AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – Blanc
19.99 € 34.99 €
Voir le deal

Partagez

 SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année 

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
DIAMOND
Sanaa J. Keagan
Sanaa J. Keagan
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 28 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 1713 messages et j'ai un total de : 15 points. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : © Chaussette J’interprète également : Ruby A. Turner, Cordelia L. Henstridge, Willow O. Williams & Rayden N. Whitmore
JAKEDEVONJAKESETH

SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année - Page 6 20c73d678a67956e73740c7469c0edf6cc978424
Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : célibataire et j'ai une préférence : pour les hommes, je suis hétérosexuelle J'ai : un garçon de 13 ans, Jaimie Ethan Keagan et une fille de 3 ans, Lily White Keagan. J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.

SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année - Page 6 Empty
MessageRe: SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année écrit Mar 18 Mai - 21:30
Gala de bienfaisance

Le samedi 19 décembre 2020
Sanaa interagit avec @Devon Whitmore

Sanaa était faussement déçue d’apprendre que l’histoire des policiers et des donuts ne soit qu’une simple légende. Mais Devon voulait se montrer rassurant en lui disant qu’il avait d’autres talents cachés. « Je n’en doute pas. Même si je ne crois pas qu’avoir des beignets ou donuts dans sa voiture relève du talent. » Se contentait de lui répondre la brunette.

Devon demanda à la demoiselle Keagan de l’alerter si elle constatait un quelconque relâchement concernant sa condition physique. La jeune femme pensait qu’il le remarquerait bien avant elle. Mais apparemment, il n’était pas le genre à s’admirer dans un miroir. « Tu devrais, tu n’es pas moche à regarder en particulier ce soir en te mettant sur ton trente-et-un. » Ils poursuivaient sur le physique quand Devon lui assurait qu’il n’avait pas les caractères physiques d’un Hobbit, ce qui ravit Sanaa. « Est-ce que ça aurait changé quelque chose ? » Elle fit mine de réfléchir avant d’ajouter. « Hummm, je ne crois pas. Est-ce que je dois te décrire la tête que tu avais et te rappeler ce que tu faisais quand je t’ai invité dans ma cuisine ? » C’étaient également des éléments qui auraient pu faire fuir la jeune femme. Pourtant, elle n’avait pas poursuivi son chemin, elle avait remis ses projets à plus tard pour prendre des nouvelles de son voisin et lui apporter son aide.

Ce soir, tout comme Sanaa, Devon avait décidé de se dispenser d’alcool. La jeune femme le félicitait pour ce choix. Elle voulait l’encourager dans sa démarche et lui montrer qu’elle était fière de son initiative. Ce soir, ils se donnaient mutuellement le courage de lutter contre leurs démons et la tentation constante. Les serveurs qui tournaient avec leur plateau plein de verres n’aidaient pas à ne pas y penser. Ils étaient un rappel en permanence, mais Sanaa avait appris avec le temps à dire non et à y faire abstraction. Elle doutait que Devon soit déjà arrivé à ce stade. La brunette était là pour le soutenir, au moins pour cette soirée.

En guise de remerciement, Devon avait embrassé Sanaa sur la joue. Un geste auquel la jeune femme ne s’attendait pas. Elle avait tellement été prise aux dépourvues qu’elle en avait perdues les mots et l’usage de la parole. Mais ce n’était pas de façon négatif, elle était simplement surprise. Un silence s’installait doucement, avant qu’un malaise puisse d’installer, Devon avait repris la parole. « C’est dommage, mais peut-être qu’ils changeront d’avis quand ils s’apercevront que tu essayes vraiment. En tout cas, en attendant, tu peux compter sur mes encouragements. Ils n’auront pas le même poids que ceux de ta famille, mais c’est déjà mieux que rien, non ? » Sanaa était bien placée pour savoir que le soutien d’une personne, les encouragements et d’avoir quelqu’un qui croit en nous était important pour sortir de la dépendance. La brunette avait eu la chance d’avoir un bon entourage à ses côtés qui ne l’avaient jamais laissé tomber. Et ce, même, s’ils avaient eu toutes les raisons du monde de le faire. La demoiselle Keagan était fière de la famille qu’elle s’était choisie à travers ses amis.   

Sanaa estimait qu’elle n’était pas un modèle à suivre, mais Devon n’était pas du même avis. Il disait également de ne pas écouter ce que disent les autres. Elle était d’accord avec cela. Malheureusement, dans la situation de Sanaa, les autres dans cette histoire, c’était son fils, Jaimie. Lui, elle se devait de l’écouter et elle savait que l’alcoolisme de sa mère l’avait énormément fait souffrir. Aujourd’hui, il ne lui faisait pas confiance à ce sujet. Il était convaincu qu’un jour ou l’autre, elle ferait de nouveau passer l’alcool avant lui. « Je tente déjà de lui monter tous les jours qu’il a tort. » La demoiselle Keagan avait beau se battre, elle savait que cette situation n’était pas impossible. Avec cette maladie, elle était constamment sur le fil du rasoir. Cependant, elle essayait de faire de son mieux de jour en jour.

Sanaa ne relevait pas quand Devon lui disait qu’elle savait au fond d’elle quel principe, il ne voulait pas enfreindre. Peut-être bien, qu’il avait raison qu’elle n’ignorait pas de quoi il voulait parler. Peut-être qu’au contraire, qu’elle se faisait des idées. « D’accord. » Lui avait-elle dit tout simplement sans chercher à en savoir davantage. Ça n’avait pas grand intérêt, du moins pour le moment. Ils en parleraient peut-être un autre jour.

En attendant d’aller à une séance des alcooliques anonymes et d’avoir le réflexe de s’y rendre en cas de besoin, Sanaa proposait à Devon d’être sa marraine. Elle lui proposait de l’appeler ou de venir frapper à sa porte si l’envie de boire était trop forte. Si un soir, la lutte pour ne pas flancher était trop difficile seul . Le terme marraine avait fait rire Devon. Il la taquinait en chantant la chanson de la bonne fée de Cendrillon. « Malheureusement, je n’ai rien d’une fée. Je ne chante pas enfin si des fois, mais pas cette chanson. Je ne fais pas de magie sinon crois-moi que je ferais disparaître les dépendances d’un seul coup de baguette magique. » Si seulement les choses pouvaient être aussi faciles. Mais il ne vivait pas dans un conte de fée, tout n’était pas beau et rose dans la réalité. « Oui, j’ai conscience que tu risques de m’appeler souvent. Je te propose ça de manière provisoire. Le temps que tu aies envie d’aller aux alcooliques anonymes et que tu t’y rendes régulièrement. Là-bas, tu pourras te trouver un parrain plus disponible que moi. Tu peux compter sur moi, mais j’ai deux enfants. Je ne peux pas les laisser en plan pour venir t’aider. » Jaimie et Lily passeraient toujours en priorité. Elle était persuadée que Devon pouvait le comprendre. Mais les jours où ils allaient chez Jake, son voisin pourrait compter sur elle. Sanaa se contentait de sourire à Devon quand il avouait que la voir régulièrement ne lui déplairait pas.  

Sanaa était consciente qu’en jouant la mystérieuse, elle suscitait de la curiosité. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle allait révéler ses pensées et ses secrets. Il fallait le mériter. « Je sais. » Devon décrivait la brunette avec des termes plutôt élogieux en accentuant sur la manière donc elle l’avait en quelque sorte jeter dehors lors de leur dernière rencontre. « Oui, je ne suis pas du genre à me laisser faire et je suis plutôt râleuse. Désolé, mais tu l’avais mérité. Tu ne t’es pas gênée pour critiquer toute ma vie et pour me juger. Tu pensais vraiment que j’allais te laisser faire sans rien dire ? » Il avait largement dépassé les bornes. Et encore Sanaa s’était contenue parce qu’elle ne voulait pas réveiller Jake et les enfants en élevant un peu trop la voix.

Devon et Sanaa avaient investi la piste de danse tout en continuant à discuter. La demoiselle Keagan passait vraiment un bon moment avec son nouvel ami. Elle était contente d’avoir fait sa connaissance. Elle se demandait d’ailleurs pourquoi elle ne lui avait pas adressé la parole bien avant. Ils étaient voisins depuis un moment déjà. Mais il était vrai que ses dernières années, Sanaa était enfermée dans sa routine et n’allait pas forcément vers les autres. Devon s’était excusé à propos de son comportement de la dernière fois. La brunette ne lui en voulait pas et il y avait des parts de vérité dans tout ce qu’il avait dit. D’ailleurs, elle lui informait qu’elle ne portait plus d’alliances et qu’elle avait rompu avec Jake. « Tu es réellement désolé ou tu dis simplement ça pour été gentil ? Oui, je me sens bien avec cette décision. » Dans la généralité, Sanaa vivait bien sa séparation avec Jake. Ce n’était pas tout le temps facile. Parfois, il lui manquait, ils avaient tout de même passé huit ans ensemble. Mais c’était la meilleure chose à faire. Le couple ne fonctionnait plus et était instable depuis un moment maintenant. « Mon célibat sera officiel quand mes enfants seront au courant. On attend que les fêtes soient passées. On ne veut pas leur gâcher leur Noël. »

Made by Neon Demon

_________________
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.
Apprendre à vivre, c'est apprendre à être libre. Et être libre, c'est accepter que les choses arrivent telles qu'elles arrivent.
Revenir en haut Aller en bas
DIAMOND
Devon Whitmore
Devon Whitmore
Je m'appelle : Mystéri@ et j'ai : 32 ans J'ai débarqué le : 05/08/2019 sur California Dream. J'ai posté : 931 messages et j'ai un total de : 0 points. J'ai choisi : Travis Fimmel J’interprète également : Dimitri Redfield, Erika Clarke, Lilly P. Henstridge et Hanna N. Williams
SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année - Page 6 7hmg

Fiche de présentation
Fiche de liens


RP terminés

Raven 1Raven 2Festival d'étéSanaa 1Raven 3Whitmore familyGala de bienfaisanceJaimie 1Explosion au centre commercial

RP en cours


Whitmore BrothersRaven 4DoyleSanaa 2EllenWyattRaydenRileyRaven flashback
Coucou moi c'est : Devon Actuellement, je suis : Veuf. et j'ai une préférence : Pour les femmes. J'ai : Un fils décédé... J'ai trouvé un job, je suis : Agent de police .
JOURNAL : SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année - Page 6 Ctec


SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année - Page 6 Empty
MessageRe: SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année écrit Lun 9 Aoû - 23:44
Gala de bienfaisanceQuand je pense que  tout commence dans les années 50. A l’époque, les magasins de Donut étaient les seuls snacks ouverts la nuit. Pour la police, c’est devenu la meilleure option pour se mettre un truc sous la dent rapidement, remplir des papiers, passer un coup de téléphone ou encore pour prendre sa pause. Aujourd’hui, pour certains collègues c’est carrément devenu un rituel, rituel que je ne respecte pas trop à la lettre. J’aime bien les donuts, mais c’est gras et écœurant à force. En revanche, comme je le souligne si malicieusement, j’ai d’autres talents cachés. Sanaa est rigolote et spontanée. J’aime bien sa compagnie: Hum…du talent non. En revanche, je dirais prévoyant. Ça fait toujours un truc à se mettre sous la dent. Moi perso, j’évite car après ça empeste la friture dans la bagnole.

Non et puis hey ! pourquoi beaucoup de collègue finissent avec deux heures de décalages entre chaque fesse ? Pourvue que je ne finisse pas par faire un mètre cube ! L'HORREUR ! À vrai dire, je ne m’en rends pas compte. Je ne passe pas des heures à contempler mon nombril devant une glace. Je compte donc sur la jeune femme pour me prévenir si mes excès me feraient défaut. Sa réponse m’extirpe un sourire charmé : Ah ouai ? Je penserais à le faire plus souvent alors, petit clin d’œil avant de partir dans mes délires habituels. Cette fois-ci, je lui sors ma science infuse à deux balles sur les Hobbits. Frodon Sacquet n’a qu’à bien se tenir ! Et Boum, une bonne douche froide quand elle me rappelle soudain le jour où nous avons fait connaissance. Jour où elle m’a trouvé en train de dégueuler mes trippes dans les buissons devant chez moi, jour où elle m’a réconforté puis offert son hospitalité, jour où j’ai été cruel envers elle, en y repensant. Un élan de culpabilité me gagne à la pensée des paroles qui ont traversé les frontières de mes lèvres ce jour-là…
Touché, répondis-je sans rien ajouter de plus tout en forçant un sourire quelque peu gêné.

C’est peu être égoïste, je ne sais pas, mais l’idée qu’elle lutte autant que moi contre l’envie de boire me réconforte un peu. Elle est la seule qui comprenne mon calvaire. D’ailleurs son soutient me fait beaucoup de bien. Si seulement ma famille avait essayé de me comprendre et de me soutenir. Et pourtant, c’est une totale étrangère qui l’a fait, une totale étrangère avec qui je me sens proche désormais et qui, étrangement, ne me laisse pas indifférent. Mon premier réflexe fut de l’embrasser sur la joue en guise de remerciement. Un geste qui l’a visiblement prise de court. Elle semble légèrement déstabilisée et je dois avouer que sa réaction me déstabilise à mon tour. Pour éviter un silence malaisant, je rebondis aussitôt sur ma famille. Elle pense qu’ils pourraient changer d’avis s’ils me voient faire le nécessaire pour m’en sortir.

Peut-être. Je n’en sais rien. Et sincèrement, je n’ai pas envie d’y penser, je souris à la jolie brune, tu sais, ça me touche beaucoup que quelqu’un croit enfin en moi et daigne m’encourager. Comme je l’ai dit, Sanaa est l’exemple que j’aimerais suivre. La volonté et la force de s’en sortir. Elle l’a fait pour elle et ses enfants. Des magnifiques motivations si vous voulez mon avis ! même si visiblement la relation avec le petit Jaimie reste conflictuelle. Elle doit prendre confiance en elle, c’est le seul moyen pour que son propre fils lui fasse confiance. Il arrive à un âge difficile, elle doit tenir le coup. Et c’est ce qu’elle essaie de faire tous les jours : Alors dis-toi que chaque jour est une victoire,

L’idée de savoir la jeune femme présente à mes côtés pour combattre mes envies d’alcool est très très séduisante. Peut-être un peu trop. Comme je l’ai dit, j’ai des principes, et je ne voudrais pas aller à l’encontre de l’un d’eux. Vous m’avez compris, je n'ai pas besoin de m'étendre ! Il serait préférable que je limite le contact avec elle. Je n’aime pas trop l’emprise qu’elle a sur moi. Heureusement pour moi, elle ne relève pas et le sujet se clôt rapidement. Lorsqu’elle se décrit comme une marraine, je ne peux m’empêcher de sortir ma connerie, à croire que, si je ne raconte pas de la merde au moins une fois, ça ne va pas…Je ne trouve rien mieux à faire que de chantonner la chanson de la marraine de Cendrillon lorsqu’elle transforme la souillonne en jolie princesse: Des fois ? comme tout le monde,tu chantes sous la douche, dis-je en riant, moi aussi il y aurait tellement de choses que j’aimerais faire disparaitre comme par magie… répondis-je tristement…Andy…Lex…je soupire intérieurement. Sanaa se propose de m’épauler mais me fait clairement comprendre qu’elle a sa vie de famille. Je souris.

Tu n’es peut-être pas la marraine de Cendrillon, ni Mary Poppins, mais tu ne devrais jamais douter du pouvoir que tu peux exercer autour de toi. T’inquiète ! Je ne te demande surtout pas ça. T’en fais pas, je ne te harcèlerai pas, même si l’idée est fort séduisante, plaisantai-je.

Je l’invite à danser, histoire de pimenter un peu la soirée. Sur la piste de danse, je lui présente mes excuses pour mon comportement chez elle dans sa cuisine. D’ailleurs, elle n’a pas hésité à me foutre dehors ce matin-là. Je dois avouer que c’était mérité d’autant plus qu’on venait tout juste de se rencontrer officiellement. Elle se dit râleuse et justifie ses réactions à mon égard. Elle n’a pas à le faire. C’est moo qui avais dépassé les bornes. Biensûr que non ! Au contraire. Je l’ai tout de suite vue quand on a discuté. T’as de la répartie. Tu n 'hésites pas à me remettre à ma place. Ça me plait bien ! Après tu verras, j’suis franc. P’t’être un peu cassant pas moment. Silence. Bon ok. Très cassant, mais je ne suis pas un vilain garçon.

Quelques pas de danse entamés, la jeune femme accepte mes excuses. Je suis content. Nous allons pouvoir repartir sur de bonnes bases. D’ailleurs, elle m’explique qu'une partie des jugements que j’avais émis sur son couple contenaient une part de vérité. D’ailleurs, elle m’avoue s’être séparée de son petit ami. Si vous voulez mon avis, ce n’est pas plus mal ! Elle mérite quand même mieux ! Toutefois, j’imagine qu’une séparation n’est jamais facile, alors, je lui exprime ma compassion, compassion dont elle émet quelques doutes: Non vraiment, c’est sincère. Une séparation n’est jamais simple, surtout quand ça implique des enfants. Visiblement, elle se sent beaucoup comme ça. Je lui souris doucement. Tant mieux. C’est tout ce qui compte.

Je ne sais pas pourquoi, mais l’idée de la savoir officiellement libre fait naître de drôle de pensées chez moi. Des pensées que je dois absolument chasser de mon esprit. D’autant plus que ses enfants ne sont visiblement pas encore au courant. Ils auraient décidé d’annoncer ça après les fêtes. Pauvres gosses…ça ne sera pas facile. D’accord. J’espère que tout se passera bien. Si ça ne va pas, tu sais où me trouver.

Un collègue me fait un signe de loin, celui qui veut dire que nous devons décoller. Le genre d’imprévu qui survient pile au mauvais moment. Je lâche la jeune femme puis un peu gêné lui explique la situation : Euhh Sanaa. Je suis désolé mais je vais devoir t’abandonner. Nous avons apparemment une intervention à faire. J’espère te revoir vite. je me rapproche hésitant au début puis d’un geste assuré, dépose un dernier baiser sur sa joue avant de tourner les talons et de partir faire mon job.


FIN DU RP
:copyright:️ 2981 12289 0

_________________

Sweet sweet medicine
L'alcool n'est pas le remède à mes maux, c'est  ma pénitence. Il me permet d'oublier ma merdique existence. + buckaroo.
Revenir en haut Aller en bas
 
SUJET COMMUN: GALA DE BIENFAISANCE - Fêtes de fin d'année
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Bye Bye :: Corbeille :: Closed topics :: 2020 :: Events-
Sauter vers: