Partagez | 
 

 Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité



MessageSujet: Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here   Mar 18 Avr - 17:35

Honorine allait chez le coiffeur. L'activité pouvait sembler tout à fait banale, mais il n'en était rien au fond. Chez ses parents, la demoiselle avait toujours eu du personnel à son service et se rendre dans un salon de coiffure ne lui avait jamais véritablement traversé l'esprit. Seulement, sa venue aux États-Unis était le symbole d'une prise en main de sa vie, et d'un nouveau départ pour une vie qui se voulait plus normale. Honorine avait rapidement compris que les gens normaux ne vivaient pas cloîtrés dans leurs maisons de famille en se faisant servir, et il fallait avouer que c'était plutôt dépaysant jusque là. Elle commençait doucement à se créer une nouvelle routine dont le salon de coiffure faisait partie, et ça avait son avantage. Il n'était pas très éloigné de chez elle, et l'établissement n'accueillait pas de trop nombreux clients en même temps. Honorine s'y sentait bien, et cela évitait des crises d'ochlophobies particulièrement invalidantes.
Cependant, Honorine ne se fondait pas tout à fait dans la masse. Elle portait une robe noire très élégante, et évidemment très chère, avec tous les accessoires parfaits pour aller avec. Elle avait toujours été impeccable, et donner l'air distingué et sérieux avait toujours été obligatoire dans sa famille. Tout cela ajouté à ses bonnes manières et à son ignorance de la vie "normale" des gens lui donnait un peu l'air d'une extraterrestre très chic. Mais gentille.
Alors qu'elle approchait de sa destination, elle gardait les yeux rivés au sol, si bien qu'elle faillit louper l'échoppe. Heureusement il n'en fut rien, et Honorine poussa d'une main délicate la porte d'entrée du salon qui commençait à devenir familier. Elle réajusta son sac sur son épaule en entrant doucement et se posta, un peu incertaine, près du bureau d'accueil. Elle sourit d'un air timide, jouant avec ses mains pour tenter de diminuer son mal-être. Elle était déjà venue auparavant mais ça n'empêchait pas qu'elle était encore loin d'être à l'aise. Honorine glissa une main parfaitement manucurée dans ses longs cheveux roux. Elle retrouva bien vite ses bonnes manières qui ne l'abandonnaient jamais bien longtemps, et prit la parole de sa voix douce.

- Bonjour.


Tout était très classe, noir et blanc, bien tenu et propre. C'était aussi pour ça que le choix d'Honorine s'était porté sur cet endroit. Elle ne laisserait pas quelqu'un de négligeant toucher à un seul de ses cheveux !
Elle se pencha imperceptiblement, cherchant à apercevoir la personne qui viendrait la recevoir. Ils étaient plusieurs employés à travailler ici, et même si Honorine préférait être toujours coiffée par la même personne elle n'avait pas donné de préférence en prenant rendez-vous. Il aurait été totalement impoli de signaler de cette manière que certains, dont elle ignorait le travail, ne lui conviendraient pas. Certaines personnes, grâce à leur argent, de sentaient au dessus de ces politesses mais pas elle. Elle ne fonctionnait pas ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : calamité et j'ai : 22 ans J'ai débarqué le : 17/04/2017 sur California Dream. J'ai posté : 285 messages. J'ai choisi : Claire Holt comme célébrité et je dois mon avatar à : calamite

Coucou moi c'est : Noéllyne Alessia Spencer Actuellement, je suis : célibataire et j'ai une préférence : hétérosexuelle J'ai : 1 enfant. J'ai trouvé un job, je suis : coiffeuse
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here   Mar 18 Avr - 21:33


Hair, air, both are here.
Je venais de déposer mon fils à l'école, il aimait ça, apprendre, il était très curieux, il tenait de moi. Pas de son père ça c'est certain, même si il est intelligent mais en ce qui concerne l'école c'est autre chose. J'étais prête à aller travailler, bien coiffer, maquiller, bien habiller et surtout de bonne humeur. Je me mis dans ma voiture mis de la musique et je commença à chanter dans ma voiture, j'étais heureuse d'être revenu à Los-Angeles, cette endroit m'avait beaucoup manqué. Bon j'avais quelques soucis ici, mais qu'importe, tant que mon fils était en bonne santé et qu'il m'aimait autant que je l'aime le reste m'importer peu, Arriver au salon de coiffure, je partis me laver les mains, question d'hygiène, après tout je sortais de ma voiture et j'allais toucher des cheveux, même si j'allais laver bon nombre de cheveux, je me devais être propre, j'aimerais qu'on fasse de même pour moi.

« Bonjour les filles ! » Je souris et fit la bise à mes collègues pour ensuite prendre une cliente habituelle, une petite mamie que j'adorais, elle avait tendance à me prendre pour sa petite fille, apparemment je lui ressemblais beaucoup. Puis elle avait de l'humour, donc étant de bonne humeur je m'amusais avec elle tout en lui faisant son jolie brushing. Je termine avec elle, puis l’entendu une voix familière, bon je l'a connaissais pas énormément, mais elle était venu plus d'une fois au salon et je l'a coiffer à chaque fois. « Mélanie, tu encaisse la dame, je vais m'occuper de la cliente. » Je regarde alors ma cliente je savais son prénom, je me permettais donc de la tutoyer, ça rendais les gens plus alaise. Enfin je tutoyais les personnes âgés mais ce de mon âge oui. « Bonjour Honorine, comment vas-tu ? » Je lui tend ma main pour qu'elle me donne son manteau histoire que je le range dans l'armoire histoire qu'elle se sente plus à l'aise.  
AVENGEDINCHAINS

_________________
► Le trésor d'une vie ◄
La tendresse d'une mère pour son enfant commence à l'instant même où son enfant voit le jour.  
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here   Mar 18 Avr - 22:09



Honorine maintint son petit sourire timide. Elle n'était pas persuadée d'avoir clairement autorisé la coiffeuse à la tutoyer ou à l'appeler par son prénom directement, mais elle avait cru comprendre que c'était normal. Il était clair que son interlocutrice n'avait pas l'intention de lui manquer de respect d'une quelconque manière, et il aurait été malvenu de la reprendre sur ce genre de choses. Faire remarquer une impolitesse ou une maladresse était la pire chose à faire quand on se prétendait bien élevé. De plus Honorine avait comme projet de se fondre dans la masse, et elle préférait donc ne pas faire de vagues jusqu'au moment où elle aurait tout à fait intégré les moeurs en usage. En tout cas, elle était heureuse d'être reçue par cette femme qui s'était déjà occupée d'elle auparavant, même si elle s'appliquait à ne pas vraiment le montrer pour ne pas vexer ses collègues. Il fallait ménager toutes les sensibilités.
Sa jolie voix, teintée d'un accent allemand très prononcé mais qui s'estompait parfois au profit du français, retentit à nouveau dans le salon. Doucement.

- Je vais bien je vous remercie.

Elle inclina légèrement la tête en signe de respect avant de reprendre.

- Et vous-même?


Même si ce n'était pas sa langue maternelle, l'anglais d'Honorine était toujours tout à fait correct et poli, voire d'un niveau de langue trop élevé pour une conversation du quotidien. Personne n'avait osé le lui faire remarquer pour le moment, probablement parce qu'elle n'avait pas réellement eu d'amis américain en un mois de présence dans le pays, et que les commerçants n'avaient pas intérêt à vexer leurs clients. Ils mettaient peut-être ça sur le compte de ses origines étrangères: ce devait être un très bon anglais scolaire bien éloigné des réalités mais compréhensible et juste, qui ne méritait donc pas d'être contredit.
Mais le premier problème n'avait pas tardé à survenir: madame Spencer (Honorine se refusait à l'appeler par son prénom même en pensée) lui tendait la main. Que fallait-il faire ? La lui serrer ? Ou lui donner quelque chose ? La carte de visite qui prouvait l'heure de son rendez-vous ? Son manteau peut-être? Elle ne savait pas, et chaque seconde qui défilait rendait la situation encore un peu gênante. Elle allait encore passer pour une fille bizarre... Cependant, elle aperçut du coin de l'oeil une autre employée, qui venait d'encaisser une dame âgée et s'occupait de lui rendre son manteau. Voilà donc la marche à suivre: se débarrasser du manteau.
Honorine fit glisser sa veste d'un geste élégant et doux pour l'ôter, faisant attention comme toujours à se montrer la plus parfaite possible. La vieille dame ne semblait pas se préoccuper de ce genre de chose lorsqu'elle enfila un peu plus loin sa veste.
La demoiselle tendit du bout des doigts sa veste à madame Spencer, espérant ne pas se tromper sur la signification de cette main tendue au risque de paraître des plus impolies. Rien n'aurait pu la mettre plus mal à l'aise.
Désireuse de ne pas laisser à nouveau un silence gênant s'installer, elle s'éclaircit légèrement la voix avant de reprendre encore la parole, pour poursuivre les banalités d'usage.

- Il fait plutôt bon en cette période, le temps est-il toujours aussi clément le reste de l'année?


Elle aurait bien posé une question sur la fréquentation du salon mais si l'établissement connaissait quelques difficultés, ç'aurait paru tout à fait malvenu et dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : calamité et j'ai : 22 ans J'ai débarqué le : 17/04/2017 sur California Dream. J'ai posté : 285 messages. J'ai choisi : Claire Holt comme célébrité et je dois mon avatar à : calamite

Coucou moi c'est : Noéllyne Alessia Spencer Actuellement, je suis : célibataire et j'ai une préférence : hétérosexuelle J'ai : 1 enfant. J'ai trouvé un job, je suis : coiffeuse
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here   Mar 18 Avr - 23:05


Hair, air, both are here.
Honorine était une cliente assez différente des autres, elle était assez réservé et très polie, non pas que mes autres clientes ne sont pas polie, au contraire, mais elle avait cette prestance et cette gentillesse en elle, ça se voyait sur son physique mais aussi à sa façon de parler. Moi ça me déranger pas, j'aimais les personnes atypique, enfin pour elle ça devait être moi la personne atypique, mais qu'importe, elle me dérangeais pas et je pensais pas la déranger. Je me mis à la tutoyer, sans gêne, elle me vouvoyait, j'étais un peu gêner, elle me retourna la question et je n'hésite pas à lui demander si ça la gênait ou non. « Oui je vais bien, merci. Ça te dérange si je te tutoie ? » Bon la question aurait dû être posé des le départ, mais que voulez-vous je suis comme ça.

Je tendis ma main, attendant qu'elle me donne son manteau, au même moment mon ancienne cliente me salua. « Bonne journée à vous aussi merci. » Honorine me passa alors son manteau que je rangea soigneusement dans le placard puis je me retourne vers elle pour répondre à sa question. « Oui, c'est pour ça que j'adore Los-Angeles, il fait constamment bon, enfin la plus part du temps, c'est très agréable. » Je lui souris, puis je regarde ses cheveux, non pas pour voir le problème mais pour savoir se que je devais faire, car elle avait une très belle chevelure rousse. « Que veux-tu que je te fasse aujourd'hui ? »  
AVENGEDINCHAINS

_________________
► Le trésor d'une vie ◄
La tendresse d'une mère pour son enfant commence à l'instant même où son enfant voit le jour.  
Revenir en haut Aller en bas


Invité



MessageSujet: Re: Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here   Mar 18 Avr - 23:30

Il y eut un instant d'hésitation, mais imperceptible. Honorine ne savait pas elle-même si la situation la dérangeait, c'était tout simplement que la situation n'était pas courante pour elle, ce qui n'était pas vraiment la même chose.

- Non non,
s'empressa-t-elle de répondre d'un air un peu inquiet, je vous prie de m'excuser je ne voulais pas vous donner cette impression.

Elle n'avait jamais voulu paraître gênée à ce sujet, ce n'était que de la surprise, et demander à la coiffeuse de changer cela serait bien inutile. Honorine devait plutôt s'y habituer, et même tenter de se mettre elle aussi à tutoyer un peu plus de monde même si pour l'instant ça lui semblait presque impossible.
Après la sortie de la personne âgée, à laquelle Honorine et madame Spencer souhaitèrent de concert une agréable journée, leur petite discussion pour l'instant bien banale put reprendre tranquillement avec la question de la violoniste au sujet de la température. L'information l'intéressait, parce qu'elle venait d'arriver et qu'elle n'avait pas de vue d'ensemble du climat, mais c'était surtout une manière de rester polie et de ne pas laisser la conversation mourir à peine entamée. La réponse ne manquait d'ailleurs pas d'enthousiasme, et semblait plutôt positive. Honorine devrait se faire une raison, les pistes de ski des Alpes étaient désormais bien loin, et elle pourrait probablement se promener sur la plage à la place à l'hiver prochain.
Néanmoins on arriva comme prévu à l'objet de cette visite. La coiffure. Honorine ne souhaitait pas couper ses cheveux pour le moment, ni même les colorer: elle les trouvait déjà tout à fait à son goût. Aller chez le coiffeur, c'était pour le moment une activité qui lui paraissait normale, et qu'elle pouvait faire sans craindre de s'enfermer à nouveau dans son petit monde de riche. Il ne lui manquait plus qu'un prétexte pour chaque visite, mais avec son travail qui nécessitait de nombreuses présentations publiques ce n'était pas très compliqué à trouver.

- Je ne souhaite pas les couper, en vérité. Je viens pour une coiffure de soirée.


Il était peut-être un peu tôt encore pour laisser carte blanche à madame Spencer, même si elle n'avait pas commis une seule erreur depuis qu'elle comptait Honorine parmi ses clientes. Elle n'avait pourtant pas d'idée très précise du résultat attendu.

- Il faudrait une coiffure élégante, mais surtout il faudrait que cela retienne mes cheveux pour éviter qu'ils ne me tombent dans les yeux, ou qu'ils ne me gênent.


Jouer du violon avec des cheveux cachant la partition ou susceptibles de se coincer dans l'archet à chaque seconde n'était pas une expérience agréable, et au vu du rôle important qu'elle tenait dans l'orchestre la moindre erreur de sa part serait une catastrophe. Il fallait mettre toutes les chances de son côté.

- Vous pensez pouvoir faire quelque chose ?
Demanda-t-elle timidement, ne voulant pas se montrer méprisante envers son talent, ni lui demander quelque chose qu'elle n'apprécierait pas de réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
COSMOPOLITAN

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : calamité et j'ai : 22 ans J'ai débarqué le : 17/04/2017 sur California Dream. J'ai posté : 285 messages. J'ai choisi : Claire Holt comme célébrité et je dois mon avatar à : calamite

Coucou moi c'est : Noéllyne Alessia Spencer Actuellement, je suis : célibataire et j'ai une préférence : hétérosexuelle J'ai : 1 enfant. J'ai trouvé un job, je suis : coiffeuse
JOURNAL :



MessageSujet: Re: Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here   Mer 19 Avr - 14:54


Hair, air, both are here.
Je ne voulais pas perturber ma jeune femme si je venais à la tutoyer, après tout c'était ma cliente et je me devais de la rendre la plus à l'aise possible. Apparemment cela ne semblait pas la déranger, je souris satisfaite, j'étais plus à l'aise de la tutoyer qu'autre chose. « Il y a pas de mal, tu peux me tutoyer aussi tu sais, je mange pas. » Après c'était sûrement dans son éducation, mais c'est vrai que me vouvoyer j'avais l'impression d'être une dame âgé, je fessais vieille peut-être ? Non quand même pas, je prenais soin de moi, je m’apprêtais. Non c'était son éducation je préférais me convaincre comme ça. Je demande ensuite se qu'elle souhaitais que je lui fasse, je l'écoute attentivement. Elle semblait avoir un boulot important, du moins elle devait se faire belle, mais pas vulgaire, restait dans la simplicité tout en étant élégante. « Oui ça me parle bien tout ça, je te propose un soin pour tes cheveux en premier, histoire qu'il soit encore un peu plus brillant et il tiendrons mieux la coiffure ensuite. » Je me dirige vers un porte manteau ou se trouver les cape pour protéger ses habits. Je l'ouvre pour qu'elle puisse mettre ses bras dedans et je lui accroche. « Suis moi. »

Je m'approche vers les petites douchettes pour les cheveux. « Installe toi confortablement, je vais prendre soin de toi. » Je me mis derrière elle, l'aide à bien mettre ses cheveux dans l'évier. J'allume l'eau et lui mis délicatement sur ses cheveux. « Pas trop chaud? » Je ne voulais pas non plus la brûler, puis certaine personne était sensible à la chaleur.  
AVENGEDINCHAINS

_________________
► Le trésor d'une vie ◄
La tendresse d'une mère pour son enfant commence à l'instant même où son enfant voit le jour.  
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here   

Revenir en haut Aller en bas
 

Honorine et Noéllyne - Hair, air, both are here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» hair or not hair ? that it is the question!
» Dionée 'Hair Kam'
» Angora ou long hair ?
» Honorine
» Anémone Honorine Jobert (yeahhhh)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Bye Bye :: Corbeille :: Closed topics :: 2017 :: Topics-