AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -30€ dès ...
Voir le deal

Partagez

 Jouons - Matthew & Erika 

Aller à la page : Précédent  1, 2
EMERALD
Erika Clarke
Erika Clarke
Je m'appelle : Mystéri@ et j'ai : 32 ans. J'ai débarqué le : 26/12/2019 sur California Dream. J'ai posté : 1009 messages et j'ai un total de : 31 points. J'ai choisi : Ashley Benson comme célébrité et je dois mon avatar à : moi-même. J’interprète également : Devon Whitmore, Dimitri Redfield, Lilly P. Henstridge et Hanna N. Williams
Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Tumblr_o9kfvmoEWJ1rxyuiqo6_250

Fiche de présentation
Fiche de liens


Terminés

Matt & Rubyfête foraineJames 1MattJames 2Ilkan 1Raven 1


En cours...

Raven 2JeffreyRubyRaydenJames 3TessaRaven 3Madison & Charlie

Coucou moi c'est : Erika Clarke Actuellement, je suis : seule et j'ai une préférence : un certain Whitmore. J'ai : aucun enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Tatoueuse
JOURNAL : Jouons - Matthew & Erika - Page 2 85s1


Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Empty
MessageRe: Jouons - Matthew & Erika écrit Lun 23 Mar - 13:13
Jouons !
Matthew & Erika
Life is a game. Play it !
J’aime jouer, provoquer, laisser planer le mystère, susciter la curiosité de par la polysémie de mes propos. Ça met toujours un peu de piment à la conversation. Je m’amuse avec toi Matthew, et la subtilité avec laquelle tu me réponds me plait. Tu es cash et c’est une qualité que j’admire. Pas de simagrées, simplement de l’honnêteté. Tu es droit et désormais fidèle à la femme que tu aimes. Je fronce légèrement les sourcils, humectant mes lèvres. Revivre ?

Je te regarde, analysant les traits qui façonnent ton joli minois puis penche légèrement la tête sur le côté : On fait tous des erreurs. L’essentiel, c’est d’en tirer une leçon pour avancer. Et, c’est ce que tu as fait, dis-je avec sincérité. Tu penses qu’il faut forcément obtenir un diplôme de professorat pour transmettre des savoirs. Je vois que toi aussi tu as encore beaucoup à apprendre. Je lève mon index avant de déclarer :
La meilleure manière d’apprendre une langue, c’est comme la baise, plus tu la pratiques au quotidien, plus performant tu deviens. Tu peux essayer toutes les pédagogies à la con, parfois, la simplicité suffit.

Je pince les lèvres puis te souris simplement, rabattant une mèche de cheveux derrière l’oreille: C’est bien que tu puisses partager encore ça avec ta mère, avouai-je avec une certaine mélancolie. J’aimerais pouvoir en dire autant…J’ai été privée de la mienne depuis bien longtemps. Parfois, c’est à peine si je me souviens de son visage. Je déglutis difficilement, peut-être à cause de cette boule au creux de ma gorge qui m’oppresse.

Bon, je ne suis pas une pro dans le fonctionnement du couple. Je n’ai eu que deux mecs avec lesquelles j’ai essayé de construire quelque chose qui s’est tout bonnement soldé par des échecs cuisants, faute de sentiments. Quelles autres alternatives pour moi ? Mon cœur ne bat pas comme celui des autres. Je suis malade, médicalement dénuée de tous sentiments. A l’époque, je m’en foutais royalement. Mais avec les années et la solitude qui devient davantage plus pesante, c’est devenu un vrai handicap. C’est quand même sympa de pouvoir partager ton quotidien avec quelqu’un. Mais comment quand tu n’es qu’une simple coquille vide, sans aucune émotions, impossible de combler le bonheur de qui que ce soit ? Des fois, j’aimerais tellement…rien qu’une fois, même pour quelques secondes, ressentir…apprendre pour mieux rendre. Si seulement…si seulement j’étais morte dans cette cave il y a des années de cela, je ne serais pas autant en galère, brisée, frustrée, droguée, amer, une parenthèse, une pièce rapportée, le Néant incarnée. Il y a des jours où je déteste ma vie, où je déteste ce que je suis.

Tant qu’ils n’essaient pas de te piquer ta nana… et tant qu’il n’y a pas de sentiments. C’est bien connu les plans cul qui se terminent en une histoire d’amour à l’eau de rose. On dit souvent que le vécu façonne ce que nous devenons. Tu as des réactions quelque peu disproportionnées, comme au bar la dernière fois. J’imagine que je ne peux pas comprendre mais je veux bien essayer. Tu sais, je ne suis pas venue pour te dérober ta jolie brune. Quelle est l’intérêt pour moi de venir détruire votre petit cocon de bonheur ? Je réapparais dans votre vie, ou plutôt dans la sienne c’est vrai, mais pas pour les raisons que tu crois.

Je peux comprendre que tu te poses certaines questions, après tout, tu ne me connais pas. Je croise les bras contre ma poitrine et m’appuie sur le côté contre le mur. Je ne te cache pas qu’un plan à trois avec vous n’aurait pas été pour me déplaire, et je te dis sans masque. Tu ris puis moi aussi. Et puis tant qu’à faire, je continue sur ma lancée : Tu ne sais pas ce que tu perds, dis-je avec humour avec un petit clin d’œil.

Quelques instants plus tard, je me délecte d’un de tes cocktails. Pas mauvais. Pas mauvais du tout ! C’est vrai, en soit, tu as raison, on ne se connait pas. C’est pour ça que je m’accoude contre la table pour te faire un peu la conversation. Un ancien drogué ? Mes yeux te dévisagent avec intérêt.

Et Comment t’as fait pour te ranger ? Oui…car moi, quand je suis arrivée à LA, hantée par l’enfer et les chimères de mon passé, je suis tombée dedans. Douze ans maintenant que je m’adonne à cette décadence. Je suis parvenue à trouver une certaine stabilité, en passant d’abord par quelques overdoses certes, mais j’y suis arrivée. Je ne suis pas accro, j’en ai juste besoin…de temps en temps.

C'est bien, tu as eu de l'ambition et tu t'es donné les moyens pour l'obtenir. Cette force de caractère, ça n'est pas donné à tout le monde ! Et ça marche votre business ? Tu évoques quelques anecdotes un peu loufoques qui m'extirpe un grand sourire.

En même temps c’est dur de résister quand on a des mecs comme toi et Damian face à soit, dis-je en riant.

Oh tu n’imagines même pas ce que nous les femmes sommes capables de faire pour obtenir ce qu’on veut, petit sourire en coin des plus narquois avant d’ingurgiter cul sec mon cocktail. Je dépose le verre devant toi, le regard suppliant : Tu m’en sers un autre s’il te plait ?

Moi ? Ma vie n’est pas si palpitante mais puisque tu demandes : Je laisse ma marque sur les gens. Ils m’ont dans la peau. Que veux-tu, je les marque à vie. Tu me regardes en silence et je te souris en retour. J’adore les implicites. Ils ont ce pouvoir de nous faire poser mille et une questions comme celles que tu dois te poser en ce moment : Mais qu’est-ce qu’elle raconte encore ?.

Je suis tatoueuse, expliquai-je en te souriant avec malice. Je suis arrivée à LA il y a 12 ans. J’ai fait des études supérieures aux Beaux-Arts, et je me suis ensuite spécialisée dans l’Art Corporel. Après, j'ai monté mon business que je dirige avec ma collègue Rose. Elle gère tout ce qui relève des piercings, moi des tatouages. D’ailleurs si un jour l’envie te prend, passe me voir au salon. Je me ferai un malin plaisir à te faire souffrir, lançai-je en prenant une voix des plus sadiques. C’est bien connu, les tatouages c’est joli, mais tout le processus par lequel il fait passer pour obtenir un tel résultat n’est pas des plus agréables.

Je suis sérieuse, si t’en veux un, fais-moi signe.

(c) princessecapricieuse

_________________
Je ne suis pas poète et sûrement trop honnête. Ça vous emmerde car je ne prends pas de pincettes. Aimez-moi. Détestez-moi. Je m'en fous. Je ne changerai pas.
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
EMERALD
Matthew A. Rider
Matthew A. Rider
Je m'appelle : Ludivine et j'ai : 28ans J'ai débarqué le : 13/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 2301 messages et j'ai un total de : 11 points. J'ai choisi : Tyler Hoechlin comme célébrité et je dois mon avatar à : regarde dessus ;) J’interprète également : Ilkan , Seth , Kristian
Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Ad477b5bcfa6273e1e5f9cf23ac191f2ec54ff2c

Je ne peux pas te promettre de régler tous tes problèmes , mais je peux te promettre que tu ne les affrontera pas seul.

Raven Ruby

Fiche de lienFormspring Phone


Jouons - Matthew & Erika - Page 2 9a4e23c3b8fdd7e61405bbf725e5ab2ceb945bd3
Ruby A. Turner

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. Aujourd’hui, je pulvériserai le record du plus gros sandwich si tu me le demandais, je tabasserais les mamies, je remplirais de soda les fleuves du pays... J’ai merdé sur toute la ligne je l’admets, t’imagines pas comme je regrette.
Coucou moi c'est : Matthew Allen Rider Actuellement, je suis : En couple avec la belle Ruby A. Turner et j'ai une préférence : Rubyaddict J'ai : Un petit gars Bastian Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : ancien dealer de drogue J'ai trouvé un job, je suis : Propriétaire du Garage Riderson / Mécanicien

Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Empty
MessageRe: Jouons - Matthew & Erika écrit Lun 23 Mar - 20:57
Jouons
Matthew & Erika   
On va dire que la première fois qu’on ses rencontrés avec Ruby ce n’était pas dans la meilleure période de ma vie . J’étais jeune, c’est la première fois que je tomber amoureux cela m’a fait peur et je n’ai pas su comment géré la chose. Malheureusement j’ai blesser Ruby d’une des pires façons qu’on puisse le faire, mais maintenant on en est ressortie plus fort tous les deux ! Même si j’avoue qu’en ce moment c’est les montagnes russes entre nous. Je pense surtout qu’une personne peut nous faire changer j’ai changé avec mon ex , mais avec Ruby je me suis amélioré et j’ai sens doute muri beaucoup plus et puis l’acceptation de mon fils aussi sa ma fais beaucoup grandir , j’ai envie qu’il devient fière de moi plus tard malgré que je ne l’ai pas accepter à sa naissance. Perso j’ai été performant dès le début je hausse les sourcil amusait .

Bah quoi ? j’en est dans le pantalon et je sais l’utiliser ! Qu’es que sa t’apporterais au quotidien pour le moment ? Ce n’est pas comme si on parle espagnol dans toute les villes du monde, ce n’est pas la langue principale à apprendre si on veut voyager malgré tout ça reste une très belle langue, comme l’italien. Et lorsque le sujet vient sur ma mère, personne ne peut imaginer sur quel pied d’estale cette femme elle pouvait être dans ma vie, elle a tellement souffert à cause de moi ou du moins subit pour me protéger qu’elle mérite que le mieux pour le reste de sa vie, c’est principalement pour ça que j’ai tué mon père. Pour la délivré de l’enfer qui lui faisait subir chaque jour et pour me venger…C’est à cause de lui que j’ai cette peur des enfants et qu’au début j’avais peur d’aimer, j’avais peur d’être comme lui et infliger ce que j’ai eu et aussi ce que ma mère a reçu chaque jour qu’elle a vécu avec lui à une autre femme. D’ailleurs j’ai peur d’avoir cette part sombre en moi et qu’un jour elle décide de sortir…Je n’imagine pas lever un jour la main sur Ruby, c’est impossible. Chaque mère mérite qu’on prenne soin d’elle comme des princesses Enfin moi la mienne c’est très bien me parler tous les jours avec c’est plat qui sont à tomber par terre !

J’ai eu un petit sourire au coin La dernière fois tu as cru que j’étais jaloux, mais je ne suis pas de cette nature. J’aime juste marquer mon territoire, je pense que tu aurais fait de même avec ton mec ou ta nana je ne sais pas si miss Clarke est bisexuelle ou bien Lesbienne , vue les quelque allusion qu’elle me lance je dirais bien bisexuelle et les apparence sont toujours trompeuse . Je sais ce que je gagne je fis un clin d’œil , même si j’aime plaire et j’aime dragouiller ça n’ira jamais plus loin . J’ai ce qui faut à la maison et encore cela fait bien longtemps que je ne dragouille plus d’autre femme. J’ai celle qui me faut et tout me plais chez elle, les autres femmes ne m’intéressent absolument plus.

Je nous prépare un cocktail diffèrent chacun, tout continuant à discuter la conversation pouvais être sérieuse comme elle pouvait vite déraper ! Apparemment cela la surprend que je sois un ancien droguer. Je t’avoue que c’est un galère chaque jour , car en plus de me droguer j’étais dealer c’était pas évident de tout arrêter du jour au lendemain est au début j’ai eu quelque représailles ça n’a pas été évident et j’ai fait une rechute et pour te dire j’étais même pas avec Ruby à ce moment-là nous étions meilleur ami je bu le reste de mon verre Je t’avoue que actuellement ce qui me fait tenir c’est une promesse , si je replonge Ruby va faire de même Et croyais moi je n’ai pas envie qu’elle tombe la dedans , elle a essayait une fois avec Faith elle à dégueuler dans ma voiture…j’arque un sourcil je ne parler pas de Damian au début , mais c’est vrai qu’on vient aussi pour lui maintenant Je me prépare de nouveau un verre Tu es prête à aller jusqu’à ou lorsque tu veux quelque chose ? je ne la connais pas donc j’apprends à la connaitre, c’est une totale inconnu c’est pas encore la soirée fun qu’elle attend , mais Ruby n’est pas la autant que j’en sache un peu plus si elle est aussi cingler que son ex ! Le même ? Elle me dit ce qu’elle faisait dans la vie au début je ne comprenais pas vraiment et puis elle me dit vraiment ce qu’elle fait Pourquoi pas , par contre tu me fais pas de coup vache la dessus je lui tendis son verre .Sa reste a vie un tatouage imaginer elle veut me faire une connerie j’aurais sa trace sur moi à vie ! Il m’en faut plus pour souffrir je me mis à rire , c’est vrai que sa picote apparemment certain endroit font plus mal que d’autre .



@Erika Clarke


(c) princessecapricieuse

_________________
PICK ME,CHOOSE ME,LOVE ME.
Quand elle me sourit, ça n’a pas de prix.☽ Personne au monde ne connait mieux ton visage que moi, à chaque fois que je t’embrasse je le vois, et dans cinq ans ou dans cinquante ans ce qui est sûr c’est que tu seras toujours aussi belle qu’avant.
Revenir en haut Aller en bas
EMERALD
Erika Clarke
Erika Clarke
Je m'appelle : Mystéri@ et j'ai : 32 ans. J'ai débarqué le : 26/12/2019 sur California Dream. J'ai posté : 1009 messages et j'ai un total de : 31 points. J'ai choisi : Ashley Benson comme célébrité et je dois mon avatar à : moi-même. J’interprète également : Devon Whitmore, Dimitri Redfield, Lilly P. Henstridge et Hanna N. Williams
Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Tumblr_o9kfvmoEWJ1rxyuiqo6_250

Fiche de présentation
Fiche de liens


Terminés

Matt & Rubyfête foraineJames 1MattJames 2Ilkan 1Raven 1


En cours...

Raven 2JeffreyRubyRaydenJames 3TessaRaven 3Madison & Charlie

Coucou moi c'est : Erika Clarke Actuellement, je suis : seule et j'ai une préférence : un certain Whitmore. J'ai : aucun enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Tatoueuse
JOURNAL : Jouons - Matthew & Erika - Page 2 85s1


Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Empty
MessageRe: Jouons - Matthew & Erika écrit Jeu 1 Oct - 23:49
Jouons !
Matthew & Erika
Life is a game. Play it !
On a tous eu une période sombre. Je ne te connaissais pas mais si Ruby est encore là aujourd'hui, c'est qu'elle t'aime pour ce que tu es, pour ce que tu lui apportes, quel que soit tes erreurs passées.

Tu penses qu'une personne peut nous faire radicalement changer. Je reste vraiment sceptique ! Je ne dis pas que tu as complètement tord. Disons que je vois plutôt les choses autrement. Tu as ton passé, tu as changé et tu es en train de me dire que c'est grâce à Ruby? Ne serait-ce pas plutôt toi qui a décidé de changer par toi-même car Ruby est une femme qui mérite qu'on se batte pour elle ?

Je ne pense pas qui que ce soit puisse nous changer. On est seul maître de nos actes et nos décisions. En revanche, la présence,  la confiance et l'influence de nos proches nous donnent la force nécessaires pour avancer sur le droit chemin

Ce que tu dis ensuite pique affreusement ma curiosité: Performant ? Instinctivement, un sourire vient poindre sur mes lèvres. Je fronce légèrement les sourcils prenant un air des plus coquin: Tu veux bien développer ?

Nous passons du coq à l'âne et je dois avouer que la pratique d'une langue étrangère est toujours un plus dans le monde professionnel. En l'occurence là, tu as raison dans l'immédiat ça ne me serait pas vraiment utile. Mais j'ai toujours les bons arguments pour convaincre.

Tu n'as pas idée du nombre de touristes qui débarquent à mon salon. Étrangement, beaucoupd'entre eux sont des latinos. Tu as hérité tout ce lexique espagnol grâce à ta mère. Mon cœur soudain se serre lorsque tu m'avoue qu'on devrait tous traiter nos mère comme des princesses.

Ouai... je soupire désespérément. Malheureusement, la mienne n'a pas eu cette chance. Je n'ai pas eu le temps de lui dire à quel point elle était exceptionnelle. C'est à peine si j'ai pu jouir pleinement de sa présence et de son amour. Bien que je sois encore là aujourd'hui, je suis morte en même temps qu'eux...mes parents. Je n'ai désormais que quelques bribes de ces moments de purs bonheurs qu'on vit en famille lorsqu'on est gosse alors que mon esprit a gravé à jamais les pires atrocités qu'ils ont vécu jusqu'à leur dernier souffle. J'en tremble encore. C'est comme si c'était hier. Je n'arriverai jamais à gommer ça de ma mémoire. J'aurais simplement espéré partir en même temps qu'eux plutôt que vivre la vie qu'est la mienne. Mais pour une raison que j'ignore encore, je suis encore là,  bel et bien vivante.


Tu me parles ensuite de notre première rencontre, quand j'ai déboulé comme une fleur et gâché votre petit tête-à-tête. C'etait assez drôle quand j'y repense, la tronche que tu tirais ! On a démarré sur les chapeaux de roues d'ailleurs ! C'etait carrément épiques ! Je dois t'avouer que je me suis bien amusé ! Tiens d'ailleurs tu reviens sur la remarque que je t'avais faite, sur ta vilaine jalousie. Tu tentes de te justifier et je t'écoute, le sourire au bord des lèvres. Vous les mecs vraiment, vous me fascinez. Vous prenez tout au pied de la lettre.

Je vois. Monsieur se met en mode mâle dominant et possessif. Pourtant la jalousie a un certain charme.

Moi ? Faire pareil avec mon mec ? Je souris de plus bel. Si seulement tu savais que je suis à des années-lumière de l'amour et toutes ces conneries que les gens se susurrent tendrement pour se rassurer et se sentir désirés. Je n'ai jamais connu l'amour, j'ignore ce que c'est. Je suis cliniquement incapable de ressentir quoique ce soit. Ça peut sembler tragique mais quand je vois la manière dont se déchirent certains couples, je réalise que finalement ce n'est pas plus mal.

Quand je fais allusion à ce fameux plan à trois que vous avez gentiment décliné la dernière fois ta dulcinée et toi. J'aime bien te titiller. Emmerder les autres est ma spécialité. Et ta réponse me fait rire. Tu es tenace. Et fidèle. C'est une qualité que j'admire. Mais, vicieuse et taquine comme je suis, je continue à te titiller un peu.

Tu sais, il y a un proverbe qui dit: vaut mieux regretter d'avoir fait quelque chose plutôt que de regretter de ne pas l'avoir fait, le tout agrémenté d'un petit clin d'oeil, la cerise sur le gâteau !

La conversation prend ensuite une tournure un peu plus sérieuse. Intriguée par sa révélation concernant son passé de dealer, je l'écoute attentivement me raconter la manière dont il a pu se sortir de tout ça et mener une vie rangée. Plus je l'écoute et plus je me retrouve dans ses explications. Quand on commence, on entre dans un cercle des plus vicieux, des plus dangereux même.

Ouai...je ne te le fais pas dire. J'ai déjà fait quatre overdoses. Ce n'était pas très joli. confessai-je en buvant une autre gorgée de ton fabuleux cocktail. Et puis soudain, tu me parles d'une chose, d'un léger petit détail à tes yeux j'imagine, mais qui pour moi attire toute mon attention.
Je fronce les sourcils, aussi étonnée que Ted lorsqu'il se retrouve nez à nez avec ce champs de cannabis.

Attends...quoi ? Ruby et toi étiez meilleurs amis ?Com...comment peut-on...enfin...sortir avec son meilleur ami ?

C'est comme si Morgan et moi...ahh ! Non non ! Impensable ! Quand on entretient une telle amitié, il n'y a pas de place pour autre chose, pas même pour plan cul. Enfin...c'est comme ça que je vois les choses et surtout comme je les ai apprise. Quand on est amis, on le reste, on ne transgresse pas les limites. A partir du moment où les limites sont franchies, ce n'est plus une amitié, mais le début des emmerdes assurées.

Résister à des mecs comme toi et Damian, c'est vrai que c'est compliqué. Je n'ai pas su m'y résoudre avec Dam. D'ailleurs, comme je viens de te le dire, nous les femmes sommes prêtes à tout pour obtenir ce que nous voulons. C'est d'ailleurs pour ça qu'on vous fait perdre la tête. Moi ? Prête à aller jusqu'où ? Un petit sourire en coin nait subitement au creux de mes lèvres. Je finis le fond de mon verre et le pose doucement sur la table de la cuisine.

Moi ? Assurément très loin Matt. Et je ne parle pas de sexe.  Je pars du principe que quand on veut, on peut. Et toi ?

J'en profite pour te redemander un verre histoire de continuer sur cette belle lancée. Je sens que j'vais être pas mal ce soir encore. Pour une fois que ce ne sera pas à cause de la coke ! J'acquiesce d'un signe de tête lorsque tu me propose ton même breuvage magique.

Puis, tu me questionnes, ce qui m' étonne assez, moi qui pensais que je t'insupportais. Je commence donc le merveilleux récit de ma trépidante vie de tatoueuse, te proposant même de passer au salon si l'envie te prends de faire un tatouage. Je ne peux m'empêcher de rire lorsque tu te montres réticent à mon égard. Qui ? Moi ? Non ! Tu penses vraiment que j'oserais ?

Quoi ? T'as peur que j'te tatoue une bite dans le dos avec un petit "j'adore ça !" Un silence se pose entre nous. Nous échangeons un regard et j'éclate littéralement de rire.

Non mais sérieux tu me prends pour quoi ? Mon boulot m'est très précieux, alors je ne m'engage pas à faire tout et n'importe quoi. Même si théoriquement j'ai déjà un client qui m'a demandé de lui tatouer un pénis avec ces deux mots charmants. Bon, tu te doutes bien qu'il était gay et que j'ai refusé !

J'te préviens un tatouage est l'incarnation même de la beauté. Mais comme tout, elle a un prix, celui de souffrir. Je ne suis pas sado, mais je vais prendre un malin plaisir à prendre mon temps sur les petits détails. Bon j'ai peut-être un petit côté sadique. Mais chut ! Tu fais ensuite ton grand bonhomme qui n'a peur de rien et qui est prêt à accueillir Dame Souffrance comme une vieille amie. Je vais totalement honnête, tu as la meilleur des réactions qu'il soit, d'ailleurs, je me mets à rire avec toi.

Et qu'est-ce qui te ferait envie ? Si j'ai un conseil à te donner. Un tatouage c'est très personnel. Pas un vulgaire dessin qu'on fait comme ça sur un coup de tête. Il doit représenter quelque chose de fort, avoir un signification pour toi.


(c) princessecapricieuse

_________________
Je ne suis pas poète et sûrement trop honnête. Ça vous emmerde car je ne prends pas de pincettes. Aimez-moi. Détestez-moi. Je m'en fous. Je ne changerai pas.
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
EMERALD
Matthew A. Rider
Matthew A. Rider
Je m'appelle : Ludivine et j'ai : 28ans J'ai débarqué le : 13/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 2301 messages et j'ai un total de : 11 points. J'ai choisi : Tyler Hoechlin comme célébrité et je dois mon avatar à : regarde dessus ;) J’interprète également : Ilkan , Seth , Kristian
Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Ad477b5bcfa6273e1e5f9cf23ac191f2ec54ff2c

Je ne peux pas te promettre de régler tous tes problèmes , mais je peux te promettre que tu ne les affrontera pas seul.

Raven Ruby

Fiche de lienFormspring Phone


Jouons - Matthew & Erika - Page 2 9a4e23c3b8fdd7e61405bbf725e5ab2ceb945bd3
Ruby A. Turner

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. Aujourd’hui, je pulvériserai le record du plus gros sandwich si tu me le demandais, je tabasserais les mamies, je remplirais de soda les fleuves du pays... J’ai merdé sur toute la ligne je l’admets, t’imagines pas comme je regrette.
Coucou moi c'est : Matthew Allen Rider Actuellement, je suis : En couple avec la belle Ruby A. Turner et j'ai une préférence : Rubyaddict J'ai : Un petit gars Bastian Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : ancien dealer de drogue J'ai trouvé un job, je suis : Propriétaire du Garage Riderson / Mécanicien

Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Empty
MessageRe: Jouons - Matthew & Erika écrit Dim 1 Nov - 21:29
Jouons
Matthew & Erika   
Pour moi, une personne peut nous changer que ce sois en bien ou en mal , Ruby ma permis de me sortir de mes zones d’ombre même si je me bats chaque jour avec elle .Même si j’ai arrêté de me droguer y a toujours une partie de nous qui à envie de replonger . L'influence d’une personne nous change , si tu tombes sur une mauvaise personne son influence peut t’entraîner dans tes vieux démon ou bien te faire tomber dans ce qu’il ne faut pas , tendis qu’une personne avec une bonne influence peut te changer en une meilleure personne . Dans tous les cas, une personne peut nous changer , je sais que si je viens à plonger j’entraîne Ruby avec moi et croyais moi, c’est une vrai force. Je n’ai pas envie qu’elle connaisse toute cette merde et tout ce que cela peut nous entraîner. Même si par moment, j’ai envie d’essayer à nouveau en me disant que j’arriverais à me contrôler.

Je reste malgré tout lucide, je sais que ce n’est pas possible. Je ne suis pas l’homme parfait qui peut se contrôler sur tout. Si un jour, je retombe sur une de mes anciennes connaissances, la seule qui arrivera à ne pas me faire céder et bien Ruby est personne d’autre. Je me mis à rire  tu demande à Ruby  Je lui fis un clin d’œil . Et tu leur à fait que des tatouages ?  Généralement, les latinos sont très dragueurs. 

Et puis lorsqu’on voit la jeune femme à première vue, on ce dit que ce n’est pas une petite sainte. Elle a l’air d’aimer plaire et de montrer qu’elle est là . Lorsque je parle de nos mères , j’ai l’impression qu’elle n’était pas spécialement d’accord enfin après on n’a pas tous la même vie, je sais que la mienne passe avant tout. Lorsqu’elle m’appelle, je viens immédiatement, heureusement, elle n’ai pas non plus étouffante elle me laisse faire ma vie et puis elle n’est pas au courant de toute ma vie, je n’ai pas envie de la stresser non plus après tout ce qu’elle a traverser, je lui souhaite que le bonheur et la paix maintenant. Pourquoi lorsqu’on a envie de montrer que nous somme attacher à une personne on pense directement que nous somme jaloux ? On peut ne pas aimait une amitié entre deux personnes ou le lien que les deux on sans pour autant être jaloux . Si je l’étais vraiment croyais moi que Ruby ne sortirais plus de chez nous, pourtant elle est libre de faire ce qu’elle souhaite. Par exemple qu’elle soit encore marié à Black m’énerve au plus au point , mais ce n’est pas de la jalousie je trouve cela juste légitime que la femme qu’on aime n’a pas à être lié de cette façon avec un autre homme .  Tu n’as pas connu mon ex, la jalousie la bouffer  quoi que je fasse ou que je dise cela pouvais partir en une crise interminable...Avec le recul on vois bien que cette relation été toxique et cela ma permis de grandir.

Je roule ensuite des yeux  Il n’y aucun regret à avoir, je suis pleinement satisfait par ma femme  Que dire d’autres ? Malgré les années qui passent, je suis toujours autant heureux que le premier jour avec elle, même si parfois nos disputes son complètement ridicule, je n’ai pas envie d’aller voir ailleurs.  j’en ai fait plusieurs aussi surtout au centre , c’est juste horrible, mais cela ne nous arrête pas pour autant . Je bois quelques gorgées de mon verre avant d’ajouter  et pourquoi on ne pourrait pas ?  Mon histoire avec Ruby est particulière, je ne pense pas que tout ça l’intéresse et puis franchement ... Je pense qu’elle aura plus d’explication avec la jeune femme qu’avec moi. On n’a pas besoin de coucher pour avoir ce qu’on veut. Je peux aller très loin de la seule chose qui peu m’arrêter de faire du mal 3 personnes  Sinon je n'en serais pas ou j’en suis dans ma vie ! Et les trois personnes son bien évidemment ma mère, Ruby et Bastian le reste... Ne m’arrête pas .Auparavant oui j’en aurais profité rien ne me retenais . Maintenant, il faut bien faire les choses autrement. Je roule des yeux  tu en serais capable j’en suis sur  Et puis mon dos a déjà un assez gros tatouage, je ne pense pas en rajouter un nouveau à cet endroit. Il a dû perdre à un pari pour faire ça ... À quel moment tu décides de faire une bite avec ça ?  J’arque un sourcil  Chaque tatouage que j’ai à une signification, je ne suis pas un dingue qui en fais juste pour dire, j’ai un tatouage.  J’ai celui sur mon avant-bras, celui de mon dos puis le R de Ruby sur mon poignet. Chacun a sa signification je ne suis pas dingue !


(c) princessecapricieuse

_________________
PICK ME,CHOOSE ME,LOVE ME.
Quand elle me sourit, ça n’a pas de prix.☽ Personne au monde ne connait mieux ton visage que moi, à chaque fois que je t’embrasse je le vois, et dans cinq ans ou dans cinquante ans ce qui est sûr c’est que tu seras toujours aussi belle qu’avant.
Revenir en haut Aller en bas
EMERALD
Erika Clarke
Erika Clarke
Je m'appelle : Mystéri@ et j'ai : 32 ans. J'ai débarqué le : 26/12/2019 sur California Dream. J'ai posté : 1009 messages et j'ai un total de : 31 points. J'ai choisi : Ashley Benson comme célébrité et je dois mon avatar à : moi-même. J’interprète également : Devon Whitmore, Dimitri Redfield, Lilly P. Henstridge et Hanna N. Williams
Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Tumblr_o9kfvmoEWJ1rxyuiqo6_250

Fiche de présentation
Fiche de liens


Terminés

Matt & Rubyfête foraineJames 1MattJames 2Ilkan 1Raven 1


En cours...

Raven 2JeffreyRubyRaydenJames 3TessaRaven 3Madison & Charlie

Coucou moi c'est : Erika Clarke Actuellement, je suis : seule et j'ai une préférence : un certain Whitmore. J'ai : aucun enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Tatoueuse
JOURNAL : Jouons - Matthew & Erika - Page 2 85s1


Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Empty
MessageRe: Jouons - Matthew & Erika écrit Jeu 5 Nov - 15:52
Jouons !
Matthew & Erika
Life is a game. Play it !
La personne que tu es destinée à devenir est celle que tu incarnes à travers tes actes, des actes engendrés par l’influence que certaines personnes peuvent avoir sur nous. On a le droit de juger quelqu’un à l’influence qu’il exerce sur les autres.Je te souris simplement avant d’ajouter, Ruby a été ton guide vers la rédemption. Moi, j’ignore encore où est le mien. Tout ce baratin philosophique pour simplement te dire que oui, je suis d’accord avec toi.

Ce qui est assez drôle avec toi, c’est qu’on peut tout aussi bien parler d’un sujet sérieux puis deux minutes après passer du coq à l’âne. J’aime bien ce genre de dynamique ! Et donc, tu te considères, comme performant ? J’aimerais bien que tu m’éclaires davantage. Tu as bien dû le comprendre, je suis très friande des petits détails croustillants. Et malheureusement pour moi, tu me tiens encore plus en haleine et laisses totalement planer le mystère. J’arque un sourcil à ta petite provocation. Non mais sérieux, tu me vois demander à Ruby tes exploits sexuels ?

Alors soit t’as que de la gueule, soit tu caches bien ton jeu ! Mais connaissant Madame, j’opterais pour la deuxième option ! dis-je avec humour.

Oui, tu auras sûrement beaucoup de mal à me croire, mais les touristes ne cessent de défiler à mon salon, et tu sembles encore plus étonné de penser que je ne fais que les tatouer. Ça me chagrine un peu que tu me penses aussi facile que ça. J’aime le sexe, c'est vrai, mais je ne me tape pas la plupart de ma clientèle. D’ailleurs, ça t’étonnerait de savoir que je n’ai eu qu’un seul rencard avec un client et qui d’ailleurs s’est soldé par un fiasco total. Je fronce les sourcils puis bois une nouvelle gorgée.

Biensûr ! Qu’est-ce que tu crois ? Que je me tape tous mes clients ? J’te rappelles que ça, ça s’appelle une prostituée. On me paie pour que je tatoue, pas pour que je baise. Et puis, quand il s’agit de mon travail, je suis très professionnelle !

Puisque tu as décidé de me piquer au vif, je t’enquiquine en te rappelant ton attitude de gros mufle jaloux au bar lors de notre première rencontre. Mais voilà que tu me parles de ton ex, une espèce de folle qui visiblement t’en aurait fait voir de toutes les couleurs: C’est chiant ce genre de personnes, je te l’accorde. J’ai connu ça aussi. Et plus ils te prennent la tête, plus t’as envie de les faire chier, je réfléchis un instant, mordillant l’intérieur de ma joue, De toi à moi, tu lui as donné des raisons de l’être ?

Peu de temps après, je reviens sur la charmante proposition en or que je vous avais faite à toi et ta dulciné. Mais, tu campes sur tes positions. Au moins, on peut dire que la fidélité te colle à la peau, bien que je trouve ça ridiculement romantique et me donne juste envie de gerber. J’imagine qu’il faut être amoureux pour comprendre. Malheureusement pour moi, c’est un sentiment que je ne connaîtrais jamais. Pour une fois, je ne trouve rien à te répondre alors je me contente de tourner la page au chapitre suivant de notre conversation. Un thème un peu moins reluisant quand j’évoque un peu mes quelques overdoses. Je ne vais pas faire la faux-cul et te raconter de la merde. J’ai fait quelques conneries étant plus jeunes, mais elles ont forgé celle que je suis aujourd’hui. Alors je ne vois pas l’intérêt de les cacher. Ça ne serait pas honnête.

Non, c’est vrai. C’est un putain de sale moment à passer, mais ça nous apprend à voir les choses autrement.

Parlant drogue, je repense brusquement à Morgan et ce qui s’est récemment passé. Et bien que tu files le parfait amour avec celle qui autrefois n'était que ta meilleure amie, j’ai un avis bien différent du tien. Je pose le verre sur la table, hésitant un instant : Parce qu’après avoir couché avec le mien en étant tous les deux bourrés, c’est totalement parti en couille. On ne parle plus aujourd’hui. Enfin…lui le voudrait mais pas moi ! Je l’ai sorti de ma vie, et c'est bien mieux comme ça !

On dirait que nous sommes sur la même longueur d’onde toi et moi. Pas la peine de coucher pour obtenir ce qu’on souhaite : Je suis d’accord, je n’offre pas ce corps de rêve à n’importe qui, dis-je fièrement en désignant ma silhouette. Ce qui en revient à ma question, jusqu’où es-tu capable d’aller ? demandai-je en te fixant droit dans les yeux avec un peu plus d’intensité, sans pour autant me départir de mon sourire narquois.

Moi ? Je suis prête à toutes les folies possibles comme piquer la carte de crédit d’un mec juste pour le plaisir de le revoir, ou encore me faire passer pour le rencart de quelqu’un l’espace de quelques minutes, ou bien entrer par effraction dans un magasin pour jouir du plaisir de me faire menotter par un beau policier et obtenir une charmante invitation à dîner par la suite dis-je en haussant les sourcils.

J’te propose mes services gratuits, et je parle de tatouages pas d’autre chose. Bah oui ! Tu pensais à quoi toi ?

Franchement Matt, ça me chagrine que tu me crois aussi méchante que ça, dis-je sur un ton plaisantin. Evidemment, ce genre de connerie n’émane pas de mon cerveau, mais d’une demande d’un client gay accro au sexe. Une anecdote d’ailleurs que je qualifierais d’aussi étrange que gênante.

Je n’ai pas fait cinq ans d’études aux Beaux-Arts pour me retrouver à tatouer un simple pénis sur un dos. Parler tatouage me donne soif, je te redemande un nouveau verre et acquiesce d’un signe lorsque tu me proposes le même. Alors tu finis par accepter que je pose ma trace sur ton sublime corps d’Appolon, mais là encore avec une certaine réticence.

Si tu continues à jouer ainsi les fillettes, c’est ce qui va finir par arriver ! Relax tu peux dire que je suis casse couille mais je suis loin d'être un tyran ! Je te l’ai déjà dit, dans le cadre de mon boulot, je ne fais pas n’importe quoi. Ça te viendrait à l’esprit toi, de saboter la bagnole de ton pote juste pour le faire chier ? J’te mets en garde, aussi beau que cela puisse être, il faut souffrir un minimum quand tu te fais tatouer. Mais le grand gaillard que tu es ne semble pas avoir peur de la douleur.

Intéressant ! Tu ne diras peut-être pas la même chose sur le moment. Tu voudrais le faire où ? Tu pourrais d’ailleurs venir le faire avec Ruby ? Je prends une bonne goulée de mon nouveau cocktail.

(c) princessecapricieuse

_________________
Je ne suis pas poète et sûrement trop honnête. Ça vous emmerde car je ne prends pas de pincettes. Aimez-moi. Détestez-moi. Je m'en fous. Je ne changerai pas.
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
EMERALD
Matthew A. Rider
Matthew A. Rider
Je m'appelle : Ludivine et j'ai : 28ans J'ai débarqué le : 13/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 2301 messages et j'ai un total de : 11 points. J'ai choisi : Tyler Hoechlin comme célébrité et je dois mon avatar à : regarde dessus ;) J’interprète également : Ilkan , Seth , Kristian
Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Ad477b5bcfa6273e1e5f9cf23ac191f2ec54ff2c

Je ne peux pas te promettre de régler tous tes problèmes , mais je peux te promettre que tu ne les affrontera pas seul.

Raven Ruby

Fiche de lienFormspring Phone


Jouons - Matthew & Erika - Page 2 9a4e23c3b8fdd7e61405bbf725e5ab2ceb945bd3
Ruby A. Turner

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule et que cette personne méritait que je fasse des efforts. Aujourd’hui, je pulvériserai le record du plus gros sandwich si tu me le demandais, je tabasserais les mamies, je remplirais de soda les fleuves du pays... J’ai merdé sur toute la ligne je l’admets, t’imagines pas comme je regrette.
Coucou moi c'est : Matthew Allen Rider Actuellement, je suis : En couple avec la belle Ruby A. Turner et j'ai une préférence : Rubyaddict J'ai : Un petit gars Bastian Je suis étudiant(e) et je me suis orienté(e) vers : ancien dealer de drogue J'ai trouvé un job, je suis : Propriétaire du Garage Riderson / Mécanicien

Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Empty
MessageRe: Jouons - Matthew & Erika écrit Ven 6 Nov - 18:20
Jouons
Matthew & Erika   



Peut-être que tu auras besoin de personne pour y arriver J’ai souvent été seul dans ma vie , me plonger dans l’alcool ou même la drogue à été un moyen d’oublier cette solitude et d’avoir plusieurs conquêtes cela me permettais de me sentir moins seul et de ne pas être déçu par la suite. La vie n’a pas été simple des le début pour moi, heureusement que ma mère à été la durant toutes ses années et pourtant ce n’est pas elle qui ma le plus aidé. Même si cela à pris du temps avec Ruby au moins c’est ce qui me permettait de me relever chaque jour. Je lève les yeux au ciel amusait  Cacher mon jeu ? lorsque tu vois ce corps je ne pense pas que y a de doute  je n’abuse pas, je prends soin de moi-même si je mange comme un gros sac je compense avec le sport ! Et puis même si on viendrait à demander à Ruby , elle serait capable de dire l’inverse pour m’emmerder et éviter que je prend la grosse tête.

Je me mis à rire  Oh madame est susceptible ? je ne t’ai pas comparé à une prostituer . Alors tu es prête à coucher avec un couple pour un plan à trois, mais pas profiter d’étranger qui son curieux de découvrir la vie américaine ? Je me serais fait un plaisir de dingue à ta place.  Bien évidemment, si je n’étais pas en couple, maintenant tout ça et bien loin de moi ! Lorsqu’on ce met à parler de nouveau de jalousie , je donner l’exemple de Alessia si elle savait le tière de ce qu’elle avait pu faire par jalousie ...C’est pour ça que je me dit que je ne pourrais jamais être comme ça ce n’est pas du tout concevable.  Elle s’imaginer des choses avec entre moi et Ruby alors qu’a ce moment la, il n’y avait absolument rien entre nous. Nous étions vraiment que amie et je n’avais pas envie de choisir entre elle et mon ex. Après cette relation été vraiment...Nocif autant l’un que l’autre, je pense que je m’étais totalement perdu dans cette relation et que j’ai fait certaines choses qui son pas de moi ... Tendis que maintenant, je suis libre et épanoui de faire ce que j’ai envie. C’est le genre de relation rêvé, je n’empêche pas Ruby de faire ce qu’elle veut même pour sa carrière, je suis prêt à me séparer d’elle durant des semaines pour son boulot le seul hic, c’est qu’elle sois toujours marié à Black !


Lorsqu’on est en cure croyais moi, on a envie de meurtre toutes les minutes, surtout lorsque le manque se faire ressentir de plus en plus !  Cela ne nous empêche pas de replonger. Ce n’est pas parce que je suis sobre depuis plusieurs années que je n'ai pas envie de retomber la dedans  c’est pour ça que lorsque je dis que Ruby est la seule chose qui me retient de ne pas replonger , on voit l’importance qu’elle à pour moi .

Cela avait l’air de l’étonner qu’on puisse sortir avec sa meilleure amie, j’arque un sourcil  et pourquoi tu le rejettes autant ? Après, je ne peux pas te donner de conseil , je pense que tu devrais plus demander à Ruby pour ça ... Je me vois mal lui expliquer comment tout ça à pus se produire avec Ruby, je pense que c’est plus une conversation de nénette.  De toute façon, tu avais qu’une chance sur deux pour que ça fonctionne. 

Je la fixe avant d’ajouter  La seule limite qui peu m’arrêter c’est mon couple, je n’ai pas envie de blesser Ruby . Après, je peux charmer une jeune femme pour lui piquer sa carte de crédit si cela peu te faire plaisir . La seule chose qui peut me freiner, c’est elle sinon j’en ai aucune. Me balader à poil dans la rue ne me gêne pas, je ne suis pas pudique. Je pense qu’une fois qu’on a tué son propre père ou bien qu’on en été en danger autant de temps que je l’ai été dans le passer y a aucune limite. Même si j’ai quelques principes maintenant la seule chose qui m’importe est de ne pas blesser Ruby avec une connerie du genre d’embrasser une autre femme. Même si on a toujours dit un baisser, ce n’est pas tromper, mais ça nous fais chier tout de même !  Les flics...Ils sont pas très potes avec moi  dis-je amusais, je passe une main dans mes cheveux  j’ai un sacré dossier chez eux  dis-je amusais.

 Non, j’ai une certaine réputation à tenir pourquoi elle me prenait pour une doudouille ? Je connais bien les aiguilles puisque j’ai quelque tatouage déjà sur moi  tu crois que j’ai peur des aiguilles ? On verra le moment venu pour l’instant je n’ai pas envie de me faire tatouer , on verra lorsque j’aurais un truc marquant à graver je ne fais pas de tatouage à la légère , généralement mes tatouages à une signification . Donc je ne viendrais pas à son salon me faire tatouer pour me faire plaisir de me tatouer.




(c) princessecapricieuse

_________________
PICK ME,CHOOSE ME,LOVE ME.
Quand elle me sourit, ça n’a pas de prix.☽ Personne au monde ne connait mieux ton visage que moi, à chaque fois que je t’embrasse je le vois, et dans cinq ans ou dans cinquante ans ce qui est sûr c’est que tu seras toujours aussi belle qu’avant.
Revenir en haut Aller en bas
EMERALD
Erika Clarke
Erika Clarke
Je m'appelle : Mystéri@ et j'ai : 32 ans. J'ai débarqué le : 26/12/2019 sur California Dream. J'ai posté : 1009 messages et j'ai un total de : 31 points. J'ai choisi : Ashley Benson comme célébrité et je dois mon avatar à : moi-même. J’interprète également : Devon Whitmore, Dimitri Redfield, Lilly P. Henstridge et Hanna N. Williams
Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Tumblr_o9kfvmoEWJ1rxyuiqo6_250

Fiche de présentation
Fiche de liens


Terminés

Matt & Rubyfête foraineJames 1MattJames 2Ilkan 1Raven 1


En cours...

Raven 2JeffreyRubyRaydenJames 3TessaRaven 3Madison & Charlie

Coucou moi c'est : Erika Clarke Actuellement, je suis : seule et j'ai une préférence : un certain Whitmore. J'ai : aucun enfant. J'ai trouvé un job, je suis : Tatoueuse
JOURNAL : Jouons - Matthew & Erika - Page 2 85s1


Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Empty
MessageRe: Jouons - Matthew & Erika écrit Jeu 3 Déc - 17:23
Jouons !
Matthew & Erika
Life is a game. Play it !
Tu sais quoi ? Je pense qu’au fond tu as raison. Je n’ai besoin de personne pour tracer mon bout de chemin vers la rédemption : Je n’aurais jamais pensé dire ça un jour, mais t’es peut-être dans le vrai. Depuis que je suis gamine, je me suis toujours sortie de la merde moi-même, sans personne. Alors finalement, pourquoi ça devrait changer ? j’arque un sourcil sans me départir de mon sourire narquois, Tu ne dis pas que des conneries finalement !

Je pourrais effectivement jouer les enquêtrices auprès de Ruby pour savoir ce que tu vaux au lit, mais qu’est-ce que j’y gagnerais ? Après tout, c’est ta nana, si tu ne la satisfaisais pas au pieux, la connaissant, je doute qu’elle reste avec toi. Je reste un instant le regard dubitatif figé sur toi. Tu fais beaucoup le malin en vantant tes mérites pourtant, tu me laisses assez sceptique : Mouai ! T’es peut-être bien foutu et j’ose espérer pour toi que tes exploits équivalent autant l’avant-goût dont tu chantes les louanges. Mais permets-moi d’en douter ! Tu as quand même refusé un plan à trois incluant ta copine, qui soit dit en passant, semblait bien plus réceptive que toi.

A t'entendre, on pourrait croire que je me vexe si tu me dis que je suis une traînée. C'est mal me connaître mon lapin. Les gens peuvent colporter toute sorte de choses à mon sujet, ce n'est pas ça qui m'empêchera de fermer l'œil cette nuit. Si tu me penses fille facile alors soit. Je ne vais pas chercher à me justifier de profiter pleinement de la vie. Mais pour être honnête, je n'aime pas coucher avec mes clients. Tu peut-être sûrs que les emmerdes commencent. Ils ne me connaissent pas. Hormis devenir de vrais pots de colle ridiculement romantiques et m'empêcher de mener à bien mon travail, je ne vois pas ce que ça va bien pouvoir m'apporter. J'ai déjà donné, alors non merci !

Moi susceptible ? Pour cela, il faudrait que tes paroles m’atteignent. Ce qu’on pense de moi, je m’en contrefous. Je suis comme je suis, on m’aime ou on me déteste.
Je préfère coucher avec des personnes de confiance, des amis, de vieilles connaissances, qui m’ont laissé une très très bonne impression,
je te fais un petit clin d’œil, histoire de te rappeler que j’y goûté à ta chérie bien avant toi. Puis, je soupire. En soit, tu n’as pas tort. Ta petite remarque d’ailleurs m’extirpe un sourire en coin : Oh parce que tu penses que je n’ai pas déjà profité au début ? C’est cool, mais ça va un temps. Quand tu sais que tu peux tout obtenir rien qu’en claquant des doigts, ça devient vite lassant. J’aime le challenge, me donner les moyens d’avoir ce que je désire. Je n’aime pas me contenter de ce que je peux avoir, mais ce que je dois braver pour l’obtenir. Je ne suis pas psychanalyste mais, je pense que c’est un vice que nous avons tous. Je bois à nouveau une grosse goulée de ton cocktail magique qui d’ailleurs commence à me donner quelques bouffées de chaleur.

Tu me parles de ton ex. Une espèce de folle jalouse et possessive parait-il. Je ne sais même plus pourquoi on aborde ce sujet-là. Ah oui ! Parce que je te charriais sur la manière dont tu aimes marquer ton territoire, quand quelque chose t’appartient. Même si ce quelque chose est une personne. C’est typiquement masculin ! Néanmoins, ça peut sembler sexy quand ça ne vire pas dans l’excès. En parlant d’excès, t’as l’air d’en avoir chié avec ces fameuse bonne femme. On dirait bien que Ruby a été ta bouffée d’air frais. Je ne suis pas convaincue par ce qui semble t’avoir permis de dormir sur tes deux oreilles :Toi et Ruby, juste amis hein. On dirait bien que ton ex avait visé juste. Avec qui tu es aujourd’hui ?

Un bref silence se pose. Nous les femmes, nous sentons ce genre de choses, et certaines comme ton ex, ne savent pas agir intelligemment. Au lieu de garder précieusement leur mec, elles l’ont simplement fait fuir dans les bras d’une autre. Parfois, on a tellement peur de perdre quelque chose, qu’on fait tout et n’importe quoi pour le garder. Les pires conneries qu'on puisse imaginer. Et, finalement, on le perd.

J’ai beaucoup de mal à concevoir qu’on puisse se foutre en relation avec sa meilleure amie. Il y a une limite bien définie entre amour et amitié. Si vous la transgressez, c’est le début des emmerdes assurées et j’te le fais bien comprendre. D’ailleurs, tu ne comprends pas pourquoi je rejette autant Morgan après avoir couché avec lui. Mais putain ça coule de source non ? Tout ça me donne mal au crâne alors je vide mon verre d’une traite et le pose vivement sur la table avant de te déballer cash : Parce qu’il m’en a collé une quand il a su que je consommais occasionnellement de la coke, que je considérais cette nuit comme une erreur, un nouveau silence, la tête qui tourne je pars me vautrer dans le canapéOn était bourré, et enfin parce qu’il a su que je m’envoyais très souvent en l’air avec Raven…je soupire puis me mets à rire, Pourquoi j’te raconte ça moi. T’avais raison. J’ai été p’tite joueuse ce soir, mais j’aurais ma revanche ça j’te promets !

Mon esprit s’éloigne un peu, j’ai l’impression que toute la pièce tourne autour de moi, mais je reste encore assez lucide pour tenir notre conversation. Tu soulignes à quel point il est facile de replonger dans ses travers. Je ne vais pas te contredire. Je n’ai jamais vraiment pensé à arrêter. Disons que ça s’est fait sur le tas avec ma grossesse écourtée. Pourquoi n’ai-je pas continué, je l’ignore encore au fond de moi: Ouai, tellement facile. Beaucoup commencent parce qu’ils sont incapables de gérer leur vie et ils ne peuvent plus s’en passer. Soit t’as un électrochoc, soit tu meurs. T’as réussi là où beaucoup échouent. T’as pas intérêt à resombrer sinon c’est mon coup de pied au cul que tu prendras ! Je ferme un instant les yeux.

C’est drôle de savoir jusqu’où t’es capable d’aller pour obtenir ce que tu souhaites. Intéressant même. Ça me donne justement quelques idées de défis à te lancer la prochaine fois que je croiserais ton chemin, histoire de rire un peu. Alors comme ça Monsieur n’a aucune limite: Et bien ! Je sens qu’on va bien s’amuser toi et moi. J’ai quelques challenges pour toi ! Rien qui ne puisse faire du tort à notre petite brunette, t’en fais pas ! dis-je en ouvrant légèrement les yeux tout en riant, Je me doute, t’es un mec, vous n’avez vraiment aucune discrétion, vous êtes de gros bourrins et vous réfléchissez mal, et vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Moi tu vois, j’ai toujours réussi à esquiver les flics. Tu devrais en prendre de la graine Rider !

Bon, je commence à me sentir de plus en plus crevée. C’est de ta faute après tout, tu m’as saoulée ! A quoi je vais ressembler demain matin…J’imagine que tu dois bien jubiler du haut de ta chaise de cuisine. La prochaine fois c’est moi qui ferais le cocktail. Au moins, je sais que je ne serais pas celle qui finira comme un gros caca dans le canapé. Je ne sais même plus de quoi on parlait. Peut-être de tatouage. Mais je suis trop bourrée pour te répondre quoique ce soit. Hum hum…okay Rider. Si tu veux bien…nous poursuivrons cette conversation quand j’aurais retrouvé mon état d’ébriété…

Le sommeil alors me gagne, et puis…le trou noir. Coma instantané enclenché. Pas au sens propre bien sûr !



FIN DU RP

(c) princessecapricieuse

_________________
Je ne suis pas poète et sûrement trop honnête. Ça vous emmerde car je ne prends pas de pincettes. Aimez-moi. Détestez-moi. Je m'en fous. Je ne changerai pas.
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Jouons - Matthew & Erika - Page 2 Empty
MessageRe: Jouons - Matthew & Erika écrit
Revenir en haut Aller en bas
 
Jouons - Matthew & Erika
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Bye Bye :: Corbeille :: Closed topics :: 2020 :: Topics-
Sauter vers: