elle comme lui était, promettant qu'il ne lui cacherait rien. Allait-elle comprendre le message? L'accepter? Rester auprès de lui alors qu'il avait agi avec elle comme ceux qui leur faisaient du mal? Pouvait-elle toujours vouloir bien le supporter, alors qu'il l'avait déçue, et qu'il n'était toujours pas sûr de se souvenir de ce qu'il y avait eu entre eux?

Pour Elana, Taedong avait envie d'essayer et de ne pas se laisser submerger par les peurs et autres blocages instaurés en lui. "Tu restes dîner avec moi?" Il posa donc sa question. Même s'il n'était pas encore vraiment l'heure de manger. Même si son appartement montrait encore des signes de colère. Même si sa chemise presque entièrement déboutonnée, ses cheveux dérangés et son visage bouffi n'étaient pas vraiment des signes accueillants. Mais il avait besoin de réclamer officiellement la compagnie de sa voisine, définitivement plus qu'une voisine.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Lun 20 Aoû - 18:40


Fin de chapitre

Elana & @Théodore Kang



Le choix des mots semblait confus certes, mais venu du même mal-être qui la rongeait elle aussi depuis longtemps. Ainsi, la blonde savait quoi dire dans le fondement, et supposait pouvoir toucher Théodore de la manière dont elle le souhaitait. Du moins elle l'espérait: ses dernières réactions avaient prouvé une envie d'améliorer les choses ce qui était plus qu'encourageant. Alors que ses doigts quittaient les joues douces du garçon, elle avait bien réalisé qu'il avait tenté subtilement de se rapprocher de sa personne. Comment pouvait-elle lui reprocher de succomber à ses jolis traits hein? N'ayant rien fait pour l'éloigner ou provoquer elle aussi un quelconque rapprochement, Elana s'était contenté de faire comme si de rien n'était, ne rougissant pas d'une oreille ou ne cillant pas d'un millimètre. La violence qu'elle avait précédemment confronté ainsi que la perte de mémoire de Teddy l'avait fait prendre conscience de plusieurs choses et tout ce qu'elle pouvait faire désormais, c'était prétendre ignorer. Parce qu'elle le voulait. Parce qu'elle n'avait pas le courage fier du jeune homme de se livrer ainsi. Peut-être ne l'aurait-elle jamais.

Le visage de Taedong ne semblait pas forcément plus apaisé, mais particulièrement touché. L'impression n'en était donc pas qu'une, et ce lien si privilégié qu'il partageait était né d'une origine commune. A la fois rassurant, grisant et terrifiant. Tous les deux pourraient donc être capables de se comprendre.. mais les risques que ça pouvait entraîner valaient-ils le prix? Pour le savoir il fallait se lancer de le vide, se montrer comme personne ne l'avait jamais vu. Pourtant il fallait dire que c'était déjà un peu le cas, le naturel à ses côtés revenant souvent au galop... Le côté petite peste, pipelette égoïste à tendance croqueuse de diamants n'était pas vraiment bien caché, et souvent visible comme le nez au milieu de la figure. Même si des secrets comme son attrait pour la drogue, sa méchanceté pour se protéger ou encore sa capacité à manipuler, ça elle n'en avait toujours pas vraiment parlé. A quoi bon? Pour une personne fière comme Elana, accepter qu'au fond elle ne s'appréciait pas était aussi aussi difficile à penser qu'à dire.

-"Je ne veux pas qu'on se fasse souffrir."

Pessimiste, la femme regardait l'homme innocent. Dans un monde parfait, sans doute cela aurait été possible. Un endroit où les gens peuvent simplement être heureux, sans penser aux intérêts, aux regards et à la rancœur. Sa réponse fit un léger sourire, offrande d'y croire une seconde. Que tout allait bien se passer. Qu'ils ne se re-criaient plus dessus. Continueraient à apprécier toujours la présence de l'un et de l'autre sans jamais se blesser. Oui. Au moins, peut-être jusqu'à demain.

-"Tu es exactement comme je voudrais que tu sois."

Pourquoi cela sonnait vide de sens à ses oreilles? Parce qu'elle ne pouvait pas y croire. Non, elle aurait pu être tellement mieux, tellement plus. Les défauts surplombant ses qualités, ses erreurs ses réussites ou encore ses contacts d'intérêts que ses véritables amis. Au départ, n'était-elle pas rester lié au musicien aussi pour sa notoriété et ce que ça pouvait potentiellement lui apporter? Peut-être. Peut-être pas. Elana ne voulait aucunement savoir si c'était vrai: parce qu'elle ne voulait pas utiliser celui qui semblait tant lui apporter. Elle ne voulait pas non plus savoir si c'était faux : parce qu'elle craignait que la comédienne qu'elle était ne puisse jamais vraiment s'attacher, ou se faire apprécier. Et si il y avait bien quelqu'un qu'elle ne voulait pas décevoir, c'était lui.

-"En même temps, comment pourrais-je meilleur hein?"

Un rire amusée, une mèche remise derrière son oreille. Prétendre être confiante, comme toujours. Même avec lui. Même si elle n'en a pas envie. Avoir envie de lui dire, d'avouer. De l'embrasser. De partir et de rester.

-"Tu restes dîner avec moi?"

-"Tu sais ce qu'on va faire? Faut que je m’entraîne à cuisiner, mon frère veut bientôt passer me rendre visite. Je m'occupe du repas avec ce que t'as dans ton dear frigo, pendant que tu nettoies ce bazar, prend une douche ou je ne sais quoi."

D'une pierre deux coups: à la fois elle restait ici avec lui pour le soutenir avec ce qu'il pouvait bien traverser, mais en même temps Elana pouvait profiter d'un peu de temps seule pour se remettre les idées en place et savoir ce qu'elle voulait faire de la suite. Il lui fallait un plan, un plan simple. Histoire de se remettre dans les lignes de sa destiné qui ne comprenait clairement pas de ressentir autant d'émotions contradictoires à cause de son fichu gloomy guy. Car clairement, elle s'y oppose. Mieux vaut rester de drôles de voisins étranges qui parfois traînent ensemble que toute autre chose n'est ce pas? Rien de trop complexe.

Sans même attendre une validation de sa proposition, la jeune femme se dirige vers la cuisine pour établir aussi une recette. En espérant qu'il n'avait pas que des trucs asiatiques étranges... enfin, la dernière fois elle avait réussi à faire des pancakes. Aujourd'hui aussi elle devrait pouvoir s'en sortir... Rah, avec ses talents limités dans le domaine culinaire il fallait absolument qu'elle trouve un truc facile, mais pas non plus un œuf sur le plat.

_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Lun 20 Aoû - 20:22


    S'il y avait bien un bon côté à être vieux, c'était les années d'expériences qui doraient le blason. Et Théodore en avait plusieurs d'avance, assez pour savoir ce qu'il voulait, pour reconnaître certaines vérités au milieu de faux-semblant, et pour sentir quand il pouvait parler ou non. Trop d'années silencieuses où le garçon qu'il était vivait dans la discrétion, à étudier les situations, et les réactions proportionnelles qu'il devait avoir. Donc Teddy savait, il sentait qu'il y avait quelque chose avec Elana. Il l'avait probablement toujours su. Et pour lui, c'était évident qu'il devait se confier à elle, parce qu'il savait que ça lui ferait du bien, mais surtout parce qu'il espérait que ça lui ferait du bien à elle aussi. Il voulait qu'avec ces petites perches tendues, elle arrive elle aussi à laisser tomber le masque qu'elle arborait. Ce masque qui semblait à présent si évident.

    Ce masque qui n'était pas décidé à tomber. Intensément, le coréen observait le visage de sa voisine et là encore, il y voyait ce geste. Une main, une mèche de cheveux. Et alors il comprit. Tout prenait beaucoup trop de sens. "Tu sais, avec moi tu n'as pas besoin de faire semblant..." De ne pas savoir comment être meilleure? De ne pas être touchée par ses mots? D'être cette fille arrogante et calculatrice? De tout ça. "Pourquoi tu-" Des chuchotements étaient en train de s'échapper avec douceur de la bouche du musicien, juste avant qu'il se stoppe lui même dans son élan, une réelle réalisation illustrant son visage avec une surprise des plus totales. "Pourquoi tu essaies encore de faire semblant, avec moi?" La question qu'il allait posé. Et bizarrement, cela lui revenait en tête. Il avait déjà posé cette même question. Au bar, avant de se sentir mal, avant qu'il ait besoin d'autre chose. Avant qu'il lui demande de l'embrasser... Et avant que la blonde ne le fasse.

    L'invitation à dîner tenait toujours, jamais Théodore ne l'aurait retiré. Même, il ne regrettait pas d'avoir embrassé Elana. Ils avaient été tous les deux fautifs. Et puis il ne pouvait pas dire que c'était une mauvaise chose. Simplement que maintenant, cela compliquait beaucoup trop les choses entre eux. Ou alors non? Tout était plus clair dans la tête de Teddy. Ce qu'il ressentait pour Elana, la réponse à laquelle il ne voulait prêter aucune attention, s'intensifiait de plus belle. Parce qu'il avait voulu embrasser Elana avant son cœur brisé. Parce qu'il avait toujours voulu savoir ce qu'il ressentirait une fois cette envie complétée. Surtout parce qu'il n'avait pas hésité une seule seconde à se forcer à oublier pour ne pas maintenant ressentir ce regret de ne pas l'avoir embrassée plus longtemps. De ne pas l'embrasser de nouveau.

    "Je vais prendre une douche." Théodore se coupa lui même, changeant de ton. Il n'aimait pas réellement ranger ses affaires devant quelqu'un, et puis, lui aussi voulait un peu de tranquillité d'esprit. Parce que maintenant, il ne pouvait plus renier qu'Elana avait toujours occupé une grande place dans son esprit. Au départ une question, puis une énigme, et maintenant une réponse. Teddy voulait continuer à étudier Elana. Et tant pis si elle lui bloquerait les informations. Elle était tellement pour lui, qu'il ne pourrait pas la laisser filer aussi facilement. Et puis il l'avait dit, il ne voulait pas la faire souffrir. Il voulait même apaiser les souffrances qu'elle avait déjà. Alors si elle ne voulait pas se livrer à lui tout de suite, ni croire que le violoniste se satisfaisait très suffisamment de sa personnalité, il allait commencer par atténuer le mal qu'il lui faisait. "Au fait, tu gagnes un point de plus." Il conclut simplement, faisant référence subtile aux souvenirs de la dernière soirée qui lui étaient revenus. "Et tu as de la chance, je n'ai pas touché à mon frigo depuis une semaine." Il ajouta comme si sa phrase précédente ne signifiait rien.

    La réflexion des deux voisins devaient prendre le temps de s'installer. Alors tout de suite après ses quelques mots, Théodore était monté à l'étage pour aller prendre une douche dans sa salle de bain. Il se fichait de ce qu'Elana faisait en bas. Le truc bénéfique, c'est qu'elle avait déjà fouillé chez lui, donc il n'avait -presque- plus rien à cacher. Et puis, en ce qui concernait son frigo, il donnait lieu à beaucoup d'oeufs et de pièces de boeuf; sinon des légumes et quelques sauces. Ses armoires, elles, étaient pleines de varitétés de nouilles, avec du riz. Si Elana fouillait bien, elle pouvait facilement préparer des plats de pâtes en sauce. Ou alors, elle trouverait surement quelque chose de plus imaginatif.
    En attendant, Théodore prenait une douche froide, tout en repensant aux lèvres d'Elana. Tout en se demandant si les quelques mots qu'il lui avait dit précédemment avaient été compris. Est ce qu'elle avait compris que Théodore se fichait de son attitude matérialiste et relationiste? Est ce qu'elle avait compris qu'il savait lire à travers ça, et surtout qu'il avait envie de continuer à la lire à travers ses facades? Est ce qu'elle pouvait se douter qu'il avait envie de l'embrasser de nouveau? Trop de questions, pas assez de facilités pour obtenir de réponses. Parce qu'Elana était compliquée, beaucoup plus que Kiara, beaucoup trop, mais c'était ça, aussi, qui rendait Teddy tellement accro. Parce que lui cherchait à trouver la simplicité dont la blonde faisait preuve parfois. Qui avait dit que leur jeu était terminé?

    Après de bonnes et longues minutes, l'asiatique avait réussi à de nouveau bloquer ses émotions, et à toujours éviter la fameuse réponse à ses sentiments sur Elana. Il tassait aussi au fond de lui tout le mal-être qui allait avec le rateau de Kiara, et les réflexions hantées de ses parents qui lui revenaient donc en tête. Teddy était redevenu Théodore, et il descendait les marches de ses escaliers avec sa chemise remise encore moins bien qu'auparavant. Il avait aucune émotion sur le visage, les cheveux humides, il lui manquait ses boucles d'oreille et ses colliers, et seulement un bouton au niveau de son nombril maintenait sa chemise attachée. Pour la première fois, alors qu'il arrivait sur la dernière marche, il réalisait l'ampleur des dégâts dans sa décoration. Un peu surpris, beaucoup honteux, il restait planté là à observer le désastre, oubliant pendant quelques secondes que sa voisine était là, simplement parce que voir ça affaiblissait sa capacité à chasser les mauvaises choses de son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Lun 27 Aoû - 0:38


Fin de chapitre

Elana & @Théodore Kang





"Tu sais, avec moi tu n'as pas besoin de faire semblant..."

Ses yeux s'écarquillèrent un peu alors que toute pensée s'arrêtait dans son esprit. Quoi dire, quoi faire? La situation n'était pas oppressante non plus, mais c'était le début. Le début du sol qui s'effondrait sous ses pieds. Des doutes qui de nouveau s'insinuaient lentement en elle.

"Pourquoi tu-"

Elana voulait qu'il se taise. Et miraculeusement il le fit. La raison l'importait guère, tant que de nouveau se présentait l'occasion de détourner le fil de la conversation. Mais les tourments passés qui remontaient à la surface l'en empêchait actuellement, alors que son regard cherchait à s'échapper, et trouva son point de refuge par la fenêtre donnant sur la ville.

Sort finalement de ses fines lèvres cette idée de faire la cuisine, pour retrouver un peu de cette réconfortante solitude dont actuellement elle avait tant besoin. Malgré son envie d'être naturelle avec lui. Tout simplement parce qu'elle ne savait plus comment faire, et se perdait déjà dans cette sensation étrange de ne plus à ses côtés avoir besoin de prétendre.

