Partagez | 
 

 les couleurs des sentiments --- Sanaa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Margot. et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 09/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 102 messages. J'ai choisi : Jamie Dornan comme célébrité et je dois mon avatar à : Colestclair.
Coucou moi c'est : Harry. Actuellement, je suis : celibataire. et j'ai une préférence : hétérosexuel. J'ai trouvé un job, je suis : Professeur d'art


MessageSujet: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Lun 16 Jan - 4:43

Aujourd’hui était une journée assez banale. J’avais prévu de me rendre chez Sanaa pour donner des cours de peinture à son fils Jaimie. J’aimais beaucoup donner des cours à son fils, je le trouvais très créatif. Certains enfants à qui je donnais des cours n’étaient pas aussi réceptif, ils n’écoutaient pas et je n’aimais pas ça. J’étais un artiste avant tout et donner des cours était pour moi un avantage et une façon de gagner un peu d’argent, rien de plus. Je n’aimais pas ça du tout. J’avais l’impression de cracher un peu sur l’esprit créateur que j’étais. Enfin je devais passer un peu sur mon orgueil et donner des cours aux enfants, j’avais besoin de cet argent. Je me levai assez rapidement de mon lit. Plus longtemps je restais couché, plus longtemps j’allais rester dans mes songes et dans mes dessins. Je me rendis directement dans ma cuisine ou je fis couler mon café matinal. J’attendis que la cafetière est finie puis je me servis directement une tasse avec un peu de lait que je bus en regardant le journal. Je passai ma main dans mes cheveux en levant mes yeux vers le mural que j’avais fait la semaine passée. Elle ne me plaisait plus vraiment, j’allais devoir remédier à la situation quand j’allais avoir un peu plus de temps. Une fois mon café fini, j’allai directement dans la douche. Une fois ma douche terminée, j’enfilai un jean et un chandail noir.

Je sortis de mon studio à 1 h. J’allais me rendre directement chez Sanaa pour donner des cours à son fils une petite heure et j’allais pouvoir vaguer à mes occupations par la suite. Je pris l’autobus pour me rendre chez elle. Je marchai quelques kilomètres, puis je me retrouvai directement devant sa maison. Je passai ma main dans mes cheveux puis je me rendis devant la porte où je cognai. J’attendis qu’on vienne me répondre. La porte s’ouvrit et je vis Sanaa ainsi que Jaimie.

- Bonjour !! Dis-je avec un sourire en directement de Sanaa Ca va bonhomme? Prêt pour la peinture? Dis-je avec mon enthousiasme habituel.

[p.s: désolé pour la mise en page j'ai un problème avec mon ordi qui fais en sorte que je peux pas aller chercher les codes. Je règle ça dès que possible ]

_________________


L'oubli, c'est la solitude morale d'une âme qui a horreur de l'isolement.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 555 messages. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Freesia J’interprète également : Ruby A. Turner & Moira W. O'Hara.
Jake - Ellen & Jeffrey - Harry - Logan - Jaimie & Jeffrey - Lana - Joshua - Jules


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 8 ans, Jaimie Ethan Keagan et depuis le 2 mai une fille, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie Ethan Keagan ♥


Lily White Keagan♥




MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Lun 16 Jan - 23:35

Les couleurs des sentiments

Harry Black & Sanaa Keagan
On dit que l'art et le reflet de l'âme ...

Comme pratiquement tous les matins, Sanaa se réveillait de bonne heure. Elle avait toujours été de ces personnes qui n’avaient pas besoin de beaucoup d’heures de sommeils pour être en forme au petit matin. Sa grand-mère lui disait souvent lorsqu’elle était une enfant que la vie appartient aux personnes qui se lèvent tôt. Encore aujourd’hui, la demoiselle Keagan ignorait si elle avait tort ou raison. Mais elle était certaine d’une chose, c’était bien que sa grand-mère était une femme pleine de sagesse. Sanaa avait du temps devant elle, - après s’être douché et habillait en tentant de faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller Jaimie - elle en profitait donc pour préparer un bon petit déjeuner à son fils avant qu’il ne se réveille. Malgré son bras droit dans le plâtre, Sanaa était toujours capable de cuisiner. Ce n’était pas la première fois qu’elle avait l’un de ses membres dans un plâtre ou un atèle. Il fallait savoir que Sanaa Keagan possédait d’une maladresse légendaire, elle en était la reine. Donc avec le temps et de l’expérience, elle avait appris à se débrouillait même avec un bras presque indisponible. La jeune mère allait préparer à son petit trésor, des pancakes aux pépites de chocolat : ses préférés. Elle savait que l’odeur allait probablement le réveiller et qu’il viendrait presque en courant dans la cuisine. Jaimie était comme sa mère, il se réveillait généralement tôt. Du moins pour le moment, ça changerait probablement avec l’âge, Sanaa en était presque persuadée. Dans quelques années, elle devra certainement se battre pour le faire sortir de son lit.

Les pancakes étaient près et encore tout chaud quand on entendait un bruit de pas dans les escaliers. Comme Sanaa s’y attendait, Jaimie venait de se réveiller et descendait de sa chambre. Quant à Jake, il était encore à l’hôpital. Il n’était pas encore totalement remis de ses blessures, suite au tremblement de terre. Mais il sortirait très prochainement d’après les dires des médecins. Sanaa avait été assez chanceuse. Elle ne s’en sortait pas trop mal. Le bébé se portait à merveille comme s’il ne s’était rien passé. Elle avait simplement quelques ecchymoses, des égratignures sur le corps. Puis elle avait eu également droit à quelques points de suture au niveau de la tête et le bras plâtré. La demoiselle Keagan avait l’autorisation de quitter l’hôpital, dès le lendemain de son admission. Loin, elle était loin de cet endroit, mieux Sanaa se portait. Mais elle y passait encore ses journées pour rendre visite à Jake et aux quelques amis qui étaient encore hospitalisés. Personne n’avait été épargné par le tremblement de terre à Venice. D’ailleurs, la maison, de la jeune femme était actuellement en travaux pour réparer les dégâts subits.

Jaimie arrivait près de sa mère et l’embrassa sur la joue en lui disant. « Bonjour Maman… Ça sent bon quelques, tu as fait. » Sanaa embrassa à son tour sur la joue en lui répondant. « Bonjour mon trésor. J’ai fait tes pancakes préférées, je m’étais dit que ça te faisait plaisir. » Depuis que Sanaa était de nouveau avec Jake, la relation entre la mère et le fils étaient beaucoup moins tendu. Jaimie en avait voulu à sa mère d’avoir divorcé de Jake qu’il considérait comme son père. Mais les choses étaient compliquées et il était encore trop jeune pour être en mesure de comprendre. Le petit garçon se réjouissait d’avoir des pancakes pour le petit-déjeuner. Jaimie et Sanaa prenaient leur petit-déjeuner ensemble dans la bonne humeur. Une fois finie, Sanaa s’adressa ensuite à son fils. « Aller va te doucher et t’habiller. Harry ne va pas tarder pour ton cours de peinture, ça ne serait pas poli de le faire attendre. » Jaimie adorait ses cours et il s’entendait bien avec son professeur. Sanaa aussi l’appréciait beaucoup. Le petit garçon remontait à l’étage pour se préparait pendant que la brunette remettait de l’ordre dans la cuisine.

Quelques minutes après que Jaimie soit redescendu tout près, on sonnait à la porte. Sanaa accompagné de son fils allait ouvrir la porte. « Bonjour Harry. » Dit la jeune femme souriante. Jaimie était impatient de reprendre ses cours de peinture. « Ça va merci et toi Harry ? » Le professeur et l’élève étaient devenus, des amis au fur et à mesure qu’ils se voyaient. « Oui, je suis près, j’ai hâte. » Sanaa invitait l’homme a rentré en décalant pour le laisser passer. « Entres, je t’en prie. » La brunette ne lui redemandait pas comment il allait, elle avait entendu la réponse qu’Harry avait donnée à Jaimie.

[Hors-jeu : Ne t'en fais pas pour la mise en page, ce n'est pas grave. L'absence de code ne me dérange pas Smile: ]

Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.

PRÉSENCE RÉDUITE
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Margot. et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 09/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 102 messages. J'ai choisi : Jamie Dornan comme célébrité et je dois mon avatar à : Colestclair.
Coucou moi c'est : Harry. Actuellement, je suis : celibataire. et j'ai une préférence : hétérosexuel. J'ai trouvé un job, je suis : Professeur d'art


MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Mer 18 Jan - 1:11

J’étais tellement jaloux de la vie de famille que pouvait avoir Jake. Étrangement je ne devrais pas. Je devrais être heureux pour lui parce qu’il est épanoui et heureux et que c’est mon ami. J’avais beau garder cette pensée en tête… je n’y arrivais pas plus. Jamais je n’avais eu la chance d’avoir une famille aussi complète que lui. Je n’avais jamais eu de mère qui me faisait le petit déjeuner, qui me lisait une histoire pour m’endormir. Non! Moi je ne méritais pas cette attention, je n’étais pas assez intéressant. J’en ai toujours voulu à mes parents pour ce qu’il avait fait. Je comprends que mes parents avaient vécu dans la pauvreté et que pour eux la valeur la plus importante était que je ne me retrouve pas dans la même situation. Pourtant, je suis toujours autant en colère. Il n’y a rien de plus précieux que l’affection que tu peux offrir à ton enfant. Les liens que tu peux créer son tellement plus fort avec des vrais sentiments. La différence entre Jaimie et moi était que moi je n’avais eu aucune difficulté à faire un X sur mes parents. Je les avais jamais vraiment aimé. De toute façon même si ça avait été le cas, je ne m’en souviendrai même plus.

