Partagez|

Un vent de panique (Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
et j'ai : 24 ans J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 38 messages. J'ai choisi : Michael Weatherly comme célébrité et je dois mon avatar à : myself
Coucou moi c'est : Harvey Actuellement, je suis : Amoureux d'une très belle femme et j'ai une préférence : Hétérosexuel. J'ai : 1 enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Agent de Police


MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Sam 9 Sep - 17:36




Un vent de panique
Ft. Alex Monroe



Harvey se mit a rire. C’était bien connu que quand les femmes ont quelques choses à dire elles le disent, la plus part du temps en criant, parce qu’une femme adore crier. C’est bien un point qui énervait Harvey, mais bon il faisait avec.

- Et si je te dresse pour que tu te taises, tu pense que ça peu marcher ? Je devrais essayer tiens. 



Dit-il la dernière phrase à lui même. Bien sûr qu’il rigolait. Il ne le ferait jamais, il savait qu’elle le savait très bien.

- Est-ce que tu essaie de me faire passer un message en parlant de femmes qui aime grimper aux rideaux ?



Sourit le brun en remuant ses sourcils.

- Il tient de toi ? Ha Ha Ha! C’est fou comment une femme peut mentir, n’écoute pas ta mère mon fils, elle ne dit que des bêtises.

Dit-il en souriant à son enfant.

- Je me rends compte surtout de la chance que vous avez de m’avoir dans votre vie, ça c’est la chose principal. Je me rends compte aussi que j’ai le meilleur fils que je puisse espérer avoir. Et puis je me rends compte aussi que j’ai choisi la meilleure des mères pour lui. Donc pour finir oui je me rends compte de la chance que j’ai.

Il lui fit un clin d’oeil. Harvey n’échangerait pour rien au monde sa petite famille.

- Tu veux que je te redise encore mes sentiments par rapport à toi ? Je viens de le faire.. Bon tes désires sont des ordres. « Je pouvais très bien te supporter, t’avoir dans ma vie et t’aimer. D’ailleurs ça me manque de pas t’avoir a mes côtés, tes petits coups de gueules pour rien du tout. Ta personnalité, ta façon d’être. Tout me manque. Je sais que je ne t’ai surement pas assez montré que je t’aime, mais tu comptes beaucoup pour moi et même encore maintenant. » Voilà, contente ?

Il lui tira la langue. Les deux partirent en direction du parking, Gabriel dans les bras de sa mère, Alex avec un bras autour de la taille d’Harvey et Harvey avec un bras autour des épaules d’Alex. C’était l’image parfaite d’une belle famille.

- Tu sais très bien que je ne pourrais plus changer maintenant. 



Répondit-il tout en souriant. Harvey prit délicatement son fils des bras d’Alex. Il ne voulait pas le réveiller après tout ce qu’il a vécu aujourd’hui, un peu de sommeil lui ferait du bien. Il ouvrit la porte arrière et mit délicatement Gabriel dans le siège auto, il l’attacha pour qu’il soit en sécurité. Après avoir vérifié que son fils était bien attaché et ne risquait rien il ferme la porte délicatement et se retourna vers Alex. Il s’avança vert elle et ouvrit sa porte. Harvey s’abaisse légèrement pour l’embrasser.

- Après vous mademoiselle.



Sourit-il.

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 131 messages. J'ai choisi : Kristen Stewart


Coucou moi c'est : Alex Monroe Actuellement, je suis : amoureuse et en couple avec l'homme de ma vie J'ai : 1 enfant J'ai trouvé un job, je suis : Officier de Police
JOURNAL :









MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Sam 23 Sep - 17:51


Un vent de panique


« Harvey ✧ Alex »


Elle rigole. Parce que tu crois vraiment que tu arriverais à me dresser ? C'est les femmes qui dressent leurs hommes chéri, pas l'inverse. Du coup c'est à moi de te dresser pour que tu sois obéissant à ta femme. Elle secoue la tête. Du tout, je ne faisais que rectifier ton erreur de vocabulaire. Au lieu de rideaux, tu as dis créneau, ce qui n'a pas le même sens.

Elle fronce le nez. Comment ça les femmes mentent ? Apprend mon chéri que les femmes et surtout ta maman disent toujours la vérité mon fils. Tout ce que maman dit c'est vrai, même si papa dit le contraire. Elle tend la main et prend celle de Harvey dans la sienne. On à la même chance de s'avoir et d'avoir fait un beau bébé ensemble.