-"Je vais prendre une douche."

Parfait. Parfait! Alors qu'elle commençait déjà à se tourner vers la cuisine, Théodore semblait ne pas vouloir mettre encore fin à cette gênante situation.

-"Au fait, tu gagnes un point de plus. Et tu as de la chance, je n'ai pas touché à mon frigo depuis une semaine."

Le point? Le frigo? La blonde ne comprenait pas le lien. Ni même d'où ça sortait cette histoire bizarre. Enfin, perdue dans ses propres réflexions elle n'y porta pas grande attention, avant d'ouvrir les placards à la recherche... de n'importe quoi. En plus, elle adorait fouiller chez les gens, ça lui permettait vraiment de se concentrer sur autre chose que la peine de Teddy, ses questionnements ou le fait qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de s'en inquiéter. Bon, peut-être que sa technique ne marchait que moyennement finalement...

Sans même s'en rendre compte, elle avait reproduit la seule recette que sa mère lui avait enseigné: le risotto. A chaque fois que l'étudiante essayait de refaire quelconque autre met de son enfance, elle échouait lamentablement. Peut-être parce que ce plat était le seul que sa mère avait eu la patience de lui apprendre. Et le seul où l'élève avait à son tour daigné véritablement écouté. Les champignons étaient coupés, le riz en court de cuisson et la sauce en pleine préparation. Si la demoiselle craignait de perdre le contrôle de sa vie, au moins actuellement elle avait actuellement celui des fourneaux.

Entendant les pas dans l'escaliers, son cœur rata un battement. Quelle idiote! Être surprise par si peu de chose n'était définitivement pas son genre. Enfin, si. Un peu. Mais maintenant qu'elle commençait pas reprendre les choses en main, Elana ne comptait pas en perdre une miette. Alors qu'elle s'avance pour déposer deux assiettes sur la table, comment ne pas remarquer Taedong qui semble perdu dans sa propre maison? Des émotions conflictuelles essayent d'emporter au loin sa récente résolution. Rien qui ne soit lié à cette chemise particulièrement ouverte évidemment.

-"Tu t'occuperas de tout ça plus tard. Viens manger, ça va être froid et tu risquerais de dire que c'est mauvais à cause de ça."

Même si il n'était pas exactement l'heure de manger. Même si le goût particulier se trouverait sans doute plutôt dans le fait qu'elle avait eu la main leste sur le poivre. Même si tout ce qu'elle voulait c'était trouver un prétexte pour lui aussi lui changer les idées. Même si c'était parce qu'elle ferait bien des choses pour simplement le voir sourire. Posant ce qu'elle avait amenée sur la table, elle ajouta ensuite des couverts avant d'éteindre le feu sous les deux casseroles. Une de sauce, l'autre de riz. Heureusement qu'il avait pris un peu de temps sous l'eau, sinon elle n'aurait pas eu le temps de finir. Un léger sourire taquin se forma sur ses lèvres, alors que la blonde attendait qu'il vienne s'installer.

-"Le principe quand on sort de la douche et qu'on a une invitée, n'est pas d'en sortir habillé?"


Oh malgré la gêne ambiante et l'air peut-être encore un peu pesant, Elana n'avait pas froid aux yeux. Surtout en ce moment... Et y avait-il de meilleur manière de changer le sujet?


_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Lun 27 Aoû - 14:30


Perché sur la dernière marche de son escalier, l'artiste torturé regardait ses étagères vides de livres, dont ils se trouvaient tous par terre. Il regardait ses cadres photos, tombés eux aussi. Les meubles n'avaient pas bougé d'une traite, seulement ses mémentos avaient été déplacés, comme critiqués, refoulés. Le vague interlude que Théodore avait passé avec sa voisine avait permis de lui faire oublier pourquoi il avait témoigné d'autant de rejet. C'était un phénomène qui semblait se reproduire bien trop souvent, d'oublier tout ce qui pouvait le tâcher, quand il était en présence de la blonde. Mais là, depuis qu'un silence avait été instauré entre eux, tout semblait revenir à la mémoire du pauvre Teddy. Les livres, les photos, cela lui rappelait le rejet de Kiara. Comment un simple rateau pouvait provoquer autant de colère et de rage, parallèle de mal-être? Parce que Kiara n'était pas n'importe qui. La brésilienne avait été la seule qui s'était tourné vers lui quand il venait d'arriver dans ce pays. A deux, ils avaient dû se faire à une nouvelle culture, une nouvelle langue, un nouveau tout. Ils avaient été une équipe, un binôme puissant envers et contre tout. S'ils avaient réussi à se faire une si belle vie dans cette ville, c'était parce qu'ils avaient toujours compté l'un sur l'autre pour partager leurs peurs, leurs angoisses et leurs doutes. Teddy ne connaissait Kiara que trop bien. Et il savait qu'Aiden la faisait beaucoup souffir. Il savait aussi qu'il n'aurait jamais dû l'aimer de cette façon. Du vrai amour? Non, plutôt son esprit de compétition. Au bout d'un moment, par jalousie, ou peur de perdre son équipière si précieuse pour un homme qui n'en valait pas plus que lui, Teddy avait développé cette envie. Tout faire pour être meilleur, tout faire pour que Kiara comprenne que Théodore ne la ferait jamais souffrir. Peut être aussi tout faire pour grappiller un peu de son optimisme? Mais s'il la connaissait si bien, Teddy aurait dû savoir qu'elle n'était pas faite pour lui dans ce sens là, que la psychologie avec laquelle il l'abordait n'était pas bénéfique pour lui. Parce que maintenant, la loyauté admirable de Kiara envers ses sentiments à elle, avait totalement détruit ceux de Théodore. Lui qui avait tout fait pour être un homme parfait, n'était toujours pas assez. Kiara avait préféré un homme qui la faisait souffrir par rapport à celui qui l'aurait toujours respecté. Et Teddy savait, Teddy savait que c'était normal. Parce que sa mère avait raison, parce qu'il n'arriverait jamais à rien s'il laissait sa vraie personnalité transparaître. Parce que les gens recherchent la perfection - mais ils tombent amoureux de l'imperfection.

Une colère, qui en réalité était plus une traduction de la haine qu'il éprouvait pour lui même, était en train de renaître au coeur de Teddy. Et il aurait encore balancé quelque chose à travers la pièce si une voix ne l'avait pas stoppé. Doucement, le faux-blond tourna la tête vers sa voisine. Pourquoi était-elle toujours là quand il en avait le plus besoin? Pourquoi ses mots ordinaires savaient calmer les tempêtes au fond de lui? "Tu as raison." Il répondit simplement, chassant de nouveau temporairement les sentiments qui le tourmentaient depuis quelques jours déjà. "J'accepte de goûter, simplement parce que je sais que tu n'as pas eu accès à mes poisons." Le musicien tenta misérablement une dose d'humour, faisant écho à la première fois qu'ils s'étaient vus dans cet appartement, et quand Elana pensait qu'il cachait des cadavres. C'était étrange de se dire maintenant qu'ils tenaient trop précieusement l'un à l'autre, bien qu'ils refusaient de l'admettre. De penser qu'ils s'étaient embrassés deux fois déjà, et qu'au moins l'un d'entre eux avait envie de le faire plusieurs fois encore...

D'ailleurs, Elana n'avait pas l'air gênée de la remarque qu'il avait faite? Jouait-elle encore la comédie ou faisait-elle exprès? Le violoniste, soulagé d'avoir trouvé une distraction, ou alors déjà distrait simplement par les yeux verts en face de lui, vint s'asseoir sur une des chaises autour de sa table. Il avait un drôle de sourire au visage. "Cela gêne mon invitée?" Il demanda d'un sourcil arqué. Sa chemise ne tenait certes qu'à un bouton, mais en soi, son torse était couvert. Pourtant, il avait envie de la taquiner un peu plus, peut être pour essayer aussi, de lui faire avouer que certaines barrières entre eux étaient tombées lors de leur dernière soirée. "C'est vrai que ce serait impoli de manger ce plat tétons à l'air, non?” Il parlait, comme s'il réfléchissait à voix haute. Attrapant une cuillère pour commencer à servir Elana, il se pencha en avant pour pouvoir déposer la dose de riz dans l'assiette de la blonde, faisant exprès que le décolleté lui donne vue direct sur tout son torse (et donc ses tétons), jusqu'à ce qu'il finisse de lui verser la sauce en même temps. Une fois l'assiette remplie, il garda la cuillère en main, et se rassit sur sa chaise. Et tandis que Teddy était en train de se servir lui même, il lâcha innocemment: "On a fait bien pire pourtant." Se concentrer sur les souvenirs de leur dernière soirée, où ils s'étaient baignés (et où ils avaient tous les deux eu l'occasion d'observer la poitrine de l'un et de l'autre) était bizarrement bien plus facile, même réconfortant, que de penser à tout ce qui lui faisait du mal. Elana continuait d'opérer sa magie, celle qui faisait que Théodore ne pensait plus qu'à être Taedong. Celle qui faisait qu'il lui avouerait surement la vérité tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Mar 11 Sep - 16:36


Fin de chapitre

Elana & @Théodore Kang





-"Tu as raison."

-"Comme toujours.~"

L'homme semblait avoir perdu suite à son intervention ce trouble renaissant, ce qui rassura la jeune femme. Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus ouverte au débat -surtout en étant certaine de gagner-, si il pouvait éviter de redevenir gloomy gloomy as fuck, la blonde n'était pas contre. Le souvenir d'un garçon fermé était encore trop bien ancré. Mieux valait éviter de le peiner, ou de le vexer. Pas trop non plus, la demoiselle n'était pas spécialement du genre à prendre les gens avec des pincettes même si elle comptait essayer. Oh et si il pouvait éviter de retomber dans le sentimental, c'était encore mieux. Mais qui pouvait bien prédire ce que leur réservait cette soirée à tous les deux?

-"J'accepte de goûter, simplement parce que je sais que tu n'as pas eu accès à mes poisons."

Un sourire en coin apparu automatiquement sur ses lèvres. Bien qu'elle ne soit pas encore certaine qu'il ne soit pas assez étrange pour planquer des cadavres sous son édredon, c'était assez incroyable qu'Elana est réussi à perdre tous ses préjugés à son sujet. Au point même, d'à ses côtés se sentir en sécurité. Punaise, c'était elle maintenant qui était en train de flancher. Le nunuche, très peu pour elle.
La table fut finalement installée, et la cuisinière pu confortablement se poser. Puisqu'elle avait préparé à manger, Théodore pouvait bien s'occuper du service. Sauf que voilà, ça ne faisait que d'autant plus voir ce qui était présenté, sans qu'il ne s'agisse du risotto.

-"Cela gêne mon invitée?"

-"Gênée? Moi?"

Un rire répondit au questionnement, alors que soudainement elle se retrouvait à regarder avec attention la fourchette qui défilait entre ses doigts. Oui, la gêner n'était pas vraiment le mot. Étrange. Voilà ce que c'était. Deux voisins bizarres qui se retrouvaient parfois, le soir. Bien qu'elle ne pouvait pas lui reprocher grand-chose sur le sujet de se ramener en petite tenue étant la première à l'avoir fait au début... justement, c'était le début. Un commencement bien moins important que les enchaînements.

-"C'est vrai que ce serait impoli de manger ce plat tétons à l'air, non?”

-"Tout à fait, terriblement malvenu..."

Son ton bien entendu n'était pas sérieux, essyayant de se redonner une contenance et se convaincre que ce n’était qu'un bout de peau. Car ça l'était... mais d'ailleurs, ce bout de peau semblait maintenant plus que s'offrir à ses yeux. Rêvait-elle où bien Teddy était en train d'essayer de... de quoi au juste? Se penchant exagérément, de comme par hasard... ça, oui, c'était gênant. Au point de la faire rire sans qu'elle n'essaye de s'en cacher. Qu'essayait-il de faire ainsi, avec ses petits tétons... Malgré ce coté aguicheur ce n'était pas la marche à suivre pour voir le charme opérer. Même si ça lui permettait au moins de s'amuser.

-"On a fait bien pire pourtant."

Le sourire stoppé net. Ses sourcils se froncent alors que ses yeux verts semblent chercher dans ceux marrons, la réponse à ses questions. Tout à l'heure pourtant, il s'était excusé de ne pas se souvenir. Elana avait-elle raison, et à ce moment précis il s'agissait simplement d'une excuse car il ne voulait plus en parler? Ou bien Taedong venait finalement de tout se remémorer... Devait-elle paniquer? Pas vraiment. Certes, le jeune homme avait été bien bourré, mais c'était une action d'un commun accord. Si lui avait des remords, tant pis. Elle le laisserait à son sort.

-"Pire? Je ne sais pas. Une baignade de temps à autres est il me semble selon la loi, tout à fait légal."

Bien entendu. Evidemment qu'elle était en train de tester le garçon. Histoire de savoir de quoi il se souvenait exactement. D'une course à un baisé, d'une boisson au second. Ou peut-être que c'était surtout sa carte bancaire qui gardait en mémoire certains achats douloureux. Des vêtements maintenant bien au fond du placard d'Elana, qu'elle ne comptait pas ressortir avant un moment. Une manœuvre parfaitement contrôlée, terminée sur une bouchée du met préparé.. POIVRÉE. Vraiment très poivrée. Sans doute avant jamais n'avait existé l'occasion de discuter de la faiblesse de son palais face aux divers épices... Attrapant rapidement son verre d'eau pour le finir d'une traite, voilà un sujet qui tombe à pic -sans mauvais jeu de mots- pour en plus détourner la conversation d'une nuitée un peu trop arrosée.

-"La vache... ne mange pas ça, tu vas t'arracher la bouche."

Se levant, Elana pris directement l'assiette de son voisin pour éviter une inflammation buccale instantanée. Ou aussi une honte de type "anh mais nan ça pique pas du tout" qu'elle préférait à choisir éviter. Même quand il s'agissait d'une activité comme manger, du terrain à l'adversaire elle ne voulait pas laisser.

_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Mer 12 Sep - 12:16


    Ce repas était tout des plus incongrus. Ce n'était pas réellement une heure pour dîner. C'était plus la fin de l'après-midi plutôt qu'un soir consommé. Pourtant, les deux voisins étaient là, à table, prêts à se remplir la panse comme prêts à ne pas retomber dans des situations délicates et déliées, qui finiraient sur une note amer et sucrée à la fois, comme le dernier repas qu'ils avaient passés. Pourtant Teddy était là, à revenir malgré lui sur le sujet. Sur le fameux sujet qui lui trottait la tête depuis qu'il s'en rappelait. Et il jouait encore une fois à tester Elana, à voir comment elle réagissait, voir comment elle se comporterait, ce qu'elle ressentirait. Mais comme toujours, cela ne pouvait jamais être direct. Entre elle et lui, c'était toujours dans la subtilité; une simple réplique qui piquait un endroit sensible, une parole qui pouvait être admise ou alors ignorée. C'était à ça qu'il jouait. A se dévoiler, à avouer ses récents souvenirs. Mais pourquoi? Pourquoi jouait-il entre deux états d'esprit depuis le début du repas? Pourquoi n'arrivait-il plus à être le fameux gloomy guy en présence de sa voisine. Mais pourquoi ne parvenait-il toujours pas à être un lui sincère et véritable?

    Un sourcil arqué se fit remarquer sur son visage, tandis que le violoniste avait fini de se servir. La baignade, la blonde mentionnait donc. Faisait-elle exprès? Surement. Théodore avait bien compris qu'elle se souvenait de toute la soirée. Et c'était bien lui qui avait été défié à oublier comment elle s'était terminée. Alors, la curiosité en lui était plutôt de se demander si Elana regrettait ou non, cette dernière conclusion inattendue, mais pourtant pas si illogique. Il avait les yeux fixés sur elle pendant qu'il se demandait. Mais si vraiment Elana n'avait pas voulu l'embrasser, elle ne l'aurait pas fait, non? Ou alors elle n'avait pas aimé leur contact, et avait maintenant honte que Teddy l'ait renoué par la suite, de son propre gré? La pensée semblait possible, même si cela irait à l'encontre de la même présence de la blonde dans cet appartement. Pourquoi serait-elle là si elle avait quelque chose contre lui?

    Rapidement, le musicien détourna les yeux, apercevant brièvement le changement dans ses étagères. Les sentiments conflictuels au fond de lui faisaient rage, et bien qu'il avait encore tant de mal être et de colère contre lui même, il y avait aussi cette envie irrépressible d'embrasser Elana de nouveau. Cette envie était là, depuis bien trop longtemps, et encore bien plus fortement depuis que Teddy se souvenait que cela avait été déjà fait. Il voulait être conscient cette fois de la sensation que ça ferait, il ne voulait rien oublier de la satisfaction de ce désir profond. C'était pour ça aussi qu'il avait détourné le regard, pour ne plus voir les douces lèvres, peut être légèrement maquillées de sa voisine, parce qu'il savait qu'il ne résisterait pas très longtemps.

    La moitié tourmentée de son âme avait besoin de réconfort, avait besoin d'Elana, qui était trop différente de Kiara, mais qui était infiniment plus bénéfique. Et l'autre moitié, celle qui était juste détendue auprès d'une personne qu'il aimait bien, surement trop, avait simplement envie de s'amuser, de continuer ce genre de jeu entre eux, de briser des barrières sans poser d'autres bordures à la place.

    Encore une fois, comme si c'était sa fonction attitrée, Elana sortit Théodore de ses pensées, et renforça la terrible envie qu'il avait en lui, et qui devait être assouvie, il le savait. "Wae?" Il sortit dans sa langue natale sans faire exprès, juste un témoignage de sa surprise. Car son assiette se faisait enlever de sous son nez sans même crier gare. Dans la lune, le faux-blond n'avait rien remarqué au presque-empoisonnement de sa voisine. Pourquoi? Parce que c'était trop épicé? Pour lui ce ne serait surement rien, et maintenant, une irrésistible envie de goûter au plat, de gagner encore une stupide compétition entre eux, était née en lui. "Je suis sûr que cela n'est rien." Il argumenta, se levant pour essayer d'attraper son assiette qu'Elana avait dans les mains. "J'ai grandi au kimchi." Il ajouta, certain qu'Elana avec ses connaissances de base, saurait qu'il parlait de ces choux très épicés accompagnant tous les plats de son pays. Et même, les plats en eux-même étaient souvent épicés, et un des pécher mignons du violonistes étaient les ramens de feu. "Allez." Il insista, alors qu'Elana ne voulait vraiment pas lui passer l'assiette. "Je veux quand même goûter!"

    Mais c'était trop tard, le défi silencieux était déjà mis en place, et Théodore se devait de le gagner. C'était son côté compétiteur qui lui causait bien trop de soucis qui le guidait. Et justement. Au lieu de simplement se déplacer et se servir dans le plat encore rempli, Teddy attrapa le poignet de la blonde, et vint poser ses lèvres sur les siennes. Une troisième fois. Allaient-ils continuer à les compter? Développer des sentiments pour sa meilleure amie, s'attirer la jalousie de certains collègues, et maintenant embrasser Elana alors qu'elle ne le voulait surement pas. Cette facette de gagnant instaurée par ses parents, était décidément la source des ennuis de l'asiatique. Mais c'était trop tard. Il savait qu'il allait se faire pousser, détester, qu'Elana allait le haïr, et s'enfuir pour ne plus jamais revenir. Mais Taedong était satisfait. Il avait renoué le contact entre lui et celle qui savait le reconnaître. Il avait rempli ce désir un peu trop récurrent, et s'il arrivait à approfondir ce baiser un peu plus, il pourrait même constater un peu plus précisément que les épices que la blonde avait utilisées n'était pas des mieux proportionnées.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Mer 12 Sep - 15:29


Fin de chapitre

Elana & @Théodore Kang





-"Wae?"

L'assiette déjà bien éloignée, Elana regardait le garçon qui semblait presque ne pas l'avoir écouté. Il valait mieux que ce ne soit pas le cas, c'était le genre de choses qu'elle ne supportait pas. Parler dans le vide, alors que l'autre semble préféré à tendre l'oreille, se réfugier dans ses pensées. Enfin, sur le coup il ne fallait pas se plaindre non plus. C'était une parfaite occasion pour retirer son repas sans qu'il ne réalise réellement quoi que ce soit. Qu'il ne prétende pas avoir faim: à moins de n'avoir rien avalé depuis un moment, qui sentait son ventre gargouiller à peine l'après midi terminée?

-"Je suis sûr que cela n'est rien."

Oh mais la blonde n'en doutait, que pour lui ça ne ferait que subtilement taquiner son palais. Et justement, voilà qui lui déplaisait. Souvent son frère n'hésitait pas à se moquer d'elle ajoutant une once de piment ici et là pour l'empêcher de profiter d'un délicieux repas. Donc, dès qu'il tendit le bras pour essayer de récupérer son dû, elle se recula, l'air de rien bien entendu.

-"J'ai grandi au kimchi."

Cliché. Tous les coréens dans les dramas en mangent à longueur de journées: pas de quoi l'étonner.

-"Au cas où tu n'aurais pas remarqué, c'est deux recettes très différentes."

Autant se l'avouer, puisque son visage devait le montrer: ce petit combat l'amusait un tout petit peu, alors qu'elle évitait à chaque fois les mains de Théodore. Un léger sourire malgré son air convaincu... qui remporterait ce nouveau point silencieux?

-"Allez. Je veux quand même goûter!"

-"Non c'est non, je te jure tu te mettrais à brûler de façon instantané!"

Un léger rire, alors que finalement son poignet est enserré. Alors qu'elle présume qu'il va donc de nouveau lui voler la platée, pourquoi leurs corps sont de nouveau rapprochés? Elana écarquille les yeux, mais n'a pas davantage de temps pour protester -si elle en avait eu envie. Deux lèvres qu'elle avait depuis un moment volontairement arrêté de regarder se retrouvent contre les siennes, une place qui semble étrangement adaptée. Jamais deux sans trois hein? Même si il est plus que temps de faire un choix... dépasser par les événements, c'est finalement involontairement qu'une décision est prise: l'assiette s'effondre sur le sol pour mieux s'y détruire. Dans la précipitation, la blonde recule. Rougit, ne sait plus vraiment quoi faire, alors que ça semble assez évident. Quand finalement la marche à suivre vient la frapper, voilà déjà qu'elle est baissée par terre à ramasser les bouts de porcelaine.

-"Désolée. J'ai pas fait gaffe, désolée... Au moins, pour toi plus question d'y goûter."

Attendez, mais qu'est ce qui venait de se passer? Le fracas l'avait empêcher d'y songer, et peut-être que maintenant il n'était plus question d'y penser. Teddy venait de l'embrasser. Encore. Même si à une soirée pas si lointaine, elle avait été la première à le faire. Quand un petit tas fut formé, la demoiselle porta le tout jusqu'à la poubelle, avant de se tourner vers lui. Ouais, clairement ça ne faisait pas de doute. N'ayant même pas eu le temps d'en profiter, elle avait elle aussi très envie de l'embrasser. De changer le dicton, et d'ajouter un nombre illimité de prochaines fois. Tout en ne voulant pas, de peur de l'influence de ce contact sur leur relation. Est ce que le silence saurait traduire cette émotion?


_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore)

Revenir en haut Aller en bas

Fin de chapitre (Elana & Théodore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Connaissez-vous Théodore inspirations ?
» Les fleurs bleues
» Apprendre à vivre, de Luc Ferry
» saison 3 acte 3 : La Croix d'Erèbe (chapitre 1)
» Les Hells Angels font un saut à Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Venice Neighborhood :: Washington Boulevard :: Residency-