AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

 How can I help you? feat. Livia 

avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageHow can I help you? feat. Livia écrit Sam 23 Nov - 2:37
How can I help you? feat. Livia F04e8907bad39e54422a7ae796368ca8
How can I help you?
Ezra & Livia


Je venais de tirer le grillage bloquant l'accès à la boutique. Il était tôt le matin et les habitants de la ville étaient encore au lit, pour la plus grande majorité. Les oiseaux avaient commencés à chanter, ce qui me mettais le sourire aux lèvres. Après avoir passé huit longues années derrières les barreaux, il ne m'en fallait pas beaucoup pour être heureux. Tous les petits détails anodins dans la vie de tous les jours, pour moi c'était une chance inouïe de pouvoir les revivre à nouveau. Voir le soleil se lever à l'aube ou se coucher à la tombée de la nuit. Juste ressentir ses rayons me réchauffer ou la brise matinale effleurer ma peau. J'avais appris à apprécier cette seconde chance que m'offrait la vie, après avoir cru perdre ma liberté à tout jamais.

La cargaison était arrivée par l'arrière de la boutique. Comme tous les matins, j'avais disposer les plus jolis bouquets sur les étagères à l'entrée. Ce que je voulais, c'était attiré l'oeil, donner envie de faire plaisir à un être cher. D'ailleurs, c'était une habitude que j'avais prise lors de nos années de mariage avec Elisabeth. Au moins une fois par semaine, je débarquais à la maison en lui offrant ses fleurs favorites ; des hortensias. Elle aimait beaucoup leurs jolies couleurs pastelles et c'était moins clichés. C'était ce que j'avais toujours aimé de ma défunte femme, son originalité et ses goûts pour le moins particuliers.

J'étais en train de terminer de placer les plantes dans le backstore quand j'entendis la clochette au dessus de la porte retentir. Je me dirigeais vers l'avant, attrapant le linge qui se trouvait près du tiroir-caisse afin d'essuyer mes mains. "Bonjour." J'étais toujours craintif chaque fois qu'une nouvelle tête passait la porte. Je savais que mon histoire avait fait les manchettes des journaux et même si j'avais finalement été innocenté, certains ne croyaient toujours pas à mon innocence. Cela dit, les gens à Los Angeles ne me connaissaient pas du tout et j'aimais croire que je pouvais vraiment recommencer à neuf, par ici. "Qu'est-ce que je peux faire pour vous?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit Sam 23 Nov - 19:51
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec iaculis consectetur justo, quis sagittis augue cursus vitae. Vivamus ipsum velit, imperdiet vitae dictum et, imperdiet id orci.
Les mois étaient passés à une vitesse folle depuis l'accident tragique qui avait pris à Livia sa soeur jumelle, Lexie et son tendre neveu Andy. Bien sûr, cette histoire était encore toute fraîche dans sa mémoire et cela pouvait rendre extrêmement pénible ses journées. Bon, elle n'avait peut-être pas été la dans les derniers moments de sa soeur mais reste que tout ça était bien ancré en elle, au fond de son coeur et de ses entrailles. Pas une journée passait sans que la belle blonde n'était terrasser par des souvenirs douloureux des funérailles. Morts sur le coup. Ça veut dire quoi, exactement? Elle ne le saurait probablement jamais et préférait évité le sujet. Sauf qu'on s'entêtait à toujours lui demander comment ça allait! Comment ça va? Comment ça va? Au début, elle s'efforçait de mentir, puis peu à peu sa carapace forgé par ses années dans l'armée c'était mise à se fissuré jusqu'au point de totalement craqué et la rendre complètement vulnérable. Elle était brisée, complètement seule et en totale dépression. Voilà son état général.