Elle hoche la tête. Bien sur qu'elle veut encore qu'il lui dise combien il l'aime et ce qu'elle représente pour lui. Les femmes aiment savoir que les hommes les aiment. Elle l'écoute avec un sourire. Et quand il lui demande si elle est contente, elle hoche la tête et vient lui déposer un baiser. Je t'aime. Lui dit elle avec un sourire avant de partir en arrière prête à quitter l'hôpital aussi. Elle fait mine de réfléchir puis hausse les épaules. Je sais oui c'est trop, mais en y réfléchissant, Gaby et moi on te garde comme tu es. Le laissant prendre Gaby, elle veille quand même qu'il fasse attention et qu'il ne le réveille pas. Même si elle sait qu'il s'occupe bien de leur fils. Elle se dirige vers la portière côté passager pour l'ouvrir, mais il l'as devance et ouvre la portière pour elle, elle lui sourit et prolonge son baiser. Madame, même si je ne suis pas mariée, j'ai un enfant, j'ai un homme, alors je suis madame.


_________________
Seven minutes in heaven
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part ••  

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
et j'ai : 24 ans J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 38 messages. J'ai choisi : Michael Weatherly comme célébrité et je dois mon avatar à : myself
Coucou moi c'est : Harvey Actuellement, je suis : Amoureux d'une très belle femme et j'ai une préférence : Hétérosexuel. J'ai : 1 enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Agent de Police


MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Dim 22 Oct - 21:48




Un vent de panique
Ft. Alex Monroe



Harvey sourit.

- Et bien maintenant c’est inversé et je vais te dresser. Qui est l’homme de la maison ? Moi donc voilà, tout est dit dans cette phrase très chère. Et je dois pas obéir à ma femme, normalement c’est la femme qui se tait et qui obéit à l’homme. Donc tais-toi femme.

Dit-il en rigolant. Bien évidemment qu’il ne va pas dresser la jeune femme, mais il aimait la taquiner un peu, c’était tellement facile de la faire réagir.

- Et pour fumer ? On dit bien fumer la moquette non ? Ca n’a rien a voir, mais voilà. Mais celait si tu insiste je peux refaire grimper aux rideaux volontiers. 



Dit Harvey en souriant largement. Le Brun se mita rire secouer la tête quand elle lui dit que les femmes disent toujours la vérité.

- Tu vois, la tu mens et en plus je te prends en flagrant délit de mentir… Si c’est pas moche. Tu vois mon fils, n’écoute surtout pas ta mère. ? C’est une vilaine menteuse. Elles disent juste se que tu veux entendre même si c’est pas vrai. Et je peux le prouver. Donc écoute ton père Gabriel.

Dit-il a son fils en souriant. Bien évidemment que les femmes ne disent pas tout le temps la vérité ça ce serait quand même. Harvey sourit encore plus quand elle lui dit qu’ils ont la chance de l’avoir et d’avoir fait un beau bébé.

- Je suis d’accord avec toi, Gabriel est notre plus belle réussite. Il est tellement parfait.

Dit-il. A la naissance de son fils Harvey était tombé amoureux tout de suite de ce petit être. C’était l’un des plus beaux jour de sa vie que d’accueillir son fils sur terre. Après cela Harvey dû répéter les mots qu’il avait déjà dit à la jeune femme, pourquoi il l’aimait. Cette dernière lui répondit par un sourire et un je t’aime qui fit fondre le brun.

- Heureusement que vous me gardez comme je suis.

Dit-il tout en prenant l’enfant dans ses bras pour le mettre dans son siège auto. Après avoir déposé son fils Harvey ouvrit la porte à la mère de son enfant. Autant être galant jusqu’au bout. Harvey Hocha la tête en écoutant Alex parler.

- Très bien. Madame.



Fit-il en s’inclinant et en la laissant rentrer.

- Ne t’habitue pas trop à ça quand même.



Dit-il en fermant la porte une fois qu’elle était installé. Ils dirigea du côté conducteur et s’installa aussi.

- Direction la maison.



Lança le brun avant de commencer à conduire.

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 131 messages. J'ai choisi : Kristen Stewart


Coucou moi c'est : Alex Monroe Actuellement, je suis : amoureuse et en couple avec l'homme de ma vie J'ai : 1 enfant J'ai trouvé un job, je suis : Officier de Police
JOURNAL :









MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Sam 11 Nov - 18:17


Un vent de panique


« Harvey ✧ Alex »


Elle cligne des yeux à ce qu'il vient de dire. Hein ? Non mais tu rêves en couleur là. Tu sais que je n'ai déjà jamais obéis à mes parents, alors obéir à mon mari là encore moins.
L'homme de la maison c'est Gabriel et si, si, si je reste sur ma position, tu dois obéir à ta femme. Parce que si ta femme n'avait pas été là, tu n'aurais pas eu ton fils.
Moi me taire ? Mon pauvre tu ne sais pas à qui tu parles toi. Je vais te donner que je dois me taire. Pas de câlins ce soir et toc.
C'est vrai qu'Alex part vite au quart de tour et Harvey la connait et sait la mettre en colère.

La moquette, c'est sur que tu l'as fumer. Mais si tu parles de me faire grimper aux rideaux, je ne dis pas non, j'ai hâte de voir si de ce côté là tu es toujours aussi doué. Dit elle innocemment.

Elle secoue la tête. Non non Gabriel, n'écoute pas ton père tu sais que maman à et aura toujours raison. Il faudra que tu écoute ton père quand tu sera un grand garçon, quand vous aurez des conversations d'hommes, mais pour l'instant, tu dois surtout écouter et te fier à maman.

Elle sourit. Je sais que la perfection n'existe pas, mais entre tes gênes, mes gênes, c'est vrai qu'on à crée un bébé et un enfant parfait. Elle hoche la tête doucement. Bien sur que je te gardes, je ne me vois pas me chercher un autre homme avec qui faire ma vie. Et je doute que Gabriel veuille un beau-père.

Elle monte dans la voiture avec l'aide de Harvey et sourit. Ne pas m'habituer à quoi ? A ta galanterie ? Ah si, maintenant que tu as commencer, tu ne va pas t'en défaire. Dit elle en souriant puis en le laissant s'installer dans la voiture. Pendant qu'il conduit elle tend la main et la pose sur sa nuque qu'elle lui caresse tendrement.



_________________
Seven minutes in heaven
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part ••  

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
et j'ai : 24 ans J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 38 messages. J'ai choisi : Michael Weatherly comme célébrité et je dois mon avatar à : myself
Coucou moi c'est : Harvey Actuellement, je suis : Amoureux d'une très belle femme et j'ai une préférence : Hétérosexuel. J'ai : 1 enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Agent de Police


MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Dim 12 Nov - 18:20




Un vent de panique
Ft. Alex Monroe


Harvey se mit à rire.

- Je savais que tu étais une rebelle étant jeune. J’espère vraiment que notre enfant ne sera pas comme toi sinon on est dans la merde.

Dit-il en la taquinant.

- Non l’homme de la maison c’est moi, Gabriel c’est mon petit second. Ah non si tu n’obéis pas à ton homme je n’obéis pas à ma femme. C’et normal non ?

Demande-t-il. C’était leur truc d’argumenter sur des choses futiles parfois, mais ça faisait parti d’eux et c’était une question d’habitude. Puis le brun aimait bien lancer des piques à la jeune femme.

- Si ma femme n’avait pas été là, je n’aurais jamais eu mon fils c’est ça ? Tu sais quoi ? J’aurais été voir quelqu’un d’autre si cette femme là ne n’aurait pas donné d’enfant.

Sourit le policier. C’était une petite boutade.

- Ca je sais que tu ne vas pas te taire. Toi et ton caractère de cochon. Mais bon c’est aussi ce qui fait parti de ton charme. Je vais me faire pardonner avant ce soir.

Il lui fit un clin d’œil avant de sourire. Il allait bien trouver quelque chose pour se faire pardonner.

- Bien sûr que je suis toujours doué !

Dit le brun indigné.

- Reste a savoir si toi tu tiendras le coup ma chère.

Il lui fit son plus beau sourire.

- Arrête de lui dire des bêtises, le pauvre. Gabriel tu dois nous écouter tout les deux et maman a raison plus tard nous aurons de grande conversation toi et moi. Et bon je suis d’accord aussi tu dois écouter ta mère et ne pas discuter avec ce qu’elle dit, parce que crois-moi tu n’aimerai pas la voir en colère.

Dit-il en disant tout bas la dernière phrase. Il savait très bien qu’Alex avait entendu et c’était aussi fait pour.

- Mais tu peux le dire, notre enfant est parfait. A nous de faire en sorte qu’il soit toujours comme ça en grandissant.

Ça n’allait pas être facile tout les jours mais Harvey était prêt à relever le défi. Le policier sourit en entendant ce que lui dit Alex.

- Et moi je ne me vois pas refaire ma vie avec quelqu’un d’autre que toi.

Lui dit-il tendrement. Une fois arrivé à la voiture Harvey mit Gabriel dans son siège et ouvrit la porte à Alex, ce dernier lui dit qu’il ne fallait pas s’habituer à ça en souriant.

- Je peux faire un petit effort pour toi, mais petit.

Sourit-il avant de sentir la main de la jeune femme dans son cou.

- Tu sais que tu me déconcentre quand tu fais ça. Je n’aimerai pas avoir un accident avec toi et Gabriel dans la voiture.

Sourit-il en prenant la main de la jeune femme. Il l’apporte a ses lèvres et embrasse la main d’Alex avant de la reposer sur la cuisse de la jeune femme et de serrer sa main.

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 131 messages. J'ai choisi : Kristen Stewart


Coucou moi c'est : Alex Monroe Actuellement, je suis : amoureuse et en couple avec l'homme de ma vie J'ai : 1 enfant J'ai trouvé un job, je suis : Officier de Police
JOURNAL :









MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Sam 25 Nov - 22:36


Un vent de panique


« Harvey ✧ Alex »


A l'adolescence les garçons ressemble beaucoup à leurs mères. Désolée pour toi, Gaby sera un rebelle.

Elle secoue la tête. Absolument pas d'accord. Je suis le sexe fort, je suis la femme, je décide et mon homme doit m'obéir. Et si il n'est pas content c'est pareil, compris ? Elle hoche la tête. Si je n'avais pas été là, tu n'aurais pas eu Gabriel, tu aurais eu un autre enfant, mais pas le notre.

Elle le regarde. J'y comptes bien que tu te fasses pardonner, et je suis devenue exigeante avec le temps. C'est ce que tu dis, mais comme ça fais un temps que je n'en ai plus eu la preuve, c'est normal que je me pose la question. Je tiens très bien tu me connais.

Cette fois elle rigole à nouveau. Tu vois mon chéri comme j'ai réussi à dresser ton papa ? Il finit par reconnaître que ta maman à toujours raison. Quand tu seras grand, tu parleras de pleins de choses avec papa. Des choses qui ne me regarderons pas, mais malgré tout, nous aussi on aura pleins de discussions tout les deux. Elle sourit. Là où tu as de la chance c'est que tu as un papa et une maman qui t'aime de tout leur cœur et qui seront toujours là pour toi. Puis elle regarde Harvey. Il n'y à pas de raison qu'il ne le reste pas tu sais.

A sa dernière parole elle sourit avant qu'ils ne soient dans la voiture et rigole à ce qu'il dit. Ça veux dire que demain matin, je n'aurais pas mon petit déj au lit ? Demande t-elle tristement avant de poser sa main sur la nuque de Harvey qu'elle caresse doucement. Je te déconcentre ? Je met ma main dans ta nuque c'est toi qui est déconcentré tout seul et qui plus est tripote ta femme en roulant.


_________________
Seven minutes in heaven
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part ••  

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
et j'ai : 24 ans J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 38 messages. J'ai choisi : Michael Weatherly comme célébrité et je dois mon avatar à : myself
Coucou moi c'est : Harvey Actuellement, je suis : Amoureux d'une très belle femme et j'ai une préférence : Hétérosexuel. J'ai : 1 enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Agent de Police


MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Sam 23 Déc - 18:03




Un vent de panique
Ft. Alex Monroe



Harvey la regarde avec un air interrogateur.

- D’où sors-tu le fait qu’à l’adolescence les garçons ressemblent plus leurs mères ? Je pense que c’est totalement faux et que c’est 50-50. Donc il sera rebelle et un vrai charmeur. Enfin j’espère quand même que son côté rebelle ne sera pas trop prononcé sinon je vais être obligé de le calmer.

Dit-il avec un sourire. Puis il se mit a rire en l’entendant dire qu’elle était le sexe fort. C’est du grand n’importe quoi pour lui. Mais si elle voulait penser ça, qu’elle le pense.

- Le sexe fort hein ? Mouais… C’est toi qui le dit ça. Tu n’as pas encore compris qu’on obéit parce que vous criez trop et qu’on veut juste que vous arrêtiez et qu’on aille la paix ? 


Dit-il avec un clin d’oeil.

- Exactement, j’aurais eu un autre enfant, peut être moins jolie que celui-là. Parce qu’il faut dire que le notre est parfait quand même. 



Il sourit. C’est vrai que son fils est vraiment beau et Harvey était fier de l’avoir comme son fils.

- Tu étais déjà assez exigeante avant… Je ne veux même pas imaginer comment tu es maintenant.

Dit-il en la taquinant.

- J’ai pas dit toujours raison, t’emballe pas non plus maman. Mais elles ont raison parfois et qu’il faut les écouter. Enfin faut écouter ses parents.

Harvey regarda Alex parler à Gabriel est du fait qu’ils auront des discussions plus tard. Harvey aimait regarder les moments entre son fils et la jeune femme. Il sourit tout en l’écoutant.

- Oh tu sais avec l’école. Souvent c’est a ce moment la que ça dégénère. Mais oui li n’y a pas de raison qu’il ne reste pas ce petit garçon parfait.

Dit-il tendrement.

- Ca coute cher pour avoir un petit déjeuner au lit tu sais.

Dit-il sérieusement.

- De 1) je ne te tripote pas. Je t’ai juste pris la main pour l’embrasser et après j’ai posé ma main sur ta cuisse rien de plus. Je te « tripoterai » plus tard quand nous serons dans la chambre. Et de 2) Oui ta main sur ma nuque me déconcentre, mais tu peux la laisser là.



Sourit-il tout en continuant de regarder la route et de diriger sa famille chez elle.

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 131 messages. J'ai choisi : Kristen Stewart


Coucou moi c'est : Alex Monroe Actuellement, je suis : amoureuse et en couple avec l'homme de ma vie J'ai : 1 enfant J'ai trouvé un job, je suis : Officier de Police
JOURNAL :









MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Dim 31 Déc - 16:19


Un vent de panique


« Harvey ✧ Alex »


Elle hausse les épaules. La logique des choses Harvey. Gabriel doit ressembler à sa mère, il doit être bien et correct comme sa mère. Elle secoue la tête. D'accord, il sera 50/50 donc 100% parfait comme ça tu es content.

Elle sourit. Bien sur que je le suis. Tu dis que vous nous obéissez parce que vous voulez pas qu'on cri mais c'est pas vrai. Vous avez peur de nous c'est tout. A nouveau elle sourit. C'est trop adorable ce que tu viens de dire. Donc tu conclus que je suis la femme parfaite pour faire un enfant parfait. Comment elle est maintenant hum ? Je suis encore pire. Mais la preuve, mon fils me supporte quand même comme tu peux le voir. Je suis toujours sa maman d'amour chérie.

Elle sourit encore. Tu as dis parfois et en langage de femme, parfois ça veut dire toujours. Euh maman ? Chéri je veux bien qu'on joue à papa et maman, mais attend au moins que le petit ne sois plus là. Tu veux pas le traumatiser de suite si ?

Il n'as pas de raison de ne pas l'être, on veillera sur lui.

Elle éclate de rire. Cher comment mon amour ? Demande t-elle avant de commencer à lui faire de gentilles caresses pendant qu'il conduit. Elle finit par l'écouter. Et de trois, ta main sur ma cuisse c'est un acte un peu plus de tripotage qu'un geste d'amour, et de quatre, je vais plutôt laisser ma main dans la tienne.


_________________
Seven minutes in heaven
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part ••  

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
et j'ai : 24 ans J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 38 messages. J'ai choisi : Michael Weatherly comme célébrité et je dois mon avatar à : myself
Coucou moi c'est : Harvey Actuellement, je suis : Amoureux d'une très belle femme et j'ai une préférence : Hétérosexuel. J'ai : 1 enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Agent de Police


MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Dim 14 Jan - 21:28




Un vent de panique
Ft. Alex Monroe



Harvey la regarde.

