Partagez|

Fin de chapitre (Elana & Théodore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Mer 12 Sep - 16:13


    Trop de raisons avaient poussé à ce geste. Un manque d'affection, une véritable volonté de goûter à la préparation, une envie de se rappeler concrètement de ce qu'il s'était forcé à oublier, mais aussi simplement un désir ardent, présent au fond de Teddy depuis déjà beaucoup de jours. Il y aurait des conséquences, certainement, mais c'était bien trop tard. Elana était debout, Théodore aussi s'était levé. Et il avait attrapé le poignet de sa voisine pour l'attirer vers lui. A peine les yeux fermés, qu'il avait joint leurs lèvres ensemble. Mais ce n'était pas assez. Il voulait profiter de cette sensation de passion accomplie, et surtout, il en brûlait de plus. Il désirait plus qu'un simple contact de lèvres. Il voulait ouvrir le passage, laisser leurs langues danser ensemble. Sauf que bien sûr, il n'eut pas l'occasion. A peine un toucher initié entre eux qu'un bruit de fracas se fit entendre. Une de ses assiettes, tombée, brisée. Et Elana avait pris peur et s'était reculée, ou alors elle l'avait fait exprès, pour se retirer innocemment de cette situation. Teddy devait avouer que la femme était bonne actrice et qu'il ne saurait déterminer le vrai du faux.

    De toutes façons, Taedong n'attendait rien de ce baiser, il en avait simplement eu une pure envie. Pourquoi? Pour des raisons qu'il ne voulait pas encore s'avouer. Mais il n'avait rien prévu après cela. Juste un baiser pour le plaisir, sans qu'il y ait de demande ou de signification derrière. Un baiser égoïste. Malgré cela, il était étonné de la réaction de la blonde. Comme lorsque qu'il avait évoqué leurs précédents échanges de salive. Encore une fois, elle faisait comme si de rien était. Elle ne revenait pas sur le sujet, ne témoignait pas de réaction directe. Alors quoi? N'était-il rien pour elle? Sans obligatoirement vouloir qu'elle apprécie le geste, qu'elle lui en veule ou en demande plus, il aurait simplement voulu qu'elle réagisse. Parce que d'être ignoré, c'était plus blessant que n'importe quoi d'autre. Cela voulait-il donc dire qu'il était réellement dénué d'intérêt? D'abord Kiara qui ne ressentait rien de plus pour lui, alors qu'il aurait été parfait avec elle? Et maintenant la blonde, sa voisine, Elana. Celle qui avait vu la vraie facette de lui, qui en connaissait beaucoup sur son fonctionnement, celle qui faisait naître tant de véritables et sincères sentiments en lui; elle aussi, elle surtout, ne ressentait rien aux émotions qu'il témoignait envers elle?

    Pris d'une nécessité de crier, de renverser encore quelques objets, Théodore gardait les yeux fixés sur la blonde qui était en train de nettoyer. Il voulait lui dire de partir, ou d'être honnête. Si elle aussi se fichait de lui, il pouvait l'entendre. Mais bizarrement, il se ravisa. Elana restait beaucoup trop précieuse pour qu'il ne la gâche aussi. Il avait déjà fait assez de dégâts dans sa vie pour en créer d'autres. Teddy hocha la tête, décidant qu'il ne gênerait pas sa voisine plus que ça. Il avait compris que sa mère avait raison. Théodore était là pour être le meilleur possible et assouvir les ambitions des autres, pas pour leur plaire. Ce n'était que dans sa musique qu'il arrivait à faire naître des sentiments chez les autres, car c'était pour ça qu'il était programmé.

    "Tu aurais pu te couper." Le violoniste répondit innocemment en pointant la poubelle et les bouts de verre qu'elle y contenait. "En tous cas, je vais prendre ça comme un point pour moi sur la cuisine. Tu vas devoir chercher un autre domaine où me battre." Le faux-blond répondit en répondant aux attentes de sa voisine. Remettre leur jeu sur le tapis. Faire comme si de rien était, parce qu'il n'y avait évidemment rien entre eux. Du moins d'Elana à Teddy. Et maintenant, le garçon allait devoir encore une fois gérer des émotions qu'il ne ressentait qu'à sens unique. Un bref regard dans son appartement suffit à le laisser comprendre que ça ne se finirait pas bien. Mais il avait l'habitude des relations qui ne faisait que de le blesser. C'était comme ça qu'il avait grandi.

    "Je te ressers à boire?" Il demanda, si sa voisine avait toujours besoin de calmer sa bouche enflammée ou alors au cas où maintenant c'était Elana qui souhaitait effacer de sa mémoire cette nouvelle interaction. Dans tous les cas, Théodore était en marche pour se servir un petit verre de soju. Il avait bien besoin d'un petit remontant de chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Sam 15 Sep - 14:27

.


Dernière édition par Elana Lewis le Sam 15 Sep - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Sam 15 Sep - 14:53

Soutenir et aider.

Fin de chapitre ?

@Théodore Kang



Des mains fines ramassaient des morceaux tranchants, pendant qu'un esprit troublé cherchait à tout réorganiser. Se concentrer sur les dégâts causés ne semblant pas suffisant, le processus de son cerveau étant peut-être trop lent. Fait chier. Fait bien chier. Uniquement? Et voilà, le bordel de nouveau. Cette soirée risquait de tourner au fiasco dans ce silence ambiant, mais Elana ne voyait pas quoi faire pour arranger les choses. Quoi d'ailleurs? Leur relation, ce baisé manqué ou les miettes communes du passé? Ne rien dire pour ne pas souffrir. Quitte à plus tard le regretter, quitte à rester dans cette peur de trop s'attacher. Oui, la blonde avait déjà bien trop donné. Ce gloomy faisait désormais parti de ses amis, ou d'une catégorie qui d'apparence y ressemblait. L'en sortir pourrait causé des changements irréversibles qu'elle n'avait pas envie d'affronter. Pas envie de parler, alors que ses lèvres de nouveau venaient s'accrocher sensuellement à ses pensées. Faites les partir, qu'elle criait mentalement. Faites les rester, que criait son cœur en suspend.

Son regard semblait lui brûler le dos. Probablement qu'il ne la regardait pas, probablement que lui aussi était aussi perdu qu'elle. Comment savoir, comment se comprendre... tout prenait une dimension qu'elle savait ne pouvoir gérer. Théodore le saoulait. Oui. Était-il obligé de faire ça? D'ajouter encore plus de tension dans ce qu'elle prétendait ne pas voir? De lui donner d'autant plus envie de poser ses mains sur ses joues ou dans son dos, afin de l'attraper pour lui montrer ce qu'était vraiment embrasser... putain. Oui, Teddy le saoulait au point qu'elle recommence presque à être énerver. Lui, oui ce fichu et séduisant lui. Qu'est ce qu'il voulait au juste? A oublier pour mieux se rappeler, à l'embrasser pour mieux la faire paniquer. Entre une envie subite, une jolie brune, des fragments de complémentarité et d'autres éléments qu'elle ne voulait pas analyser... Se relevant d'un coup sec, les débris d'une assiette furent jetés, tous comme les semblants d'efforts qu'il y a quelques minutes l'étudiante voulait faire pour le réconforter. Il n'avait qu'à aller mal tout seul, si c'était pour l'entraîner dans une chute de complexité.

-"Tu aurais pu te couper."

-"Sauf que ce ne fut pas le cas."

Montrant ses mains en parfait état rapidement, la voilà qui croisait les bras. Position fermée, ce qu'elle était presque partie pour bouder... mais un regard sur le salon pas si éloigné et la dispute auquel il avait assisté que pour ce soir, ce n'était pas qu'autour d'elle que le monde devait tourner. Relevant les yeux pour entrevoir son regard, les deux prunelles ne semblaient pas non plus ravies de cette situation. Ouais, c'était peut-être surtout que le monde entre eux ne tournait plus très rond.

-"En tous cas, je vais prendre ça comme un point pour moi sur la cuisine. Tu vas devoir chercher un autre domaine où me battre."

-"N'importe quoi. On peut juste dire que c'est un combat qui attend encore d'être mené... pas de point pour toi, ce n'est pas pour des pancakes qui te le méritera."

Allaient-ils vraiment faire ça? Ignorer ce rapprochement qui ne faisait que de les appeler, de cette ambiguïté qui venait peu à peu à les consumer? Il le fallait. Elana ne se voyait pas venir lui demander "et sinon pour ce petit baisé, ça te dit de recommencer? et même si sur le moment on se prend pas la tête parce que j'ai trop envie de continuer, on finit par en discuter? mais pas trop non plus, parce que ça me stresse de me dire que nos hormones pourraient ne pas être les seules à me faire rêver de tes lèvres. tout en se disant que clairement j'aime pas me griller, donc tu seras le premier à expliquer ce qui est en train de se passer, ok? et heureusement que j'ai un rouge à lèvres qui tient super bien!". Ou quelque chose du genre.

-"Je te ressers à boire?"

-"Volontiers!"

La réponse de sa bouche s'était précipitée, à l'idée de pouvoir enfin décompresser. Un peu d'alcool, tout ce qui lui fallait. Enfin, pas exactement son esprit était capricieux, à moins que ce soit autre chose qui soit aux commandes de son corps. En tous cas, il y avait d'autres choses qu'elle voulait posséder: un joint, et un gloomy guy. Mais qui sait, la nuit ne faisait que commencer... Elana pourrait toujours appeler son petit dealer. Même si pour le moment il était plus question de boisson tel le jagger...

-"T'as un truc un peu plus fort que de l'eau? Pour me sentir mieux après mon terrible échec culinaire..."

Au moins, elle avoué que pour une fois la demoiselle s'était foiré, une preuve qu'elle tentait de s’améliorer? Moyennement, puisqu'il n'y avait aucune chance pour autant qu'elle le laisse gagner. Tentant de redonner à ce moment l'ambiance d'antan avant qu'une bouche délicieuse rencontre la sienne, un léger sourire était de retour de ses lèvres, même si elle n'avait aucune idée de si c'était vraiment la bonne chose à faire.

-"Si tu pouvais avoir n'importe lequel de tes souhaits maintenant exaucé, qu'est ce que ce serait?"

Confortablement installée, Elana s'était mis de travers sur sa chaise pour pouvoir le regarder alors qu'il s'occupait de servir les verres. Peut-être parce qu'elle n'avait pas envie d'arrêter de l'observer, ou préférait peut-être le surveiller.


made by LUMOS MAXIMA

_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Sam 15 Sep - 18:29


    Pourquoi est ce que les choses devaient toujours être compliquées entre eux? Jamais les pensées les traversant et les reliant n'avaient été simples. Et là, encore, il était évident que leur situation loin d'être stable, loin d'être clairement lisible était perturbante aussi bien pour Théodore que pour Elana. Pourquoi aurait-elle ramassé les bouts de verre du sol, en laissant les tas de nourriture, et considéré que la bétise était réparée? Pire, pourquoi est ce que Teddy lui même avait regardé Elana faire la moitié du travail et avait ignoré le fait que justement elle n'avait fait que la moitié? Les choses ne tournaient plus rond entre eux deux, mais avaient-elles déjà tourné rond un jour précédent? La relation qui englobait les voisins avait toujours été à mi-chemin entre plusieurs catégories. D'abord un mélange entre deux parfaits inconnus, et deux personnes qui se connaissaient synthétiquement avec les idées qu'ils s'étaient inventées l'un sur l'autre. Ensuite, un drôle de mélange entre des voisins, des gens qui n'arrivaient pas à se supporter, et des amis un peu trop confortables. Et maintenant, quoi? Des voisins, amis, protecteurs, incapables de se supporter, mais attirés? Amoureux?

    Pas vraiment. Pas pour l'instant. Pas tant qu'ils arrivaient toujours à éviter d'accepter cette pensée. Ou alors simplement pas pour Elana. Impossible qu'elle puisse avoir des sentiments pour lui. Même si elle le comprenait trop, ou alors justement parce qu'elle le comprenait trop, elle ne pouvait ressentir les mêmes envies que Taedong sentait brûler au fond de son être. Le baiser qu'il avait commencé n'avait pas du tout satisfait ses envies. Pire, ses lèvres le picotaient encore, nécessitaient qu'il recommence. Sauf qu'il en fallait toujours plus. Tout son être brûlait, et le musicien savait que si l'occasion se représentait, il ne pourrait pas se limiter à un simple contact entre deux paires de fine lèvres. Il aurait besoin de plus, de pouvoir garder le corps de la blonde contre le sien, de pouvoir passer une main dans ses cheveux, de pouvoir faire danser leurs langues ensemble. Il fallait bien que le violoniste accepte cette envie là, au moins ces sentiments là. Parce qu'il en picotait d'envie. Et juste d'envie et de besoin, sans pour autant qu'il y ait de conséquences ou d'autres sentiments plus profond. Sans qu'il ne veuille officialiser quelque chose immédiatement. Sans qu'il doive forcément avoir une suite à une simple satisfaction d'envie.

    Même s'il était évident que rien ne pourrait s'arrêter là si jamais ces envies venaient à être repues. On ne rêvait pas d'une telle proximité sans rien ressentir pour l'autre personne.

    De toutes façons. C'était un débat qui n'avait pas lieu d'être. Parce que Teddy ne ferait plus rien. Il avait bien compris que les sentiments qu'il éprouvait pour les gens ne seraient jamais réciproques de la même manière. C'était un être trop plat, trop complexe et en même temps trop simple pour qu'on y trouve un charme. Et c'était là le signe que sa mère avait réussi. Elle avait fait de son fils un vainqueur, quelqu'un qui créait l'admiration, et rien de plus. Quelqu'un qui était idéalisé, et jamais égalé, jamais réellement aimé non plus. Le violoniste fixait sa voisine, ses entrailles le déchirant en voyant qu'elle n'osait même pas mentionné le baiser qu'il venait de lui voler, ou les autres qu'ils avaient partagés. Elle préférait surement les oublier, comme ils étaient dénués d'intérêt.

    Étonnamment, cela ne rajoutait pas plus de mal sur les épaules. Pire, en fait, cela comblait le vide qu'il y avait en lui. Parce que maintenant, il en venait à accepter. Il avait compris que c'était trop tard pour lui, et il s'habituerait à être plein de sentiments non-partagés. Cela ne ferait que rendre sa musique plus mélancolique. Se refermant petit à petit, l'asiatique avait proposé un verre à sa voisine, parce qu'il en avait besoin lui aussi. De l'alcool pour essayer de lutter contre l'enfermement de ses sentiments au fond de lui. Juste retarder la sentence qui était déjà tombée. "Bien sûr que j'ai. Que veux-tu?" Théodore demanda alors qu'il remplissait déjà un verre de son précieux alcool de riz, pour lui. Il laissa son verre de côté quand sa voisine répondit pour pouvoir trouver la bouteille de Jagger. Un alcool qu'il n'aurait jamais eu de lui même, mais un de ses collègues lui avait laissé ça un soir. Alors il prépara un petit jagger bombe pour sa voisine en divisant la boisson énergisante à moitié dans le verre d'Elana et l'autre moitié dans le sien.

    Puis, tranquillement, Teddy divisa les contenants. Il déposa le verre au liquide marron devant sa voisine, et garda le sien dans les mains, pour faire quelques pas dans son salon tout en buvant quelques gorgées. Il avait une attitude bien différente qu'au début. Il était plus calme, comme si finalement il avait trouvé la paix au fond de lui. Le mauvais genre de paix. Celui qu'Elana détesterait. "Un de mes souhaits, maintenant exaucé?" Théodore répéta, un sourcil arqué alors qu'il s'appuyait contre une des étagères de son salon. C'était une bonne question. Quel souhait pouvait-il encore vouloir? Ne plus être influencé -traumatisé- par ses parents? Trop tard. Rendre Kiara heureuse? Trop tard. Pouvoir être naturel avec Elana? Trop tard aussi. Tout ce qu'il avait essayé pour être totalement heureux avait été un bon raté. Alors que pouvait-il essayer maintenant? Pas grand chose. Tout ce qu'il pouvait, c'était accepter ses sentiments, et vivre paisiblement avec. "J'aimerais partager ma propre musique avec le plus de gens possible. Oui. Je crois que c'est tout ce que je veux actuellement." Il répondit avec la plus pure honnêteté. Il y avait tellement de choses depuis ces derniers jours qu'il voulait dire, mais en l'occurrence, il venait de réaliser que s'exprimer via contact humain n'était pas pour lui. Et peut être qu'il était temps qu'il perfectionne ses compositions, peut être qu'il devait accepter une offre qu'on lui avait proposée, et commencer à travailler sur des représentations en solo. Comme un écho à ses pensées, Théodore termina son verre d'une traite et ramassa les livres qui étaient tombés (avaient été poussés) hors de son étagère avant de redéposer ses yeux sombres sur sa voisine qui brillait maintenant d'une beauté plus étrangère, comme si elle s'était éloignée de lui légèrement depuis ce fameux baiser.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Dim 16 Sep - 21:18

Soutenir et aider.

Fin de chapitre ?

@Théodore Kang



-"Bien sûr que j'ai. Que veux-tu?"

-"Tu aurais du Jagger?"

Une inspiration du moment, qui s'était accroché dans ses pensées. Un moyen de se déconnecter de l'instant présent, d'oublier un peu ce à quoi Elana ferait pourtant mieux de songer. Son attention se reportait sur sa vision à défaut de sa réflexion: ne quittant pas le jeune homme de yeux, alors qu'il préparait les boissons. Grand, séduisant. Charmant. Clairement, il avait de quoi faire tourner les têtes de ces dames, et de ces messieurs pourquoi pas. Peut-être qu'il le faisait souvent d'ailleurs: de sa fausse amie, à la femme du concert, sans oublier la serveuse, étrangement dans celles qu'ils avaient croisé nombreuses avaient devant lui craqué. Mais si il avait bien compris, Teddy possédait déjà ce que les gens appelaient communément un crush, et de ceux qui semblaient huge as fuck. Dans le fond, bien qu'elle avait cette drôle de sensation d'être apte à souvent le comprendre, la blonde devait bien appréhender une certaine information: elle ne le connaissait que depuis peu de temps, et surtout peu. Bien que la jeune femme ai l'impression d'en savoir plus qu'assez, ayant saisi qu'il n'était pas tueur en série, elle ne pouvait pas pour autant être certaine qu'il ne s'agisse pas d'un casanova. Est ce que ça le dérangerait, et si oui pourquoi? Flûte. La réalisation qu'elle n'était plus uniquement en train d'observer mais bien en train de penser la frappa.

Un verre poser doucement devant elle semblait maintenant l'appeler, alors qu'elle le prenait de sa main agile. Voilà la solution miracle à une overdose de creusage de méninges... Posant sa fameuse question -elle en avait toujours beaucoup trop en stock-, une gorgée de la mixture plus tard elle attendait la réponse avec le plus de calme possible... tout en notant que son interlocuteur lui ne semblait aucunement feindre d'être serein. Putain. Taedong semblait vraiment putain de serein. Après ça? Comme si de rien n'était? Mieux qu'elle? Une mèche remise derrière son oreille ne traduisait pas cette fois un mensonge... à croire qu'elle commençait maintenant à copier ses attitudes, à se toucher les cheveux lorsqu'elle était mal à l'aise.

-"Un de mes souhaits, maintenant exaucé? J'aimerais partager ma propre musique avec le plus de gens possible. Oui. Je crois que c'est tout ce que je veux actuellement."

Levant les yeux au ciel, Elana ne put s'empêcher de signifier son manque d'intérêt pour la réponse à une question qui pourtant ne semblait pas pouvoir en recevoir de mauvaises.

-"Sérieusement? Désolée, mais aucune chance que je trinque à un vœu aussi pur et désintéressé... je suis certaine que tu peux faire mieux. Même si j'avoue, ce serait chouette que tes créations soient entendues par pleins de gens, c'est vrai. Tu es un merveilleux musicien, c'est plus que certain. Mais t'es surtout humain... tout ce que tu veux actuellement hein? J'y crois moyen."

Tout en l'écoutant -du moins il avait intérêt-, le garçon commença à ranger son appartement... c'était elle où il se montrait distant? Fallait savoir à un moment, parce que là c'était sur la tête qu'il la faisait danser. S'embrasser pour mieux l'oublier, puis un autre baisé pour mieux se séparer. Si c'était ça qu'il escomptait, Théodore se fourrait le doigt dans l’œil. Si la demoiselle ignorait justement l’événement passé, c'était pour l'éviter. De ne plus pouvoir ainsi discuter. De ne plus pouvoir l'écouter chanter. L'entendre se confier, comme si finalement c'était un peu aussi elle qui parlait. Non, aucune chance qu'elle laisse tomber tout ça pour une envie qu'il avait eu sans doute pour une impressions de vides que Teddy avait voulu combler.

-"En tous cas, bien que tu ne m'ais pas retourné la question, saches que si je pouvais avoir n'importe quel souhait exaucé je choisirais..."

S’arrêtant au bout milieu de sa phrase comme si elle réalisait ce qu'elle allait dire, Elana enlaça une nouvelle fois la silence. Bien trop de fois en peu de temps, voilà qui n'était pas à son habitude. Se relevant de la chaise pour venir s'installer sur un fauteuil plus confortable du salon, un souvenir lui revint assez soudainement: celui d'être allongée dedans, à gesticuler un peu dans tous les sens à cause de l'alcool. Alors qu'un sourire apparaissait sur ses lèvres, son regard croisa de nouveau celui de Taedong qui la regardait.

-"Je choisirais peut-être de tout recommencer."


made by LUMOS MAXIMA

_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Lun 17 Sep - 11:37


    Tout recommencer. Elana voulait tout recommencer. Quand elle disait cela, elle pouvait évoquer n'importe quoi. Sa vie, ses études, son installation à Los Angeles. Mais Théodore savait très bien que ce n'était pas de cela qu'elle parlait. Après avoir rangé les quatre livres qu'il avait ramassés, le musicien avait plongé ses yeux toujours sombres dans ceux de la jeune femme. Et il avait vu, à travers son regard, le ton interrogateur et confus qui triomphait quand même sur le petit sourire qu'elle esquissait. De simples mots, pourtant une nouvelle plaie, qui venait briser le cœur de Teddy pour la deuxième fois. Une douleur beaucoup plus intense, pourtant, comme si ce n'était pas simplement sa fierté qui en prenait le coup, ou la peur de gâcher une histoire. Non, il semblerait là que c'était son âme toute entière qui se tordait sous la douleur de cette pensée, de ce souhait qu'Elana rêvait d'être exaucé.

    L'être entier du violoniste criait à l'agonie, pour une raison qu'il ignorait même totalement. Ou qu'il préférait ignorer. Mais pourtant, il était toujours d'apparence sereine. Comme s'il s'était préparé à autant de douleur, ou simplement parce qu'il s'était résolu à la ressentir, et à l'accepter, comme si c'était sa destinée. Elana voulait tout recommencer entre eux. Elle voulait revenir au début, à l'époque où ils n'étaient rien l'un pour l'autre que les fruits de leur imagination. A une étape où cette blonde était un symbole d'adaptation et de regard sur la vie que Théodore voulait adopter pour se détacher de celui de Kiara. A une étape similaire où Teddy n'était qu'un marginal dépressif qui servait à améliorer le moral d'Elana. Loin de ce présent où ils étaient des êtres indispensables l'un pour l'autre, mais qui ne faisaient que de se détruire. Loin de maintenant, où la blonde confirmait qu'elle regrettait de s'être trop approché de lui. C'était beaucoup mieux de maintenir l'image initiale qu'elle avait de lui, plutôt que de maintenant être coincée à feindre une amitié avec un type désespérément vide.

    Toujours détendu, presque masochiste à recueillir toute once de douleur au fond de lui, Teddy esquissa un sourire, accompagné d'un petit soufflement. Bruit le plus proche d'un rire qu'il y aurait ce soir. "Cela ne m'étonne pas que tu veuilles tout recommencer." Il dit simplement. "Il n'y a pas que toi qui doit regretter de m'avoir laissé trop approcher." Gagnant un peu d'assurance en pensant à ses récents déboires, telle la puissance d'un artiste qui se nourrissait de ses mésaventures, Théodore se détacha de son étagère pour faire quelques pas vers une autre armoire qui avait semé quelques mémentos sur le sol. Un mouvement presque lugubre d'ombre fantomatique qui rodait non loin de son idée de paradis, quand il passa devant Elana.

    "Et tu devrais me croire. Parce que tous les souhaits que j'ai déjà exprimés ne se sont pas réalisés." Sur ce, Théodore englobait tout. Son espoir étant enfant que sa mère arrête de lui faire du mal, ou que son père intervienne pour stopper cette torture. Mais cela comprenait aussi le reste. Celui de ne pas devoir se séparer de ses amis pour s'éloigner de sa famille; celui de ne pas se sentir trop étranger dans cette ville. Mais bien sûr que cela faisait aussi référence à la volonté que Kiara se rende compte que Teddy était meilleur qu'Aiden pour elle. Et plus récemment avec le baiser, le souhait qu'Elana soit à lui, qu'elle puisse être toujours là pour l'aider à se libérer de tout les poids qu'il portait, comme elle réussissait involontairement à le faire.

    Replaçant quelques objets là où ils étaient avant, Teddy fixa un des livres qui n'avait jamais bougé de sa place. Si Elana avait eu peur qu'il soit un Casanova, elle pouvait être rassuré. Il n'avait jamais réellement profité de ce train de vie là. Toujours trop timide pour oser jouer de ses charmes, et jamais à la hauteur selon certains pour user de ses talents. Les anciennes petites amies que Teddy avaient eues avaient été présentées par des amis. Parce qu'il avait une fâcheuse tendance à ne pas remarquer les femmes qui tombaient sous son charme, et à préférer celles qui ne partageaient pas les sentiments qu'il avait pour elles, quand il réussissait à en ressentir.

    Se retournant rapidement pour adresser un autre regard à sa voisine, Teddy se demanda si elle allait comprendre ce qu'il avait écrit entre les lignes. Si malgré l'indifférence et le regret qu'elle ressentait par rapport à lui, Elana arriverait quand même à comprendre ses sous-entendus comme elle l'avait toujours fait. Et lui en voudrait-elle? D'avoir peut être créer l'idée qu'elle était un second choix pour ses baisers, alors que c'était la chose la plus loin de la vérité. Non, impossible de toutes façons. Elana ne pourra jamais s'énerver envers quelqu'un qui ne lui faisait rien ressentir. Quelqu'un qui n'avait aucune réelle influence dans sa vie. Pour des baisers qu'elle ne voulait même pas mentionner. Une personne avec qui elle était devenue trop proche, et donc avec qui elle voulait tout recommencer. Teddy cligna des yeux, encore une fois laissant échapper une simple larme au coin de son œil droit. La mine sombrée, le ton trop morose, il la jugea du regard, s'éloignant volontairement un peu plus d'elle pour lui donner la liberté qu'elle souhaitait tant. "Et arrête de dire que tu me trouves humain." Pas quand elle ne ressentait rien quand il tentait de se dévoiler à elle. Malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Lun 17 Sep - 23:42

Soutenir et aider.

Fin de chapitre ?

@Théodore Kang


Tout recommencer oui. Du début à la fin, faire de sa vie le parcours qu'elle n'avait jamais réussi: de l'enfance à l'adolescence, elle obtiendrait cette véritable confiance. A ses parents Elana saurait dire non, sans avoir besoin de nombreux kilomètres pour les séparer. Oui, ce ne serait pas ça sa liberté.  Capable de simplement pouvoir dire la vérité. Leur dire qu'ils avaient foiré, manqué de créer une poupée vide en manque constant d'attention, une enfant triste à la recherche de l'approbation. Manipulant pour un brin d'affection... ce qu'elle était aujourd'hui. Putain. Qu'est ce qu'elle aimerait être différente, simplement ce qu'elle aurait du être. La sale gosse qu'elle avait perdu en chemin, des rêves pleins la tête et des billes plein les poches. Si Théodore avait rencontré la version plus âgée de cette fillette qu'elle avait été, putain c'est clair qu'il n'aurait jamais pu lui résister. Qui aurait pu de toute manière? Loin de la jeune adulte hypnotisée par ses addictions... La destinée n'en avait pourtant pas décidé ainsi. A cause de papa maman chéri. A cause de la peur de ne pas être à la hauteur d'autrui. A cause de la crainte d'être oubliée, laissée sur le bas côté. Parce qu'elle n'avait jamais su assumer, de ses actions à ses pensées. Tout simplement parce qu'elle était devenue, celle dont Elana n'avait jamais voulue.

-"Cela ne m'étonne pas que tu veuilles tout recommencer. Il n'y a pas que toi qui doit regretter de m'avoir laissé trop approcher."

-"Pardon?"

Fronçant les sourcils, la blonde reporta son regard sur celui à l'aura si noire. Qu'est ce qui était maintenant en train de parler? Était-il en train de sous-entendre qu'il lui reprochait de l'avoir laissé venir à elle... déjà ça n'avait aucun sens. L'inverse s'était produit, à moins que le passé depuis toujours ai menti. Lui passant devant comme une âme en peine, la demoiselle peinait à suivre. Non. Malgré tout ce qui avait bien pu se passer, Théodore ne pouvait pas être réellement en train de regretter. Pas après les liens qu'ils avaient su créer... hésitant entre divers sentiments comme l’incompréhension, l'empathie et l'énervement de nouveau,... avant que l'égocentrisme triomphe, porté par tous les autres.

-"Tout ne tourne pas autour de toi Taedong... Et pour ta gouverne, non. Au contraire. Désolée si c'est ce que toi tu aurais voulu faire."

-"Et tu devrais me croire. Parce que tous les souhaits que j'ai déjà exprimés ne se sont pas réalisés."

Le silence. Une réflexion. De quoi parlait-il? Trop de possibilités, le garçon à maintes occasions avait exprimé en quoi la vie avait pu le blesser. Pas toujours de causes claires, mais assez pour imaginer. Un père. Une mère. Une impression de ne jamais assez en faire. Ce qui les avait rapproché, ça allait sans le dire. Sans d'ailleurs le dire. Peut-être son envie de faire sa propre musique au lieu de rester dans sa petite clique classique. La petite brune devait aussi jouer, vu comment elle semblait continuellement par message le friendzonner.. à moins qu'il ne s'agisse déjà du passé? Elana n'en avait aucune idée. Alors pourquoi... pourquoi est ce que la seule chose qu'elle se sentait de lui dire c'est qu'au moins elle était là? Piètre consolation qu'elle préféra taire pour ne pas aggraver la situation. Il se tourne. Elle le voit. Elle le voit vraiment. Pleurant. Sa bouche s'ouvre pour mieux se refermer, alors que c'est lui qui vient la couper.

-"Et arrête de dire que tu me trouves humain."

Ca grille de son cerveau, ça vibre dans ses oreilles. Autant qu'elle apprécie son sourire, qu'elle se qu'elle peut détester ses larmes... s'approcher pour encore plus s'éloigner? Clairement pas ce qu'elle veut amorcer. Ses pas l'avancent d'instinct vers l'homme sans qu'elle ne puisse cette fois y songer.

-"Tu voudrais que je te vois comment alors hein? Ca va être compliqué, t'as déjà nié toutes mes autres possibilités..."

Comme une sculpture fragile que l'on craint de briser, les bras d'Elana viennent doucement l'enserrer. Elle voit pas quoi faire d'autre, la blonde tient trop à essayer de tendrement le serrer. Lui prouver que sur elle au moins il peut compter. Quelque chose comme ça. Avec son cœur qui bat.

-"Va falloir que tu m'expliques, que je comprenne un peu mieux. Parce que là, je me perds... j'ai jamais été douée, à ça. Compatir, sensiblement s'exprimer. Dévoiler. Mais la dernière chose que je veux c'est te blesser."



made by LUMOS MAXIMA

_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Mar 18 Sep - 9:37


    Tout ne tournait pas autour de lui. Une affirmation 100% vraie, que Théodore ne pouvait pourtant ni acquiescer ni réfuter. Toute sa vie, il avait été habitué aux deux possibilités en même temps. Être le meilleur, et toujours être au centre de l'attention, mais pour que l'attention retombe sur les autres. Il avait toujours fallu qu'il soit performant partout, qu'on ne parle que de lui, mais il n'avait jamais eu le droit de se plaindre. Être le centre de l'attention, faire tourner le monde autour de lui, tout en rejetant tout en rejetant toute satisfaction personnelle. Un équilibre pas vraiment équilibré qui faisait trop tanguer la personnalité du musicien. Une éducation qui avait blessé un enfant qui avait réalisé ses rêves, sans être heureux de la façon dont il les vivait. Un mode de vie qui avait créé quelqu'un sûr de lui, mais qui n'acceptait pas de reconnaissance. Un homme plein de talent, beaucoup trop timide pour les affirmer. Un musicien qui était têtu dans ses convictions, mais qui était beaucoup trop amical et serviable envers les autres. En somme, une balance qui était constamment instable et qui provoquait divers débordement, comme depuis quelques jours. Ce n'était pas étonnant que le faux-blond pète des câbles. Pas étonnant non plus que la blonde ne comprenne rien aux piètres pensées qu'il essayait d'exprimer.

    La larme pointant silencieusement son apparition au coin d'un œil bridé, Théodore sentait qu'il allait de nouveau avoir une montée de colère. Il s'en voulait terriblement, d'être un être faible, qui s'était laissé faire, et qui devait maintenant vivre avec les conséquences d'une déconnexion totale auprès d'autres humains plus humains que lui. Même quand il essayait d'expliquer ce qu'il ressentait, il n'y arrivait pas. Ses sentiments désarticulés n'étaient pas compréhensibles pour de vraies âmes. Et alors qu'il s'attendait à ce qu'Elana s'éloigne, ou qu'elle reste loin de lui, il l'a vu s'approcher de lui. Mais c'était trop tard, il était déjà dans les méandres de ses pensées, prisonnier au fond de sa cage émotionnelle qu'il ne pouvait même plus essayer de la comprendre elle, de réaliser qu'elle avait peut être véritablement envie de rester auprès de lui.

    "..." Prêt à rétorquer avec dédain quelque chose qui blesserait surement la jeune femme, le musicien se fit couper dans son élan. Voilà maintenant que sa voisine l'enserrait de ses bras, et cela le laissa bien trop perplexe. Pourquoi continuait-elle? Pourquoi voulait elle encore apaiser les souffrances qu'il n'arrivait pas à exprimer, alors qu'il n'était qu'un poids dans sa vie? Pourquoi se rapprochait-elle d'un être qui la laissait totalement indifférente? "Tu ne me blesses pas." Il corrigea rapidement, un drôle de réflexe qu'on lui avait appris. Être poli, endurer. Et puis le contact physique qu'avait instauré l'étudiante venait enfin frapper Teddy. Le faux-blond déposa son regard sur le sol, un peu plus loin pour ne pas avoir Elana dans sa vision, et il se rappelait des moments qui ne lui faisaient pas vraiment de bien. Comme ceux où il disait à sa mère qu'il allait bien, alors que ses bras lui picotaient encore. Ou alors quand il disait à son père qu'il l'aimait, alors qu'il ne ressentait que de la colère à savoir qu'il laissait son fils souffrir sans rien dire. Mentir, il avait trop bien su faire, depuis le début, depuis tout le temps. Et c'était épuisant.

    "Si." Théodore changea d'avis et tenta pour la dernière fois d'être ouvert avec quelqu'un. Elana méritait qu'il essaye une ultime tentative. "Tu me blesses. Mais ce n'est pas ta faute." Il dit simplement. Parce que même si Elana le faisait souffrir, il ne pouvait pas lui en vouloir. Si il y avait des reproches, c'était simplement à lui, se détester d'être dénué de réel intérêt. Teddy ne répondait toujours pas au câlin de sa voisine. Pétrifié dans la proximité, il ne la rejetait pas pour autant. "Kiara..." Il commença, dévoilant son nom pour la première fois officiellement. "Elle regrette de m'avoir laissé m'approcher d'elle." Il expliqua simplement. "C'était ma meilleure amie. Elle m'a beaucoup aidé, elle m'a toujours inspiré. Je pensais que si j'étais avec elle, j'arriverais peut être à avoir un peu de son optimisme. Je voulais pouvoir prendre exemple sur elle pour voir la vie d'une manière moins lugubre que je ne peux le faire moi même. Et je voulais qu'elle me veuille auprès d'elle, que je la rende heureuse. Parce que son copain la fait beaucoup souffrir, et je voulais être meilleur que lui." Il avoua. "J'ai tout fait pour elle, parce que son sourire est tellement beau, parce qu'à travers elle, je voulais sourire moi aussi, parce que quand je suis avec elle, et qu'elle est heureuse, je peux faire semblant de l'être moi aussi." Des sentiments bien complexes, des sentiments un peu égoïstes aussi. Un faux amour, quelque chose de pas réellement sincère. "Mais elle m'a fait comprendre qu'elle ne me préférerait jamais. Parce que moi je ne pouvais pas la rendre heureuse. Parce qu'elle ne ressentira jamais rien pour moi."

    Un soupire, une deuxième larme au coin de l'autre œil. Théodore se redressa légèrement pour plonger ses prunelles bien trop sombres dans celles de sa voisine. "Et toi..." En prononçant ce pronom, Teddy se rendait compte qu'il n'avait pas envie qu'Elana se détache de lui. Mais il avait pris sa résolution, et il n'allait pas la retenir si elle voulait partir. "Avec toi c'était différent. Parce que toi tu me donnais aussi l'espoir d'être totalement heureux un jour. Mais pas à travers toi. Toi tu réveilles quelque chose au fond de moi. Quand je suis avec toi, je n'ai pas envie de faire semblant..." Peut être que c'était pour ça d'ailleurs qu'il osait pleurer devant elle aujourd'hui, qu'il osait même parler, qu'il lui déballait surtout toute la vérité. "Et justement. Je voulais être naturel avec toi, et je voulais que tu en fasses de même avec moi. Parce que tu me fais me sentir mieux, sans même le vouloir, et parce que j'ai envie que tu ressentes la même chose. Parce que je voulais surtout que tu ressentes des choses pour moi, comme moi j'en ressens quand tu es avec moi." Refermant son regard qui avait laissé traduire ses émotions pendant le long de son discours, Teddy esquissa un sourire plein de tristesse pour sa voisine. "Mais quand je t'ai embrassé... T'as même pas réagi." Un petit rire nerveux. C'était quand même étrange d'avoir senti le coeur d'Elana battre si fort pendant qu'elle l'avait dans ses bras, mais cela ne devait surement vouloir plus rien dire. Une dernière fois, Taedong remit une mèche de cheveux derrière l'oreille de la blonde qui était si précieuse pour lui, mais qu'il laissait fuir.

    "J'espère que tu peux comprendre maintenant. Sache juste que je ne t'en veux pas. Ce n'est pas ta faute. Si je ne peux rien faire ressentir aux autres, c'est à cause de mon éducation... Mais je ne sais pas si je suis prêt à expliquer ça maintenant. Je ne sais pas non plus si tu tiens vraiment à savoir." Il conclut simplement, attendant la sentence patiemment. Résolu de toutes façons à abandonner toute envie personnelle maintenant qu'il savait que la personne qui était le plus proche de son vrai lui, ne pouvait quand même pas l'aider. "Je suis désolé." Trois mots, qui n'apaiserait rien, mais qui témoignaient quand même du profond regret que Théodore avait pour être lui, ou ne pas l'être... La limite semblait trop floue.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Jeanne. J'ai débarqué le : 27/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 993 messages et j'ai un total de : 105 points. J'ai choisi : Lili Reinhart comme célébrité et je dois mon avatar à : Google la base rpz. J’interprète également : Swann la douce

Venez me demander des liens ici!

Coucou moi c'est : Elana. Actuellement, je suis : célibataire. et j'ai une préférence : bisexuelle. Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : le journalisme. J'ai trouvé un job, je suis : photographe dans de petites agences.
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Mar 18 Sep - 23:07

Soutenir et aider.

Fin de chapitre ?

@Théodore Kang


-"Tu ne me blesses pas."

Vraiment? Le mensonge s'entendait dans cette drôle d'affirmation. Bien qu'Elana aurait aimé que ce soit la vérité, elle le sentait. Qu'elle ne faisait rien comme il fallait, comprenait tout de travers. Même quand elle essayait de se mettre à sa place, peut-être que la blonde transposait encore trop dans ses propres pensées, dont elle ne pouvait se détacher. Ses mots étaient peut-être mal compris, ses actions aussi. A moins que ce ne soit l'inverse, que ce que Théodore tentait de faire passer comportait un message erroné. Est ce que eux même le savaient?

-"Si. Tu me blesses. Mais ce n'est pas ta faute."

Outch. Pas forcément agréable à entendre. Ni de réaliser que ça lui faisait de la peine de lui en causer. Comment un simple voisin avait pu en aussi peu de temps devenir à ses yeux un véritable quelqu'un? Plus encore, rares sont ceux dans le fond capable de lui faire du tort. Mais lui, Théodore, il pouvait. En pleurant, en riant. L'étudiante en était même véritablement agacée, d'être attentive à chacun de ses mouvements.. mais comment s'en empêcher? Tout ce qu'elle parvint à faire en entendant la phrase fut de serrer un peu plus la chemise entre ses mains.

-"Kiara... elle regrette de m'avoir laissé m'approcher d'elle. C'était ma meilleure amie. Elle m'a beaucoup aidé, elle m'a toujours inspiré. (...). Je ne pouvais pas la rendre heureuse. Parce qu'elle ne ressentira jamais rien pour moi."

Outch². Pire que tout à l'heure. Ce qu'elle craignait, ce qu'elle détestait... ce sentiment qu'elle repoussait symbolisant ce qu'elle redoutait. Un terme clair, une émotion typique. Banale. Jalousie. Ses mains relâchèrent cette pression auparavant opérée, sans qu'elle ne vienne pour autant le repousser. Oui. Elana l'appréciait. Plus qu'elle n'escomptait. C'était comme si son cœur avait arrêté de battre contre les parois, son esprit lui murmurant de crier à cet idiot qu'il n'avait eu qu'à ne pas faire le mauvais choix. Tout en sachant pertinemment qu'on ne décidait pas. La preuve: la plus grande des imbeciles était là, entre ses bras. Finalement les yeux se retrouvent, mais c'est impossible. Son regard se détourne. Le monde se dérobe.

-"Et toi... Avec toi c'était différent."

Merci, elle avait bien compris. Pas la peine de le souligner ainsi.

-"Parce que toi tu me donnais aussi l'espoir d'être totalement heureux un jour. Mais pas à travers toi. Parce que tu me fais me sentir mieux, sans même le vouloir, et parce que j'ai envie que tu ressentes la même chose. Parce que je voulais surtout que tu ressentes des choses pour moi, comme moi j'en ressens quand tu es avec moi."

Donc.. non. Clairement elle ne suivait pas. Finalement, même les discours ne semblaient pas l'éclairer. Était-il en train de la friendzonner...? Pas moyen de deviner, alors que ses sourcils se fronçaient. A croire que pour elle, le garçon continuait de parler en coréen... La demoiselle hésite à fuir cette situation, qui d'après elle n'augure rien de bon. Avait-il compris la place que pour elle Théodore occupait?

-"Mais quand je t'ai embrassé... T'as même pas réagi."

-"..."

L'information tente de monter au cerveau: sans succès. Tout ce qu'il reste en fait, c'est cette colère sourde pour oublier la peine. Oui, Teddy peut bien pleurer. Ce n'est pas lui qui se confronte à des illusions inconscientes qui viennent de se briser.

-"J'espère que tu peux comprendre maintenant. Sache juste que je ne t'en veux pas. Ce n'est pas ta faute. Si je ne peux rien faire ressentir aux autres, c'est à cause de mon éducation... Mais je ne sais pas si je suis prêt à expliquer ça maintenant. Je ne sais pas non plus si tu tiens vraiment à savoir. Je suis désolé."

-"Attends... attends quoi?"

Un pas en arrière alors qu'elle croise les bras, sans oublier de remettre cette mèche que Taedong venait à l'instant de toucher. Peut-être afin de préserver cette chaleur rassurant qui s'était à regret dissipée.

-"Je peux comprendre... comprendre quoi au juste? Tu fais des tours et des détours, et tout ça pour quoi? Pour me dire que t'es amoureux de cette fichue Kiara? Je... Tant pis pour elle si elle ne te remarque pas. Et tant mieux pour toi. Enfin peut-être pas. J'en sais rien. En tous cas, ce que je suis pour toi c'est... tu m'as embrassé pour ça? L'oublier elle afin de t'aider toi? C'est à ça que je sers? Tu veux que je ressente quoi que je ne ressente pas déjà hein? C'est... t'es vraiment un connard. Et sache que ce n'est pas du tout, pas du tout de la jalousie. Je suis juste étonnée que tu sois un connard. Encore. Être désolé, c'est pas ça qui va tout changer. Je me barre."

Tout ça c'était passé très vite. Son débit de parole. Ses yeux qui semblaient presque plus humides une seconde, avant que ce ne soit surtout le ton sec qui reprenne le dessus. Ses pas pour aller chercher son sac. Sa fierté qu'elle semblait avoir perdu en chemin, comme l'espoir qu'elle n'avait pas besoin de lui. Envie de lui. Qu'Elana allait tranquillement pouvoir continuer à se foutre de tout sauf d'elle même. Si un miracle ne se produisait pas, comptez sur elle pour une belle sortie de scène: une porte claquée, à tout jamais?



made by LUMOS MAXIMA

_________________
Souvent je mens pour faire croire à mon dedans qu'il vit démesurément et qu'il peut même plaire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : PM J'ai débarqué le : 18/02/2018 sur California Dream. J'ai posté : 895 messages et j'ai un total de : 99 points. J'ai choisi : Leo de VIXX

모이라 - 엘라나 - - - - - -
Moïra - Elana - - - - - -

Coucou moi c'est : Teddy Actuellement, je suis : dans une situation émotionnelle peu confortable et j'ai une préférence : pour les femmes J'ai trouvé un job, je suis : violoniste au Walt Disney concert hall.
JOURNAL : https://www.youtube.com/watch?v=55I7BIcysFQ



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore) Mer 19 Sep - 14:55


    Si c'était le cœur d'Elana qu'il avait senti battre si fort contre lui, comment cela se faisait que maintenant, il n'y avait plus que celui de Théodore qui semblait bien trop vivant? Parce que maintenant elle était loin de lui. Déjà premièrement desserrée, et maintenant totalement détachée. Elle avait décoiffé ses cheveux et le regardait maintenant avec dégoût; haine même, alors qu'elle monologuait sur toutes les mauvaises choses qu'il était, mais aussi tout ce qu'elle n'avait pas compris.

    Rien compris du tout. Aurait-il dû être plus clair? C'était impossible. Il avait tout dit, tout expliqué. Cela avait été plus claire que toutes les pensées qui se mélangeaient constamment dans son esprit. Comment est ce qu'Elena pouvait encore dire qu'il était amoureux de Kiara alors qu'il venait lui dire que cela n'avait jamais été ce genre d'amour. De l'admiration, de la jalousie, son esprit de compétition qui prenait le dessus et se mélangeait avec leur amitié forte, leurs souvenir et tout le reste, ça oui. Mais il s'était rendu compte, et peut être avant même de se confier à l'aéroport que ce qu'il ressentait au fond de lui n'était pas de cet amour romantique. Alors non, il n'était pas amoureux de Kiara. Cet amour d'amoureux, c'était pour Elana qu'il en ressentait le début. Il fallait l'avouer. C'était une vérité qui trottait dans sa tête depuis un petit moment et qu'il ne pouvait plus repousser dans l'énorme puits où le musicien enfermait tout ce qu'il y avait au fond de lui. Parce que c'était elle qui avait trouvé qui il était, et c'était elle qui l'avait accepté. Avec elle, il n'avait pas besoin de faire semblant d'être parfait, il n'avait pas besoin de se plier aux exigences des autres. Avec elle, il était lui-même, ou s'en rapprochait fortement, et il agissait selon ses propres envies libres de toute influence. Et c'était un sentiment qu'il n'avait jamais ressenti, ou alors qui datait de trop longtemps pour qu'il se souvienne. Un sentiment qui lui donnait la paix intérieure, un soulagement dont il était devenu accro.

    Une addiction. Celle de vouloir poser ses lèvres sur celles de sa voisine depuis qu'elles s'étaient jointes une première fois. Celle de revoir un sourire avec des fossettes beaucoup trop mignonne. Presque une dépendance à la femme qu'était Elana quand elle aussi se dévoilait hors de ses barrières. Une volonté perpétuelle de pouvoir partager leurs souffrances pour mieux se créer un confort émotionnel. Théodore ne connaissait pas réellement la blonde, ils ne s'était proprement rencontrés que depuis quelques temps, mais d'un côté, c'était comme s'il connaissait le nécessaire. Le violoniste, en seulement quelques moments passés ensemble avait déjà pu comprendre que ce n'était pas une femme comme Kiara qui lui fallait, mais quelqu'un comme Elana. En quelques jours combinés, elle avait permis à Taedong de refaire surface, à faire renaître des sentiments puissants qu'il avait oublié ressentir, et à lui redonner goût à la vie.

    Et elle pensait encore que c'était de Kiara dont il était amoureux? C'était faux, tout le contraire. C'était elle qu'il aimait de cette façon, c'était à elle qu'il voulait prouver qu'il pouvait rendre quelqu'un heureux avant n'importe quoi d'autre. C'était auprès d'elle qu'il voulait gagner. C'était à la blonde qu'il voulait faire ressentir des émotions et essayer de ne pas être le robot sur performant qu'on avait fait de lui. Mais malgré du mieux qu'il avait fait, Elana n'avait pas compris. Peut être parce que justement, c'était un robot dénué de vrai impact sur les autres vrais humains? Quelqu'un incapable de provoquer une réaction sincère du fond du cœur? Comme quand il l'avait embrassée, ou comme maintenant quand il tentait de s'expliquer? Elle devrait s'énerver mais resterait probablement de marbre...

    Attendez. Les engrenages se mettaient enfin à tourner dans la tête de Théodore. C'était faux. Elle s'était bien détachée de lui. Elle lui avait crié dessus, s'était mise en colère. Il avait vu ses yeux pétiller, et son sac se faire attraper avec force. Il avait entendu Elana mentionner leurs baisers. Donc c'était faux? Elle ressentait bien quelque chose pour lui? Il était capable de provoquer en elle des réactions qui n'étaient pas brouillées par des cicatrices d'éducation ratée. Et en l'occurrence, ce qu'il lui avait fait ressentir, ce n'était pas du bonheur comme il le souhaitait, mais plutôt tout le contraire.

    Théodore qui ne se portait déjà pas réellement dans son cœur, se sentit encore plus déplorable. Il avait envie de retourner tout son appartement, d'exprimer une frustration de colère encore plus noire que ce qu'il avait déjà eu auparavant. Pourtant, quelque chose le poussa à faire le contraire. Taedong, comme dans un geste involontaire, un geste désespéré, couru quelques pas pour rattraper sa jolie blonde. De ses longs bras, c'était lui maintenant qui venait l'enserrer. Collant son torse contre le dos de sa voisine, il l'avait enfermée contre lui, et il userait de toutes sa force pour empêcher qu'elle le repousse si elle en gagnait l'envie. "C'est vrai. Je suis vraiment un connard." Il avoua. "Mais tu n'as pas compris ce que je voulais dire. Ou alors je l'ai mal expliqué." Il continua, resserrant un peu plus la jeune fille contre lui. C'était quoi? Une indifférence totale à se prendre un deuxième rateau en une semaine, ou alors son instinct, son âme, le poussant à tout faire pour se raccrocher à cet être trop précieux pour lui? "Je ne te retiendrais pas si tu veux vraiment partir. Mais je veux juste te forcer à écouter ça... Je ne t'ai jamais embrassée pour l'oublier. Et tu ne sers pas à ce que je l'oublie. Les sentiments que j'ai pour toi sont totalement différents que ceux que j'ai pour elle. Tu n'es pas obligée de me croire, même si tu devrais... Je brûlais d'envie de t'embrasser depuis que tu es venue dans ma loge. C'est pour ça que je l'ai refait au bar, pour ça que je me détestais de l'avoir oublié, pour ça que je l'ai refait tout à l'heure." Teddy ralentissait sa voix, comme pour retarder le moment où Elana s'enfuirait pour de bon. "Parce que les sentiments que j'ai pour toi ils sont véritablement sincères, et plus purs que tout ce que je ressens d'autre. Et j'ai besoin de toi, parce que j'ai besoin de ça. Parce que j'avais besoin de quelqu'un qui saurait me trouver." Est ce que c'était assez clair? Probablement pas. Teddy n'avait jamais été doué avec ses sentiments. Mais pour le coup, c'était réellement le mieux qu'il pouvait faire. De toutes façons, c'était trop tard. Il avait déjà tout gâché. "J'aurais voulu te trouver moi aussi." Il conclut simplement.

    Un vrai regret. Celui de ne pas avoir pu faire ressentir à la blonde autant de bien qu'elle lui en procurait. Alors peut être que la seule chose qu'il pouvait accomplir maintenant, c'était la laisser partir? Embrassant tendrement l'arrière de sa tête en posant ses lèvres délicates, Taedong ferma les yeux, puis desserra ses bras, attendant que la porte se referme derrière elle et qu'il puisse trouver un moyen de vider toutes les mauvaises émotions au fond de lui qui recommençaient à refaire surface.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fin de chapitre (Elana & Théodore)

Revenir en haut Aller en bas

Fin de chapitre (Elana & Théodore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Connaissez-vous Théodore inspirations ?
» Les fleurs bleues
» Apprendre à vivre, de Luc Ferry
» saison 3 acte 3 : La Croix d'Erèbe (chapitre 1)
» Les Hells Angels font un saut à Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Venice Neighborhood :: Washington Boulevard :: Residency-