Je fis un sourire à Sanaa après avoir répondu à Jaimie que j’allais bien. J’adorais les enfants pour beaucoup de raison. La première était qu’un enfant ne pouvait pas être malhonnête. Un enfant n’allait pas te juger pour ce que tu étais, il allait apprendre à t’accepter sans pensée que c’est anormal. Jaimie ne sortait pas vraiment du moule. S’était d’ailleurs l’une des raisons qui me mettaient immédiatement à l’aise. Je n’avais pas besoin de me surveiller ou de réfléchir. J’écoutai le jeune homme me dire qu’il avait hâte et je souris. J’aimais tellement l’enthousiasme qu’il démontrait s’était charmant. Je fis un sourire à Sanaa et puis j’entrai dans la maison qui m’était très connue. Je n’avais jamais été le genre de mec qui parlait pour parler, j’étais plutôt discret et calme. Je n’avais donc pas vu l’obligation de répondre lorsqu’elle m’avait invité.

Je déposai mon sac dans la salle à manger où on s’installait habituellement. Je plaça une grande nappe en plastique blanc pour protéger la table. Je sortis les différentes couleurs ainsi que les pinceaux, les toiles et les éponges. Tu m’amènes un pot d’eau Jaimie? Dis-je en souriant au jeune homme tendrement. J’observai Sanaa qui nous observait de loin. Je me sentais toujours un peu étrange quand je venais et que Jake n’était pas là. Je n’étais pas proche de Sanaa pourtant je la respectais énormément. Elle était brave et je détestais qu’elle soit en état de faiblesse. Jake prenait tellement soin de moi, il était un peu comme mon guide spirituel. Je voulais que Sanaa soit un peu ce que lui m’offre parce que j’en ressentais le bienfait. Je lui fis un sourire puis je dis: est-ce que tu veux te joindre à nous?

_________________


L'oubli, c'est la solitude morale d'une âme qui a horreur de l'isolement.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 555 messages. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Freesia J’interprète également : Ruby A. Turner & Moira W. O'Hara.
Jake - Ellen & Jeffrey - Harry - Logan - Jaimie & Jeffrey - Lana - Joshua - Jules


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 8 ans, Jaimie Ethan Keagan et depuis le 2 mai une fille, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie Ethan Keagan ♥


Lily White Keagan♥




MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Dim 22 Jan - 19:02

Les couleurs des sentiments

Harry Black & Sanaa Keagan
On dit que l'art et le reflet de l'âme ...

Les apparences sont souvent trompeuses. La vie de Sanaa en ce moment était une pure tromperie. On pourrait croire que Jake et Sanaa vivaient une histoire parfaite. Qu’ils formaient une famille heureuse avec Jaimie et leur enfant à venir. Ce n’était qu’une illusion. La demoiselle Keagan tentait toujours de pardonner la tromperie de Jake qui datait d’un peu moins de deux ans et d’avoir eu un fils qui vient tout juste de fêter sa première année. Malgré ses efforts et son envie, Sanaa ne parvenait à lui accorder son pardon. Elle tentait simplement de passer au-dessus, mais ce n’était pas simple. La seule chose qui lui donnait la force et le courage de, retentait une relation avec Jake qui l’avait fait souffrir, c’était simplement Jaimie et l’enfant qu’elle portait. Si elle avait été seule, Sanaa aurait surement tiré un trait sur cet épisode de sa vie. Elle aurait profité des divers plaisirs de la vie comme beaucoup de jeunes femmes de vingt-cinq ans qui n’avait aucun engagement ou de grande responsabilité. Mais Sanaa était la mère d’un enfant de huit ans, Jaimie était clairement la personne qui comptait le plus dans la vie de la brunette. Il est et resterait l’être le plus important de toute son existence avec bien évidemment son enfant à naitre le reste n’avait pas d’importance. La vie parfaite n'existe pas après tout ce n'est qu'une idée utopique, tout simplement.

Aujourd’hui, Sanaa tentait de ne pas penser à tout cela. Elle tentait de reprendre une vie normale après ce fameux tremblement de terre qui avait été très riche en émotions. La famille Keagan reprenait donc le cours de leur vie normale. Comme à ce moment où Jaimie se préparait pour reprendre ses cours de peinture qu’il aimait tant. Son professeur Harry venait d’arriver. Il s’installait dans le salon comme d’habitude et il mettait directement Jaimie en l’envoyant cherché de l’eau qui permettrait d’y trembler les pinceaux. Sanaa restait à l’écart, mais les observait un instant avant d’aller vaquer à ses occupations. Mais Harry proposait à jeune femme de se joindre à eux. « Ça aurait été avec plaisir, mais… » Elle montrait son plâtre tout en ajoutant. « … Et je ne suis pas du tout douer avec ma main gauche. » Jaimie revenait avec un pot d’eau et s’installait près de Harry en demandant. « On pourrait peut-être décorer le plâtre à maman ? Il n’est pas très joli comme ça tout blanc. » Jaimie avait son regard dirigé vers Harry, il attendait sa réponse. Sanaa ne serait pas contre cette idée, si ça pouvait faire plaisir à Jaimie, elle était partante. Puis il n’avait pas tort, son plâtre n’avait vraiment rien de beau. Un peu de gaieté ne ferait pas de mal. Mais Harry avait surement un programme de prévus. Jaimie aurait le loisir le plâtre de sa mère après le cours, s’il le désirait et ce qu'elle dit à son fils. « Tu pourra t’en charger après le cours. Harry a surement prévu quelques choses de plus amusant. »

Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.

PRÉSENCE RÉDUITE
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Margot. et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 09/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 102 messages. J'ai choisi : Jamie Dornan comme célébrité et je dois mon avatar à : Colestclair.
Coucou moi c'est : Harry. Actuellement, je suis : celibataire. et j'ai une préférence : hétérosexuel. J'ai trouvé un job, je suis : Professeur d'art


MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Lun 23 Jan - 0:35

J’aimais me dire que j’allais avoir une famille dans un futur éloigné. Des personnes à qui j’allais faire complètement confiance, des personnes qui allaient m’aimer inconditionnellement et qui allait m’en vouloir pour aucune raison. Je sais que je vais être un bon père. Je le sais parce qu'habituellement les souffrances nous font grandir. Moi j’ai tellement souffert et j’ai évolué par la même occasion. J’ai tellement appris avec la souffrance, j’ai appris que la naïveté n’est pas un trait de caractère très intéressant et je vais protéger mes enfants. Je vais leur apprendre ce qu’est le monde sans leur cacher des détails réels. Je veux qu’ils soient conscients de ce qui les entoure et qu’il soit capable de corriger le tir si une épreuve des frappes. Je veux qu’il soit débrouillard et qu’il n’est pas besoin de moi ou de leur mère pour vivre leur vie. Je sais également que je vais tomber amoureux un jour ou l’autre. Je le sais parce que mon coeur est capable d’aimer une personne, je sais qu’il est assez grand pour ce genre de chose. Seulement je sais que le processus risque d’être très long. Je voyais tous ses gens qui tombaient en amour en un claquement de doigt et qui se lançais dans l’expérience la tête baissée. Moi j’étais beaucoup plus intelligent que ça. Je savais que tout n’était pas acquis en un claquement de doigt, que tout demandait un travail quelconque. C’est pourquoi j’allais prendre mon mal en patience et attendre de trouver la bonne personne pour fonder mon petit fantasme familial.

Sanaa me faisait pitié. Au fond c'était une très belle femme, une femme qui ne méritait en aucun cas tout ce qui lui arrivait. Je me souviens très bien avoir confronté Jake et lui avoir dit à qu'elle point son geste avait été dérisoire. On ne trompe pas la mère de ses enfants lui avais-je di. J’avais beau croire que le geste de Jake n’avait pas été très moral, je pensais quand même que Jake méritait une deuxième chance. C’était un bon gars! Je savais que Jake était fou amoureux de Sanaa et qu’au fond il n’avait pas voulu la blesser. Par contre, je ne pouvais pas dicter ce que Sanaa pouvait ressentir. Si ça l’avait été mon cas, je ne l’aurais probablement jamais pardonné. Je fis un sourire courtois à Sanaa en remarquant son plâtre pour la première fois depuis que j’étais entré. ‘’ Qu’est-ce qui s'est passé? ‘’ Dis-je tout d’un coup inquiet. L’idée qu’elle se soit blessé me brisait le coeur. Je voulais que tout son passe bien pour la petite famille de mon ami. Je passai ma main dans mes cheveux en l’observant de nouveau. MERDE! Qu’est-ce que tu viens de faire Harry? Ce n’est pas très professionnel de demander des informations personnelles aux clients. ‘’ Tu n’es pas obligé de répondre… Désolé ‘’ dis-je en rougissant. Je savais que j’avais dépassé les limites, elle n’était pas mon ami. Apprends à te contrôler Black! Je fis un sourire au jeune homme en entendant sa proposition. C’était une très bonne idée, je voulais justement apprendre à Jaimie la notion de l’espace. Je savais qu’on pourrait créer un paysage magnifique. Je me penchai pour être de la même grandeur que le jeune homme puis je dis en souriant. ‘’ Le bras de maman s'est Parfait comme toile ‘’ dis-je en haussant les épaules un sourire aux lèvres.

_________________


L'oubli, c'est la solitude morale d'une âme qui a horreur de l'isolement.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 555 messages. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Freesia J’interprète également : Ruby A. Turner & Moira W. O'Hara.
Jake - Ellen & Jeffrey - Harry - Logan - Jaimie & Jeffrey - Lana - Joshua - Jules


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 8 ans, Jaimie Ethan Keagan et depuis le 2 mai une fille, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie Ethan Keagan ♥


Lily White Keagan♥




MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Mar 24 Jan - 0:12

Les couleurs des sentiments

Harry Black & Sanaa Keagan
On dit que l'art et le reflet de l'âme ...

Malgré toutes les épreuves que Sanaa avait pu connaitre dans sa vie, la jeune femme ne s’était jamais abattre. Même quand la demoiselle Keagan se retrouvait, plus pas que terre, elle trouvait toujours une solution pour remonter la pente. Derrière son apparence de jeune femme de petite taille, son visage d’ange, qui a l’air frêle et fragile, Sanaa est une vraie battante. La demoiselle Keagan cachait une véritable force et un immense courage. Comme pour tout le monde, sa vie connaissait des hauts et des bas. Mais jamais la brunette laisserait les mauvais moments dominer sur les bons dans le bilan de sa vie. Elle se battait pour ce qui avait de l’importance dans sa vie et écraser ce qui était insignifiant pour elle ou ce qui lui posait problème. Cette fois, elle se battait pour sa famille, même si l’obstacle semblait insurmontable. Comment combattre l’innocence d’un enfant qui n’a rien donné parce que le véritable problème de Sanaa dans toute cette histoire, c’était bel et bien Noah. Sans cela, la demoiselle Keagan aurait pu passer au-dessus de la tromperie de Jake. La brunette aurait pu même penser que Faith était une menteuse et qu’elle disait cela seulement pour mettre le trouble. Mais Noah était la preuve vivante de la trahison de Jake ainsi qu’un rappel constant pour Sanaa. Si elle ne pouvait pas combattre Noah, la demoiselle Keagan n’avait plus qu’à tenté d’anéantir Faith. Elle était un ennemi de taille et difficile à mettre à terre. La demoiselle Mills avait vraiment quelques choses de malfaisants et de diabolique en elle. Mais un jour, Sanaa saurait lui rendre la monnaie de sa pièce en la faisant souffrir autant qu’elle avait elle-même souffert. Elle devait faire subir le même châtiment à Jake, mais Sanaa l’aimait et elle ne lui rendait pas la vie simple non plus.

Harry proposait à Sanaa de se joindre à lui et Jaimie pour ce cours de peinture. La brunette en aurait été ravie si elle avait eu sa main droite valide. Mais elle avait ce bras dans un plâtre depuis quelque temps maintenant. Le jeune artiste demandait à la demoiselle Keagan ce qui lui était arrivé. Presque aussitôt, Harry s’excusait. « Pourquoi désolé ? Ce n’est rien, ça n’a rien d’indiscret. C’est à casse du séisme. Le toit de ma boutique est tombé et un gros bloc est tombé sur mon bras résultat fracture. » Jaimie était intervenue en demandant à son professeur s’il pouvait décorer le plâtre de sa mère. Contrairement à ce qu’aurait pensé Sanaa, Harry avait accepté la demande du petit garçon. « Génial. » Dit Jaimie tout excité. Quant à la demoiselle Keagan, elle s’avançait en direction de la table du salon et s’installait près de Jaimie et d’Harry. « Alors je dois poser où et comment mon bras pour que vous puissiez faire des merveilles tous les deux ? »

Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.

PRÉSENCE RÉDUITE
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Margot. et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 09/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 102 messages. J'ai choisi : Jamie Dornan comme célébrité et je dois mon avatar à : Colestclair.
Coucou moi c'est : Harry. Actuellement, je suis : celibataire. et j'ai une préférence : hétérosexuel. J'ai trouvé un job, je suis : Professeur d'art


MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Mar 24 Jan - 1:17

Perdre était un grand mot. Je voyais tellement de personnes avec des vies parfaites qui s’anéantissait d’un rien. Comment perdre quand on a toujours eu tout ce qu’on voulait? Je suis persuadé que l’être humain est fait pour vivre plusieurs épreuves tout au cours de leur vie. Certains les vivent plus tôt que d'autres. La plupart des gens qui vivent ce genre d’épreuve très tôt ont tendance à être beaucoup plus endurci. Je voyais tellement de gens depuis que j’étais ici qui, n’avait jamais vraiment rien vécu de très difficile mais qui cherchait les ennuis de façon assez fréquente. Jake était probablement l’exemple parfait! Il avait réussi à bâtir une vie parfaite avec une famille qui l’aimait beaucoup et qu’il aimait en retour. Ça n’avait pas été assez pour lui, il avait voulu plus parce qu’il prenait pour acquis tout ce qu’il avait. Jake est un homme bien, et c’est probablement ce qui cloche le plus dans cette situation. Il est l’exemple parfait pour dire que personne n’atteint jamais le bonheur. Je pense sincèrement que nous sommes fait pour ne jamais être heureux. Lorsqu’on atteint cette petite dose d’amour ou de confort on l’a brisé. Personnellement je suis devenu l’expert dans ce genre de situation. Je cherche le malheur parce que c’est ce qui nous force à nous améliorer, à devenir la meilleure version de nous-mêmes. Je laisse rarement les gens entrer dans ma vie parce que c’est beaucoup plus facile de devoir travailler seulement sur moi-même plutôt que sur une relation qui risquerait de me ramener vers l’arrière. Je n’ai que des amitiés qui me pousse à devenir la meilleure version de moi-même sinon à quoi bon?

J’étais surpris qu’elle me dise que ce n’était pas déplacé. Comment avait-elle su? Je m’étais toujours considéré comme une personne très difficile à comprendre, difficile à lire. Avait-elle percé une partie de moi-même? Je baissai les yeux troublés par ce qui venait tout juste de se produire. Je devais prendre du recul avec Sanaa, je ne voulais pas être proche. Ce n’était pas que je ne l’aimais pas et qu’elle était méchante mais personne ne pouvait être proche de moi. Je l’interdisais à tout le monde. J’oubliai mes pensées pendant que j’écoutais sa réponse. Elle s’était blessé pendant le tremblement de terre. J’en avais vaguement entendu parler. En fait, je n’avais absolument pas été touché par cet événement. Par contre, je savais que certains l’étaient, Jake entre autres.‘’ C’est une chance que ça n’est touché que ton bras! ‘’ Dis-je en souriant pour essayer d’être sympathique. S’était tellement épuisant d’être gentil avec tout le monde. Heureusement, avec Sanaa s’était beaucoup plus facile. Je tenais assez à elle pour être réellement sincère. Je fis un sourire à Jaimie qui paraissait réellement ravie à l’idée de décorer le plâtre de sa mère. J’écoutai ce que Sanaa avait à dire puis j’allai derrière elle. ‘’ Place-le comme ça! ‘’ Dis-je en passant mes bras autour de ses épaules pour placer son bras sur la table. Étrangement quand je travaillais et que j’étais en processus de création, je n’étais pas conscient de la proximité des gens. Du moins, elle ne me dérangeait pas. Je n’avais donc pas réfléchi au malaise qu’aurait pu causer la proximité que je venais de créer avec Sanaa. Je m’éloignai sans avoir compris d’elle puis j’allai prendre place en face du jeune homme et à côté de Sanaa. ‘’ J’ai pensé que nous pourrions faire un ciel étoilé? ‘’ Dis-je en souriant. Pourquoi un ciel étoilé? Parce que c'était le meilleur exercice pour commencer les paysages. S’était abstrait, il était donc très difficile de ne pas le réussir. Et en plus j’adorais le noir. ‘’ Alors on commence par une base de noir ‘’ dis-je à Jaimie en lui tendant un pinceau.

_________________


L'oubli, c'est la solitude morale d'une âme qui a horreur de l'isolement.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 555 messages. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Freesia J’interprète également : Ruby A. Turner & Moira W. O'Hara.
Jake - Ellen & Jeffrey - Harry - Logan - Jaimie & Jeffrey - Lana - Joshua - Jules


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 8 ans, Jaimie Ethan Keagan et depuis le 2 mai une fille, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie Ethan Keagan ♥


Lily White Keagan♥




MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Ven 27 Jan - 17:59

Les couleurs des sentiments

Harry Black & Sanaa Keagan
On dit que l'art et le reflet de l'âme ...

Le dessin a toujours été une véritable passion pour Sanaa. C’est son père quand elle était enfant qu’il lui avait inculqué l’amour du dessin et fibre artistique. La demoiselle Keagan petite fille passait des moments privilégiés avec son père quand il lui apprenait le dessin. Ils pouvaient passer des heures ensemble à dessiner tout et n’importe quoi. Ils laissaient vraiment libre cours à leur imagination. Le père et la fille étaient complices et ils s’adonnaient à ce rituel créatif au moins une fois par semaine. Mais tout, c’était arrêté un fameux 11 septembre 2001. Un rendez-vous dans une tour de New-York, des dingues qui détournent des avions et des millions de vies détruites. Sanaa avait perdu son père, mais pas seulement... Sa mère n’a plus été la même après la perte de son mari. La petite fille avait également perdu le petit frère ou la petite sœur que sa mère portait, mais qui s’en est allé le même jour que son père. Avec le choc de la nouvelle, Andréa la mère de Sanaa avait fait une fausse-couche. Chacun gère le deuil comme il peut. En dehors, des sanglots, la demoiselle Turner s’était mise à dessiner davantage. C’était sa façon de ne pas oublier son père et de rester connecté d’une certaine façon. La jeune femme avait même suivi la même voie professionnelle que son défunt père. Elle est également devenue styliste tout comme son père. Sanaa est même devenue excellente dans ce domaine puisque ses créations se vendaient comme des petits pains dès qu’elle avait démarré sa carrière et ça continuait aujourd’hui.
Sanaa partageait également sa passion du dessin avec son fils Jaimie, d’ailleurs le petit garçon portait en seconde prénom, celui de son grand-père qu’il n’a malheureusement jamais eu la chance de connaitre, Ethan. La fibre artistique était apparemment dans le sang des Keagan. Le petit garçon était plutôt doué en dessin et il avait émis de désir de développer ses dessins davantage avec de la peinture. Les crayons de couleur et les feutres n’étaient pas suffisants pour lui. C’est de cette manière que Sanaa avait faite appel à Harry pour des cours. C’est Jake qui en avait parlé à sa petite amie. Sanaa trouvait que le jeune homme était un bon professeur et Jaimie bien, c’était donc vraiment parfait.

Harry avait été curieux en demandant comment Sanaa s’était cassé le bras. Il avait semblé tout de suite gêné après d’autant qu’il avait ajouté qu’elle n’était pas obligée d’y répondre. La brunette lui donnait tout de même la raison, ce n’était pas grave. « Oui heureusement. Vous n’avez pas subi trop de dégâts vous ?» Elle touchait de sa main valide son ventre. Pendant le tremblement de terre, Sanaa avait eu très peur qu’il arrive quelques choses au bébé. Surtout que quelques jours auparavant, elle avait été hospitalisée. Elle s’était disputée avec Jeffrey et sa tension était montrée en flèches. Mais grâce au ciel, le bébé était en pleine forme et en dehors de son bras, Sanaa également. Jaimie quant à lui a été épargné par le geste héroïque de Jake qui avait pris la poutre la place du petit garçon. Ce qui expliquait qu’il soit toujours hospitalisé et en observation.

Jaimie avait demandé à Harry, s’il pouvait décorer le plâtre de sa mère. Le professeur était d’accord. Donc Sanaa réalisait le souhait de son fils en s’asseyant près de Jaimie et Harry. La jeune femme laissait le professeur la placé comme il voulait son bras pour qu’ils puissent travailler sur le plâtre. La proximité d’Harry n’avait pas dérangé, Sanaa. Elle savait que ce n’était rien et elle-même dans son métier et très proche de ses clients. Elle n’était pas d’autres choix que d’être proche et tactile avec ses derniers pour prendre leurs mensurations qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes et en faisant les retouches lorsqu’ils portaient le vêtement. Harry proposait une nuit étoilée. « J’aime bien les nuits étoilées. On en regardait avant avec Papa. Tu te souviens Maman. » Dit le petit garçon. Il avait raison et ça faisait longtemps qu’ils n’avaient pas regardé les étoiles tous les trois. Sanaa avait donc répondu à son fils. « On refera ça quand Jake sortira de l’hôpital et qu’il sera de retour à la maison. » Jaimie sourit à sa mère avant d'écoutait attentivement son professeur et il commençait par une base de noir en demandant « Comme ça ? »


Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.

PRÉSENCE RÉDUITE
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Margot. et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 09/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 102 messages. J'ai choisi : Jamie Dornan comme célébrité et je dois mon avatar à : Colestclair.
Coucou moi c'est : Harry. Actuellement, je suis : celibataire. et j'ai une préférence : hétérosexuel. J'ai trouvé un job, je suis : Professeur d'art


MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Sam 28 Jan - 0:38

Pour moi la peinture n’était pas seulement Une Passion, c’était en premier lieu un moyen efficace de m’exprimer. J’étais renfermé et je n’aimais pas particulièrement parler aux autres. Parfois j’avais l’impression de suffoquer avec toutes les émotions qui se bousculaient à l’intérieur de ma tête. J’évacuais la colère en courant. Pour moi le sport me permettait de faire le vide complet et de me ressourcer. Quand je faisais du sport je ne pensais à rien d’autre, je pensais à la douleur musculaire, au dépassement de soi et à la musique que j’écoutais. En fait, je pensais à tout sauf la frustration que j’éprouve au quotidien. Ne pas me rappeler était probablement ce qui me rendait le plus en colère. Je m’assurais de courir ou de faire du training presque tous les jours pour évacuer cette frustration mal placée. J’évacuais la joie, les réussites et ma créativité dans tout ce qui était en lien avec la peinture. J’aimais beaucoup peindre mon environnement. En fait, je le peignais presque 1 fois par mois. Je choisissais toujours un mur dans mon studio et je peignais ce que j’avais envie d’y voir. Quand j’en avais marre je recommençais encore et encore. J’adorais la senteur de la peinture fraiche, c’était probablement l’une de mes odeurs favorites. La satisfaction d’avoir terminé un mur fraichement peint et d’observer le décor n’avait pas de prix. J’évacuais mes rêves par le dessin. La nuit il y avait toujours une espèce de phénomène étrange qui se produisait avec moi. Je dessinais sans m’en rendre compte tout ce qui me passait par la tête. Quand je faisais des cauchemars, les feuilles étaient beaucoup plus noires. Quand je faisais des beaux rêves mes dessins étaient abstraits et magnifiques. J’avais beau être renfermé, j’étais une personne très émotive au fond.

Je ne me souvenais même pas avoir vécu un quelconque traumatisme dû au tremblement de terre qui s’était produit. En fait, je ne m’étais même pas rendu compte que quelque chose s’était produit avant que Jake me prévienne qu’il était à l’hôpital pour cette cause. S’était assez rigolo quand on y pensait vu les dégâts qu’avait causés ce tremblement de terre partout autour de moi. J’aimais bien croire que j’étais tout simplement chanceux, j’avais eu mon accident, le destin avait décidé que s’en était assez pour moi.‘’ Je vais très bien, je ne me suis rendu compte de rien pour être franc! ‘’ Dis-je en souriant poliment. Je ne voulais pas rendre leur drame beaucoup moins dramatique mais je n’aimais pas mentir pour rien. ‘’ Tu peux me tutoyer tu sais? Je ne suis pas assez vieux pour mériter le vous et puis je suis l’ami de Jake. ‘’ Dis-je en essayant de la convaincre d’arrêter cette comédie.

J’aurais aimé pouvoir raconter des histoires à Jaimie et créer des liens plus profonds avec lui mais je n’y arrivais pas. Je ne me souvenais pas de ce que mes parents faisaient avec moi quand j’étais petit. Je ne me souvenais d’absolument rien en fait! Je décidai d’ignorer cette remarque pour éviter de me mettre davantage en colère, je ne voulais pas perdre mes moyens devant Jaimie ou même Sanaa. Je baissai mes yeux puis je pris un pinceau pour aider Jaimie avec le fond noir. Il me demanda si ce qu’il faisait état convenable. Je l’observai avec un sourire tendre puis-je lui dis : ''C’est Parfait! Si tu veux que ce soit encore mieux, tu peux essayer de tapoter un peu le plâtre de maman avec ton pinceau pour qu’on ne voit pas la texture du plâtre. ‘’ Dis-je en lui montrant avec mon pinceau comment faire. Je ne voulais pas être dur avec lui, il avait beaucoup de talent. On m’avait seulement dit qu’il fallait, quand on enseignait, donner des conseils constructifs!

_________________


L'oubli, c'est la solitude morale d'une âme qui a horreur de l'isolement.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 24 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 555 messages. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Freesia J’interprète également : Ruby A. Turner & Moira W. O'Hara.
Jake - Ellen & Jeffrey - Harry - Logan - Jaimie & Jeffrey - Lana - Joshua - Jules


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 8 ans, Jaimie Ethan Keagan et depuis le 2 mai une fille, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie Ethan Keagan ♥


Lily White Keagan♥




MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   Mar 31 Jan - 15:06

Les couleurs des sentiments

Harry Black & Sanaa Keagan
On dit que l'art et le reflet de l'âme ...

Le dessin avait vraiment été une échappatoire pour Sanaa. Cette simple activité artistique avait un effet de bouée de sauvetage pour la demoiselle Keagan. La brunette avait souvent qualifié le dessin comme un exutoire. Quand quelques choses préoccupées Sanaa, quand ça n’allait pas fort, la brunette couchait ses pensées et ses émotions sur le papier. Au départ, la jeune femme le faisait à travers les mots en tendant d’en écrire des chansons ou même des poèmes. Mais pour elle, les mots n’étaient jamais exacts ou assez forts, elle ne manière pas assez bien la langue de William Shakespeare à son goût ou quelconques autres langues d’ailleurs. La brunette s’était donc tournée vers le dessin, un langage universel que tout le monde pouvait comprendre, s’il avait la capacité de lire entre les lignes. C’est donc à travers sa passion pour l’art de l’illustration que Sanaa posait sur papier ses émotions, ses sentiments, ses pensées. On pouvait dire qu’elle associait l’utile à l’agréable d’une certaine façon. Sanaa parlait de bouée tout simplement parce qu’elle avait la fâcheuse habitude à ne rien dire. Elle gardait les choses pour elle, elle encaissait les coups et à force d’accumulation, elle risquait à tous moment d’exploser. C’était déjà arrivé à plusieurs reprises pour la demoiselle Keagan. Mais se servir du dessin comme exutoire permettait à Sanaa de reporter l’échéance de l’explosion et de la diriger sur la bonne personne. Les dessins que la jeune femme réalisait dans ses moments-là, jamais elle ne les avait montrés. Ils finissaient souvent dans le destructeur à papier ou dans le feu de cheminée.

Sanaa expliquait rapidement à Harry comment elle s’était cassé le bras. Ce bras plâtré que Jaimie avait hâte de décorer. La jeune femme en profitait pour savoir si le professeur du petit garçon allait bien. Apparemment, il n’avait rien senti et il en profitait pour autoriser Sanaa à le tutoyer. « Oui, excuses moi. Je te tutoie, je ne sais pas surement parce que je te vois plus comme le professeur de Jaimie que comme l’ami de Jake. Tu as de la chance de n’avoir rien senti et de n’avoir rien eu pendant le tremblement de terre. Tu devais être loin, je suppose puisque l’épicentre était à Venice ou que ton immeuble est tout récent et bien préparé au séisme. »

La demoiselle Keagan s’installait comme Harry lui avait demandé pour que lui et Jaimie puissent embellir son plâtre, comme le souhaitait le petit garçon. La jeune femme restait silencieuse laissant Harry donnait des conseils à Jaimie. Ce dernier prenait très au sérieux le cours et il s’appliquait. Sanaa savait que ce qui avait uni Jake et Harry étaient leur amnésie. La brunette se demandait, si le jeune homme avait eu la même chance que Jake de retrouver ses souvenirs ou si au contraire, il y travaillait encore. Mais la demoiselle Keagan n’osait pas lui demandé. C’était personnel et elle ne le connaissait pas assez pour poser ce genre de questions.

Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.

PRÉSENCE RÉDUITE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: les couleurs des sentiments --- Sanaa   

Revenir en haut Aller en bas
 

les couleurs des sentiments --- Sanaa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Sur Arté, Les couleurs du grand bleu (Inédit)
» Sur Arté, Les couleurs du grand bleu (Inédit)
» Sur Arté, Les couleurs du grand bleu (Inédit)
» Vidéos d'écureuils de toutes les couleurs
» Mélange de couleurs chez Wyandottes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Venice Neighborhood :: Pacific Avenue :: Residency-