- Doit ressembler a sa mère ? Il n’y a aucune logique dans la logique ma chère.

Dit-il en souriant avant de tousser en entendant Alex dire qu’il sera correcte comme sa mère.

- Euh… Les mots « correcte » et « mère » ne vont pas ensemble, enfin quand il s’agit de toi bien évidemment.

Dit-il en la taquinant avant de lui envoyer un bisou. Il savait très bien sa réaction.

- Voilà c’était pas si dur de le dire. Et oui je suis très content, tu peux pas t’imaginer.

Sourit-il.

- Peur n’est pas vraiment le mot que j’utiliserai vraiment. C’est juste que si on voulait on pourrait vous dominer et ne dit pas le contraire. On vous laisse faire parce qu’on veut la paix. Et oui Alex c’est la vérité.

Harvey fit un sourire triomphant. Il était content de lui.

- Je le savais que tu allais prendre la grosse tête ou que tu vas la prendre. Mais oui tu es la femme parfaite et nous sommes tout les deux parfait pour faire un bébé parfait.

Il lui fit un clin d’oeil.

- Mon amour, notre fils a quelques mois bien évidement qu’il te supporte et te colle, mais attend dans quelques années tu verras ça sera autre chose. Après ça sera son papa le super héros.



Il savait très bien que ça n’allait être qu’un moment après son fils allait grandir et son père serait juste pour lui chiant.

- Non non dans mon dictionnaire et le dictionnaire de tout le monde « parfois » ça veut pas dire toujours. Et heureusement d’ailleurs. Je ne promets rien pour attendre que le petit ne soit plus là mais je vais faire un effort.

Dit-il en lui faisant un clin d’oeil.

- Houla très cher. Je te dirais les tarifs une fois que nous serons seuls et qu’il n’y aura pas d’oreille indiscrète

.

Dit-il en rigolant.

- Stop les caresses. 


Dit-il sans la regarder, mais en souriant.

- Ma main sur ta cuisse était juste poser je ne faisais rien du tout. De Cinq tu peux laisser ta main dans la mienne et de Six sois plus tranquille le petit commence a s’endormir.

Dit-il en regardant dans le rétroviseur. Il sourit en voyant son fils a moitié dormir.

- Ah on est bientôt arrivé. 



Il serre la main d’Alex.

Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 06/01/2017 sur California Dream. J'ai posté : 131 messages. J'ai choisi : Kristen Stewart


Coucou moi c'est : Alex Monroe Actuellement, je suis : amoureuse et en couple avec l'homme de ma vie J'ai : 1 enfant J'ai trouvé un job, je suis : Officier de Police
JOURNAL :









MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex) Sam 3 Fév - 16:53


Un vent de panique


« Harvey ✧ Alex »


Après avoir quitter l'hôpital les voilà dans la voiture. Cette fois ce n'est pas en parents séparés qu'ils regagnent le domicile d'Alex, mais en parents qui se redonnent une nouvelle chance et qui viennent de se remettre ensemble. Pour le bien de leur fils, mais aussi parce qu'ils s'aiment toujours et qu'ils veulent être ensemble tout simplement.

Dans le trajet du retour, les deux amoureux tout en veillant sur leur fils qui dort plaisante tout en discutant, surtou Alex qui taquine gentiment son homme.

Ah bon ? Tu comptes m'arnaquer à ce point là pour me parler de tes tarifs ? Pourquoi tu ne veux pas qu'il y ait de témoins au juste ? Demande t-elle en riant.

Stop les caresses ? D'accord, elle stoppe les caresses, mais elle laisse tout de même sa main sur la nuque d'Harvey.
Elle sourit quand il continue de râler. Et de 7 ta main commençait doucement à descendre vers mon genou, alors soit tu sais pas la tenir, soit ta main est hantée et agit toute seule. Elle lève les yeux et regarde dans le rétro aussi. Il est trop mignon.
Tu veux le coucher une fois qu'on sera arrivé ?



_________________
Seven minutes in heaven
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part ••  

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un vent de panique (Alex)

Revenir en haut Aller en bas

Un vent de panique (Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Venice Neighborhood :: Venice Boulevard :: Hospital-