Puis, il y avait eu cette histoire avec Evy. Elle aurait voulu la soutenir plus, être là comme une meilleure amie doit l'être. Cependant, elle avait probablement assez à gérer avec sa dépression majeure. On ne pouvait pas lui en vouloir. Une journée sur deux, elle prenait ses médocs. Bien sûr, elle s'entêtait à dire que tout irait mieux dans les prochains jours. Mais oui, c'est ça. Puis, elle avait trouvé du travail à l'hôpital depuis peu et avait recommencé à travailler. Elle était tout de même suivi de très près par son psy. Celui-ci lui dit que c'était d'ailleurs un atout majeur. Le prochain défi? Aller sur la tombe de Lexie. Elle n'y était jamais retourné depuis les obsèques et ne comptait pas non plus y retourner. Jamais. Cela dit, pour la progression et si elle voulait se débarrasser de ses foutues pilules qui lui rendent la vie encore plus difficile, il le faudrait bien. Elle avait marché le long de Washington Boulevard. Ça faisait longtemps que ce n'était plus arrivé. Elle avait vu ce petit magasin de fleuriste qui n'y était pas à sa dernière visite. Elle fut charmé par le décor extérieur. Machinalement, elle poussa la porte et y entra. Un grand blond sorti de l'arrière boutique.

"Bonjour!"

Laissa-t-elle tombé à son tour. Il n'était pas beaucoup plus âgé qu'elle. Belle gueule. Livia souria bien malgré elle. Il y avait longtemps qu'elle ne portait plus d'intérçet à la gente masculine, trop prise par son boulot d'abord puis ensuite la mort de sa jumelle. Il lui demanda comment il pourrait l'aider. La jeune femme s'approcha du comptoir en regardant autour d'elle puis fixa son regard sur les roses qui tronaît derrière lui, elles étaient magnifiques.

"Elles sont tout simplement magnifiques."

dit-elle en pointant les roses derrière lui.

"J'imagine que vous en avez beaucoup,comme celle-ci?"
code par EXORDIUM. | Images par Oblivion
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit Lun 25 Nov - 2:34
How can I help you? feat. Livia F04e8907bad39e54422a7ae796368ca8
How can I help you?
Ezra & Livia


C'est la tête d'une jeune blonde que je découvris en me rendant dans l'espace principal. Définitivement, c'était un visage que je n'avais jamais croisé auparavant. Cela faisait déjà quelques temps que j'étais en ville, mais il fallait admettre que l'ouverture de la boutique était plus récente. Il avait fallu que je m'organise avec la banque afin de louer le local, puis faire les démarches nécessaires pour trouver un fournisseurs, engager des hommes pour rebatir l'intérieur et tout mettre en place selon mes goûts. Emily y avait mit sa petite touche personnelle aussi. J'avais été si rassuré qu'elle affronte ses grands-parents, leur disant qu'elle n'avait jamais douté de mon innocence -malgré ce qu'eux avaient pu penser toutes ces années- et qu'à l'âge qu'elle avait, c'était avec son père qu'elle voulait vivre. Nous étions tout de même arrivé à un compromis ; je ne devais pas m'éloigner afin que ma fille puisse resté près de ceux qui s'était occupé de son éducation, alors que j'en était dans l'impossibilité.

Je m'étais contenté de lui proposer mon aide, sans me montrer trop envahissant. Même si j'espérais fortement faire une vente à chaque visiteur, il était primordial pour moi de respecter leur bulle et d'intervenir uniquement si on me le demandait. Aux paroles de la demoiselle, je me retournai. "En effet, elles le sont." J'avais souris, tendrement. Les roses étaient de très bons vendeurs, particulièrement les rouges, même si en général, elles se faisaient toutes bien concurrence. "Comme il est tôt, j'en ai plusieurs bouquets de disponible, mais, si je puis me permettre, c'est aussi le meilleur vendeur." En aucun cas je ne voulais pousser la blonde, mais il était tout de même de mon devoir la prévenir. Elle avait l'air un peu timide, peut-être était-ce une carapace, ou alors était-ce la gêne? Je pouvais bien interpréter comme je le voulais, en fin de compte, elle était la seule à détenir la réponse. "Elles vous plaisent vraiment, n'est-ce pas?" J'avais oser lui poser cette question, car son regard ne quittait plus les roses rouge, mais qu'elle semblait hésité légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit Mar 26 Nov - 22:17
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec iaculis consectetur justo, quis sagittis augue cursus vitae. Vivamus ipsum velit, imperdiet vitae dictum et, imperdiet id orci.
L'homme qui se tient derrière le comptoir doit être à peine quelques années plus âgé que la charmante Livia et elle se surprend à détailler son visage. Malgré des traits assez homogène reliés aux hommes de cet âge, la jolie blonde remarque ses yeux. Bleus. Pétillants, mais qui semble avoir un grand vécu. Tout comme elle. Comment elle fait pour le savoir? C'est simple, quelqu'un qui a vécu l'enfer a ce regard distant, déviant. Évitant toujours celui de son interlocuteur et bien malgré son intérêt pour les roses qui trônent derrière lui, c'est son regard qui la marque le plus. Le joli fleuriste, du moins, elle se disait que la boutique devait lui appartenir puisqu'il n'y avait personne d'autres que lui ici, lui offrit un magnifique sourire. La blonde, bien qu'elle n'ait pas l'habitude, en fit de même. Elle détourna le regard pour le poser à nouveau sur les fleurs en écoutant les dire de son interlocuteur.

"Oh, je n'en doute pas qu'elles soient les plus prisées. Je n'en avais jamais vu d'aussi belles. Vous les faites poussé en magasin?"

dit-elle, intéressée soudainement par la provenance des roses. Elle savait que dans certaines boutiques, les fleuristes aimaient avoir leur propres pousses, mais vu comment la boutique semblait être très récente, avait-il cet intérêt là? Elle se reconcentra sur l'homme devant elle. La jolie infirmière ne pu s'empêcher d'avoir a nouveau un petit sourire devant l'insistance du fleuriste. Elle ne percevait pas quelque chose de négatif, loin de là. Il semblait seulement vouloir que la jeune femme ne reparte pas bredouille et c'était tout à son avantage.

"Votre boutique est nouvelle, je me trompe?!"

La belle regarda tout autour d'elle. Le local avait été rénové, au goût du jour. Autrefois, c'était sans doute un commerce de vêtement. Du moins, dans ses souvenirs lointains. Il lui arrivait de venir ici avec sa mère et sa tante. Des heures et des heures de plaisir. #NOT. Le regard de Livia était toujours sur ses roses qui lui faisaient de l'oeil.

"Oui, elles me plaisent beaucoup. Elles sont pour quelqu'un de... spécial."

dit-elle, d'un ton plus bas. Livia n'était pas du genre à se confier à n'importe qui bien au contraire, mais il avait su la mettre en confiance. Son thérapeute lui avait dit qu'il fallait qu'elle réapprenne à faire confiance et à s'ouvrir aux autres. La mort de sa soeur l'avait tellement renfermé sur elle même.
code par EXORDIUM. | Images par Oblivion
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit Mer 4 Déc - 19:56
How can I help you? feat. Livia F04e8907bad39e54422a7ae796368ca8
How can I help you?
Ezra & Livia


Je ne me considérais pas comme insistant envers la clientèle, et je n'intervenais que lorsqu'il était nécessaire, ou encore qu'on me le demandait. La jolie blonde n'eut pas l'air vexée lorsque je lui mentionna que les bouquets de roses étaient toujours ceux que je vendais en premier. Ce n'était que la stricte vérité après tout. La jeune femme n'en doutait pas, vu leur beauté. J'hochai doucement la tête de gauche à sa droite, en réponse à sa question. "Je l'envisage, cela dit." Avoir ma propre serre, faire pousser les plants par moi-même. Y penser me décrocha un léger sourire. C'était Liz' la spécialiste la dedans. Je n'avais jamais compris comment elle arrivait à faire vivre les bouquets que je lui offrait plus longtemps que la normale.

Je regardais l'inconnue qui, elle, semblait scruté l'intérieur de la boutique méticuleusement. Si ce se trouvait, elle connaissait bien l'endroit qui s'y trouvait par le passé. "Ca ne fait que quelques semaines." J'avais fais quelques pas en direction de la blondinette, constatant que son regard retournait toujours sur les magnifiques roses, et je lui fis remarquer. Comme j'avais cru le comprendre, il y avait bien un raison au passage de la jeune femme ici. Quelqu'un de spécial. "Un petit ami?!" demandais-je radicalement avant de me raviser sur le champ. "Pardon, ce ne sont aucunement mes affaires." ajoutais-je en échappant un rire maladroit. Je passais une main sur mon menton et la légère repousse de barbe s'y trouvant, puis je me raclai la gorge.  "Sinon, vous connaissez bien le cartier ou bien vous êtes simplement une excellente observatrice?"  C'était une façon comme une autre de réparer ma maladresse précédente en déviant le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit Jeu 5 Déc - 19:03
Truth comes out when we're blacking out. Looking for connection in a crowd of empty faces, empty faces. Your secrets are the only thing I'm craving now, the good, and the bad, let me in...'Cause I can take it, I can take it...
Livia était vraiment intéressée par le fonctionnement de la boutique, qui ma foi, l'avait réellement animé comme jamais. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eu envie d'avoir une discussion avec un inconnu. Bien qu'elle n'aurait pas eu le choix de lui parler pour obtenir ce qu'elle voulait, c'est avec une tout autre philosophie que la blonde abordait le joli fleuriste qui se tenait devant elle. Elle avait scruter son regard. Connaissant bien comment on pouvait se sentir détruit après la perte d'un être cher, elle ne tarda pas a réalisé que la vie avait dû lui arracher quelqu'un de précieux, à lui aussi. Elle le vit sourire et instantanément, un sourire s'afficha également sur ses lèvres. Comme quoi le malheur peut vous réunir dans un moment plutôt doux. "Ce serait une bonne idée, je crois que ça vous apporterais sans doute encore plus de client." dit-elle doucement. Elle ne savait pas s'il n'était qu'un simple employé ou s'il était le propriétaire, mais une chose est certaine: Il savait y faire avec les clients. Il avait une attention très particulière et ça ne déplaisait pas à Liv'.

L'homme lui confirma ce qu'elle se doutait déjà: il n'y avait pas longtemps que les rénovations avaient été fait et qu'il semblait en être le propriétaire. Livia souria doucement, toujours le regard déviant vers chacun des nouveaux éléments qu'elle apercevait. "J'aurais dû m'en douter... ça été tellement longtemps à l'abandon ici. Je crois que l'ancien propriétaire est décédé il y a quelques années et sa veuve n'a jamais trouvé la force de vendre... avant vous semblerait-il!" dit-elle doucement toujours avec un sourire empathique.

Le sourire de Liv' s'effaça doucement de ses lèvres lorsque celui ci lui demanda si c'était pour son petit ami. Bon, en d'autres temps elle n'aurait eu aucun remord à remettre en place ce mec, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas intentionnel d'avoir été si curieux. Livia baissa la voix d'un ton et ennuyée répondit : "Non...ma jumelle" Elle fut ravie de voir qu'il se ravisa et la questionna quant à son sens de l'observation. Livia haussa les épaules et tenta de cacher son malaise quant à la question précédente. "J'ai toujours vécue à Venice depuis que je suis jeune... en fait, jusqu'à ce que je quitte pour l’Afghanistan. Je venais ici avec ma tante et ma mère durant leur virée shopping... des heures et des heures de plaisir" dit-elle en riant doucement. Elle ajouta doucement :"En tout cas, c'est magnifique. Vous avez bien choisi la nouvelle déco'."
code par EXORDIUM. | Images par Oblivion
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit Ven 6 Déc - 3:23
How can I help you? feat. Livia F04e8907bad39e54422a7ae796368ca8
How can I help you?
Ezra & Livia


J'étais surpris d'apprendre que le local où j'avais établi ma petite entreprise avait été si longtemps abandonnée. Je n'avais pas eu l'impression que cela avait été si catastrophique lorsque j'avais commencé à réaménager l'endroit à ma façon. "Peut-être qu'elle a tout simplement terminer le cheminement vers le deuil de son défunt mari." J'étais bien placé pour savoir que c'était une étape à la fois. Jusqu'à ce que l'on réalise que la perte faisait un peu moins mal, de jour en jour. Le jour où mon avocat était venu me voir en prison, pour me dire qu'un homme avait été arrêté et que je serais enfin relâché, c'est à ce moment là que j'ai enfin pu faire un trait sur le passé et me sortir la tête de l'eau. Au fond de moi, j'étais persuadé que la bonne femme connaissait mon histoire et qu'elle avait comprit que mes raisons de m'établir en ville et d'ouvrir cette boutique de fleuriste, était mon dernier espoir de récupérer ma fille.

La maladresse devait bien être l'un de mes principaux défauts. Je ne me mêlais jamais de la vie intime de mes clients, mais cette fois, les mots avaient quittés ma bouche sans que je ne puisse les retenir. Certes, il y avait un peu de curiosité derrière ma question, sinon quoi? La blondinette était intrigante. Elle semblait mystérieuse. En réalité, j'avais un peu l'impression de me trouver face à mon reflet devant le miroir émotionnel. Malgré les sourires que la jeune femme me rendait, il y avait quelque chose dans son regard. Une tristesse, une blessure qui ne devait toujours pas être guérit. Elle avait répondu par la négative à mon questionnement et je me ravisais au même moment. Je ne voulais surtout pas lui sembler impoli et rapidement, je déviais le sujet sur la remarque que la blonde avait passé quelque minutes plus tôt. Si elle avait grandit par ici, peut-être avait-elle connue Elisabeth dans sa jeunesse. Ou peut-être pas, considérant que la jeune femme devait avoir quelques années de moins que moi. "Alors, si je comprends bien, vous n'êtes pas une reine du shopping." dis-je en rigolant légèrement. Elle ne donnait pas l'impression qu'elle soit une femme coquette dans la vie de tous les jours. Son style vestimentaires était plutôt décontracté, sa chevelure blonde attachée en simple queue de cheval. Puis cela me frappa soudainement. L'inconnue avait semblé mal à l'aise lorsque j'avais supposé que les fleurs soient pour un potentiel amant. Peut-être était-ce pour une femme? Ceci expliquerait bien des choses, mais je n'allais pas m'aventurer sur ce terrain glissant. "Merci, je me suis inspiré des goûts de ma femme pour tout mettre en place." J'aurais pu préciser défunte femme, mais je n'avais pas voulu attisé la curiosité de la blonde et, du coup, la faire fuir avec mon histoire rocambolesque, si elle ne la connaissait pas déjà. "Au fait, je suis d'une impolitesse ce matin. Je me nomme Ezra." Je lui tendis une main chaleureuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit Mer 18 Déc - 16:46
Truth comes out when we're blacking out. Looking for connection in a crowd of empty faces, empty faces. Your secrets are the only thing I'm craving now, the good, and the bad, let me in...'Cause I can take it, I can take it...
Livia parla un peu avec le fleuriste de comment c'était avant qu'il ne rachète la bâtisse. Il semblait bien étonné à voir l'expression sur son visage. Bien sûr, la dame qui possédait l'immeuble auparavant n'était pas du genre à tout laisser tomber en ruine, ayant quand même passé une partie de sa vie à Venice, elle connaissait bien le couple, surtout dû aux longues heures de shopping de sa mère et sa tante. Elle les savait fiers et que c'était important pour eux de garder une certaine dignité. Le mari était mort subitement donc ça avait du être un choc. Dans les mois qui avaient suivi, la femme de l'ancien propriétaire avait tout liquider et c'était installé en banlieu, mais revenait quelques fois par mois pour voir si tout était ok. Elle avait d'ailleurs surprise tout le monde en vendant.

Le regard de la blondinette s'assombrit lorsque le fleuriste parla de deuil. Elle n'était pas prête à entendre ce mot, dans la bouche de personne. Pas même un inconnu. Tout ça était tellement frais dans sa mémoire. Vous me direz, ça fait deux ans que Lexie était partie. Oui. Mais pour Liv' ça semblait être hier. "Ça ne fini jamais... le deuil..." dit-elle dans un soupire. Elle réalisa ensuite qu'elle avait dit ça et détourna le regard. Pas question de se montrer faible. Pas ici. Pas maintenant. Elle était venue ici dans un but bien simple : acheter des fleurs pour déposer sur la tombe de sa soeur, ou elle n'était plus pour retourner depuis les funérailles. Liv' n'avait jamais accepté le départ soudain de Lexie, mais elle n'en avait jamais voulu a Devon. jamais.

Le fleuriste c'était légèrement emmêlé dans sa discussion. La curiosité était un bien vilain défaut et apportait son lot de malaise, particulièrement dans cette situation. Livia n'avait pas voulu allongé la discussion à se propos et c'était plutôt braqué. Bien sûr, elle c'était radoucit lorsqu'il avait changé de sujet. Elle n'en voulait pas particulièrement à l'homme qui se trouvait devant elle. Livia en voulait à la terre entière pour toutes sortes de raisons, de toute façon. Elle continuait de scruter son regard. Quelque chose en lui semblait aussi fracturé. Un lien rompu. Un coeur brisé? La perte d'un enfant? Elle ne saurait pas dire, mais elle ressentait une certaine connexion entre eux, comme s'ils se comprenaient sans se connaître. Il l'a ramena bien vite à la réalité lorsqu'il lui parla du shopping. Liv' éclata de rire et pointa son index sur lui. "Touché, coulé! Je déteste ça! Entre ça et retourner au front, je pense que je choisi le front, sans hésité!" dit-elle en haussant les épaules, en calmant son rire. Elle c'était une fois de plus ouverte à cet inconnu. Pour Livia, ce n'était pas important que les gens sachent ou non qu'elle était une ancienne soldate. Souvent, elle voyait la sympathie dans leur regard et se disait qu'ils devaient la plaindre pour les horreurs qu'elle avait vécue plutôt que de la remercier de protégé le pays et ça, ça l'énervait.

C'est alors que le fleuriste se mit à parler de sa femme. Oh. Bien sûr. Beau comme un dieu, il n'était certainement pas libre. En même temps, avait-elle envie de se mettre sur la drague? Non. Pas le moindre du monde. Mais elle avait cru à une possible connexion entre eux. C'était si évident. Deux grands blessés qui se font du bien. Livia souria doucement, un peu mal à l'aise de s'être imaginer des trucs et lui répondit gentillement : " Elle a énormément de goût, votre femme. " Elle laissa planer le doute. Parlait-elle de lui? Ou de la boutique? Quoi qu'il en soit, ce n'était plus important à cet instant. Il tendit la main et se présenta. Elle fit de même. "C'est un plaisir de vous rencontrez, Ezra. Je m'appelle Livia." dit elle en le gratifiant de son plus beau sourire.
code par EXORDIUM. | Images par Oblivion
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit Mer 29 Jan - 1:10
How can I help you? feat. Livia F04e8907bad39e54422a7ae796368ca8
How can I help you?
Ezra & Livia


Peut-être que la blonde avait raison au fond. Le deuil ne se terminait jamais réellement. On apprenait simplement a vivre avec l'absence des êtres chers qui nous avaient quittés. Peut-être que dans mon cas, le fait de retrouver le meurtrier d'Elizabeth avait aidé à tourner une page, mais il était certain que je ne pourrais jamais oublier cette femme, que j'avais longtemps considéré comme mon âme sœur. Elle avait été mon premier véritable amour, elle avait porté la vie pour donner naissance à notre fille, qui était la prunelle de mes yeux désormais.

J'avais vu juste à propos de la jeune femme et sa réplique me décrocha un rire léger. Elle me semblait véritablement courageuse. Dans l'armée, elle avait dut en voir de toutes les couleurs. La mort, elle avait surement dût la côtoyer tous les jours. Il me sembla évident que la blonde ne souhaitait pas s'aventurer d'avantage sur le sujet, lorsqu'elle commenta plutôt la déco de la boutique. J'avais décidé de me montrer franc, je ne l'avais pas choisi en conséquence de mes goûts, mais plutôt de ceux de Liz'. Il était vrai que ma défunte femme avait toujours eu beaucoup de goût. C'était elle qui s'était occupé la petite maison que l'on avait acheté ensemble bien des années plus tôt. "Je dois avouer que si je l'avais fais par rapport à moi, ça aurait probablement été une vrai cata'!" J'avais souris avant de reprendre la parole. Il y avait bien une bonne dizaine de minutes que l'on discutait et je n'avais toujours pas daigné me présenté, ce que je fis à l'instant. Aucun geste déplacé, seulement une main tendue délicatement. "Le plaisir est partagé." dis-je en serrant la main de la jeune femme peut-être un peu plus longtemps que nécessaire. "Joli prénom." J'avais ajouté avant de retirer ma main pour la glisser dans la poche de mon jeans.

Il me sembla qu'à cet instant, un silence gênant venait de gagner la pièce. C'était une sensation un peu étrange dans les faits, puisqu'il ne s'était rien passé d'extravagant pour que, soudainement, je me retrouve sans le mot. Je me raclai la gorge avant de passer une main sur ma nuque. "Du coup... euh... les fleurs?" Nul, nul, nul. C'était malheureusement tout ce qui m'étais venue en tête pour briser le silence qui régnait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

How can I help you? feat. Livia Empty
MessageRe: How can I help you? feat. Livia écrit
Revenir en haut Aller en bas
 
How can I help you? feat. Livia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Bye Bye :: Corbeille :: Closed topics :: 2020 :: Topics-
Sauter vers: