Partagez|

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 25 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 1026 messages et j'ai un total de : 207 points. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Mok J’interprète également : Ruby A. Turner, Moira W. O'Hara & C. Lux Valentine
DISPONIBLE

JAKE & JAIMIESWANNJAKE


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 9 ans, Jaimie Ethan Keagan et une fille de 1 an, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie & Lily♥️



MessageSujet: Re: La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA Dim 11 Fév 2018 - 15:21

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire.

Jeffrey & Sanaa
« Le bonheur et la vérité sont des fantômes qui se perdent dans les ténèbres. »



Jamais, Sanaa n’aurait pensé se retrouver dans cette situation. Jamais, elle aurait pensé que Jeffrey changerait à ce point et qu’il serait doté d’une conscience qui le pousse à vouloir son fils dans sa vie. La grossesse d’Ellen, le fait que Matthew reconnaisse et s’occupe de son fils avait dû jouer dans la décision de Jeffrey. Maintenant, il avait Tobias même s’il était loin, mais ça ne lui suffisait pas. Il voulait aussi un lien avec l’enfant qu’il avait abandonné, il y a maintenant neuf ans. De nombreuses années où il ne l’avait même pas considéré. Mais aujourd’hui, il se disait prêt à être un père. La demoiselle Keagan avait écouté chaque question, chaque mois que prononcer Jeffrey. Il n’avait pas tort, il avait même totalement raison. Son mode de vie, au moment de la venue au monde de Jaimie n’était pas sain pour un enfant. Ni pour personne d’ailleurs, même pas pour une adulte. C’est vrai également que malgré les conflits et la distance qu’il y avait entre Jeffrey et Sanaa. La jeune femme avait de temps en temps été mêlée aux embrouilles du jeune homme. C’était toujours malgré elle et malgré lui, de façon involontaire. Elle savait qu’il ne voulait pas l’entraînait dedans, mais il le faisait quand même. Il ne voyait pas d’autre façon de s’en sortir ou d’autre soutien. La brunette lui avait par exemple plusieurs fois prêtée de l’argent, offert un toit ou même encore, c’était elle qu’il venait voir pour soigner ses blessures. Heureusement, ce n’avait jamais été quelques choses de méchants. Des blessures superficielles qui ne nécessitait pas l’intervention d’un médecin. Mais au-delà de ça, c’était également à cause de Jeffrey que Sanaa avait commencé à se droguer. Encore par sa faute, qu’elle avait sombrer dans l’alcool. Il l’avait laissé faire jusqu’à en devenir malade. Aujourd’hui, elle est alcoolique et que la moindre goutte d’alcool pouvait la faire perdre pied une nouvelle fois. Malgré tout ça, la demoiselle Keagan avait toujours été lié à Jeffrey et ça sera toujours le cas. Jaimie n’était pas la seule explication, mais ce n’est pas pour autant que la jeune femme trouverait une justification valable et surtout censée. Sanaa restait silencieuse un moment avant de répondre. « Tu pensais vraiment à tout ça, quand tu as renoncé à Jaimie, ou c’est maintenant, que tu as cherché de vraie justification que je ne peux pas nier ? » La brunette pensait que c’était la deuxième option. Il y a neuf ans, il ne voulait tout simplement s’embêter avec un enfant. Ni se faire passer pour le connard de service qui abandonne sa copine, même s’ils n’étaient pas ensemble à l’époque. C’était pour tous les deux qu’une aventure d’un soir.

Sanaa était prête à payer le prix qu’il fallait pour que Jeffrey renonce. Mais rien ne le ferait changer d’avis. Une situation qui désespérait la jeune femme. Elle n’arrivait mêle pas à imaginer les conséquences de cette révélation. La demoiselle Keagan savait une chose, elle avait le risque de tout perdre. Au moment même où sa famille commençait à se reconstruire. « Si je décide de ne pas leur en parler. Tu le feras... Mais, si malgré ça, je ne t’autorise toujours pas à voir Jaimie. Tu vas faire quoi ? Je te rappelle que tu as décidé tout seul d’avoir aucun droit sur lui… » Même si Sanaa était presque sûre que Jaimie ne l’écouterait pas. Il ferait probablement le contraire de ce que sa mère souhaitait. Il lui avait prouvé, qu’il pouvait être un vrai petit démon, lorsqu’elle avait rompu avec Jake. « Tu n'as pas besoin de comprendre, ce qui se passe entre Jake et moi... Mais tu devrais toi aussi t’obstiner pour recoller les morceaux avec Ellen et former avec Tobias une famille... Au lieu de t’acharner à vouloir t’imposer dans la vie d’un petit garçon qui n’a pas besoin de toi. Tu le sais très bien… Tu ne lui manques pas, peut-être avant, mais plus aujourd’hui… Quand il avait besoin de toi, tu n’étais pas là… Ou peut-être qu’il ne pose pas de question parce qu’il n’a pas besoin ou envie d’en savoir plus sur son père qui est parti avant même de le connaître… »

Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 13/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 649 messages et j'ai un total de : 100 points. J'ai choisi : Cam Gigandet comme célébrité et je dois mon avatar à : Schizophrenic

RP : Elana - sujet commun - Jake
Coucou moi c'est : Jeffrey Bryan Anderson Actuellement, je suis : célibatard et j'ai une préférence : pour les femmes sans la moindre hésitation. J'ai : deux garçons, 10 ans et bientôt 2 ans et c'est compliqué avec les deux. J'ai trouvé un job, je suis : propriétaire du Garage Riderson & mécanicien


MessageSujet: Re: La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA Sam 24 Fév 2018 - 18:44

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire.
SANAA KEAGAN & JEFFREY ANDERSON

J’expliquais à Sanaa les raisons, qui m’avaient poussé à renoncer à mes droits parentaux sur Jaimie. Les raisons, qui m’ont amené à rester loin de sa vie, bien que je n’aie pas su m’éloigner de sa mère, durant toutes ces années. Certes, je n’étais pas prêt à être père, j’étais jeune et con, mais pas que. Ma vie était sens dessus dessous à cette époque. En 2008, l’année de naissance de Jaimie, je vendais de la drogue pour gagner ma vie. Je me droguais également et je fréquentais des personnes qui ne l’était pas. J’étais dans un environnement vraiment néfaste pour un enfant et/ou une famille. Donc c’était mieux pour tout le monde, que je me tienne éloigné du petit garçon. Sanaa me demandait si j’avais pensé à tout cela au moment de signer les papiers ou si j’avais cherché cette raison pour qu’elle n’ait rien à redire. « Je pense que c’est un peu des deux. Je savais à l’époque, que je n’étais pas assez bien, pour assumer mon rôle de père. Et aujourd’hui avec le recul, j’ai identifié les raisons et j’ai réalisé, que j’avais raison d’avoir pris cette décision. Maintenant, tu ne peux pas nier que renoncer à Jaimie était la meilleure solution à l’époque. À présent, j’ai changé. J’ai mûri, je gagne ma vie de façon respectable et mes fréquentations sont bonnes. On a d’ailleurs pratiquement les mêmes aujourd’hui. » Je savais que même si je n’avais pas tort, Sanaa ne le reconnaîtrait pas facilement. Les choses n’ont jamais été simplement avec elle et ce n’était pas ce soir que ça allait changer. Encore moins, quand ça concernait, ce qu’elle avait de plus précieux, à savoir son fils ou devrais-je corriger en disant notre fils. Parce quoi, qu’on en dise, la science prouvait bien que j’étais le père de cet enfant et Sanaa l’avait elle-même reconnue, il y a un peu plus de neuf ans.

Sanaa tentait d’acheter mon silence. Mais je n’étais pas à vendre. Aucune somme au monde ne pouvait me faire renoncer aujourd’hui. J’avais pris une décision et je m’y tiendrais peu importe ce que ça pouvait me coûter. Je prévenais la demoiselle Keagan, elle avait le choix. Soit elle dévoilait elle-même la vérité, soit c’est moi qui le ferais tôt ou tard. « Oui, tu as tous les droits, tu peux m’empêcher de le voir. Mais si tu fais ça, je ferais appelle à un avocat et à la justice. Je suis loin d’être tout blanc, mais toi non plus tu n’es pas blanche Keagan. Je ne veux pas te prendre la garde de Jaimie, seulement avoir un droit de visite. Jaimie découvrira tôt ou tard la vérité. Pense à sa réaction, quand il va savoir que j’ai voulu reprendre contact, mais tu as tout fait pour m’en empêcher. Aujourd’hui, ce ne serait pas simple, mais plus on attend, plus ça sera compliquer. Ça le sera autant pour nous et surtout pour lui. » Je m’étais rapproché de Sanaa en disant cela. J’écoutais avec attention ce qu’elle disait. Sans la lâcher un seul instant du regard, je lui avais répondu. « Bon, je vais arrêter de parler de ta relation avec Jake. Toi en échange, tu ne parles plus d’Ellen. Ce n’est pas le sujet. C’est vrai, tu connais mieux Jaimie que moi. Mais tu ne peux pas savoir, ce qu’il y a au fond de lui. Tu ne peux pas savoir si, il se pose des questions ou pas ? Par exemple, tu as connu ta mère, mais quand elle t’a délaissé, tu te posais des questions sur elle, non ? Je sais ça parce que je me posais probablement les mêmes questions sur mon père. » J’avais agi comme cet homme avec Jaimie. Alors que je m’étais juré, que je ne serais jamais comme lui. Je me réconfortais en disant, que j’avais de vrai raison et que c’était pour son bien que je m’étais éloigné de lui.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 25 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 1026 messages et j'ai un total de : 207 points. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Mok J’interprète également : Ruby A. Turner, Moira W. O'Hara & C. Lux Valentine
DISPONIBLE

JAKE & JAIMIESWANNJAKE


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 9 ans, Jaimie Ethan Keagan et une fille de 1 an, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie & Lily♥️



MessageSujet: Re: La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA Mar 27 Fév 2018 - 14:14

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire.

Jeffrey & Sanaa
« Le bonheur et la vérité sont des fantômes qui se perdent dans les ténèbres. »



La situation devenait de plus en plus compliquée. Malheureusement ça n’allait pas en s’arrangeant. Le contraire allait peut-être même se produire. Toute cette histoire commençait vraiment à dépasser Sanaa. Elle était plus ou moins perdu, mais elle avait réalisé une chose. Elle allait devoir à Jeffrey ce qu’il demandait. La jeune femme y était obligée si elle ne voulait pas que la situation s’envenime. Qu’elle devienne de plus en plus compliquée, plus qu’elle ne l’est aujourd’hui. Il y avait également un point qui énervait Sanaa. Jeffrey avait raison et une bonne explication. Ça bouffait vraiment la brunette. Il était passé du connard qui a abandonner sa copine adolescente et enceinte parce qu’il n’avait pas couille pour l’assumer à un père protecteur. Jeffrey a été contraint d’abandonner Jaimie pour le protéger et c’était presque honorable. Sacrifier son rôle pour son bien-être et sa sécurité, tout en veillant sur lui de loin. La demoiselle Keagan ne pouvait pas lutter contre cela. Sanaa fixait Jeffrey du regard pendant quelques secondes avant de lui répondre. « C’est vrai que je ne t’aurais jamais pardonné, si tes histoires l’avaient atteint. Donc c’était bien que tu renonces à tes droits parentaux… » Sanaa aurait voulu le nier. Mais elle ne le pouvait pas, autrement cela voudrait dire qu’elle était de mauvaise foi.

Dans tous les cas, Jaimie en voudrait à sa mère. Il lui reprocherait de lui avoir caché que son père avait été présent tout ce temps. Qu’il était juste sous son nez. De ne pas avoir rompu la promesse qu’elle avait fait à Jeffrey. Faire passer Jaimie et elle-même avant, c’est ce que Sanaa aurait dû faire. Mais la naïveté de sa jeunesse l’avait remporté et quand elle s’en est rendu compte, elle s’était retrouvée dans un point de non-retour. Maintenant, ça se retourner contre elle par le bon vouloir de Jeffrey. Peut-être qu’avec le temps, Jaimie comprendrait le choix de Sanaa. Mais si au contraire, s’il apprenait un jour que son père avait cherché à le joindre et que sa mère s’y est opposée, il pourrait ne jamais lui pardonner. Surtout, si la jeune femme ne lui demandait pas son avis sur la question. « Je ne veux pas qu’on fasse appeler à la justice. Ça fera du mal à tout le monde… » Elle marquait une pause pour être certaine de ce qu’elle allait dire. « Tu as raison plus on attend plus ça sera compliqué… Je vais le dire à Jaimie… Mais il faut que j’en parle d’abord à Jake… Pour Jaimie, je ne lui dirais pas directement que tu es son père… Je vais lui dire que son père biologique veut le voir, s’il est d’accord là, je lui dirais… Si ça ne l’intéresse pas ça s’arrêtera là, je ne le forcerais pas. » Jeffrey avait également raison sur le fait que Jaimie devait se poser des questions. Il avait raison, Sanaa se posait beaucoup de questions sur sa mère, quand elle l’avait abandonné à sa grand-mère. Mais la demoiselle Keagan préférait ne rien répondre à cette remarque. Le silence suffirait à Jeffrey pour comprendre que Sanaa lui donnait raison pour cela aussi.

Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 13/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 649 messages et j'ai un total de : 100 points. J'ai choisi : Cam Gigandet comme célébrité et je dois mon avatar à : Schizophrenic

RP : Elana - sujet commun - Jake
Coucou moi c'est : Jeffrey Bryan Anderson Actuellement, je suis : célibatard et j'ai une préférence : pour les femmes sans la moindre hésitation. J'ai : deux garçons, 10 ans et bientôt 2 ans et c'est compliqué avec les deux. J'ai trouvé un job, je suis : propriétaire du Garage Riderson & mécanicien


MessageSujet: Re: La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA Mar 6 Mar 2018 - 16:12

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire.
SANAA KEAGAN & JEFFREY ANDERSON

Toutes ses nuits de conversations animées, de discussions interminables, de dialogues de sourds, de disputes et d’engueulades portaient enfin leurs fruits. J’arrivais enfin à faire entendre raison à Sanaa. Je ne sais pas si je l’avais eu à l’usure ou d’une autre façon. Dans tous les cas, les raisons m’importaient peu. Ce qui comptait, c’est que j’obtenais enfin ce que je voulais et ça me convenait parfaitement. Comme quoi, finalement avec de la persévérance on pouvait tout obtenir.

Sanaa venait même d’admettre que j’avais eu raison d’abandonner mes droits parentaux, il y a un peu plus de neuf ans. Je n’en attendais pas temps de sa part, mais je n’allais pas m’en plaindre. Elle reconnaissait que si mes histoires avaient atteint Jaimie, elle ne me l’aurait jamais pardonné. Déjà, qu’elle m’avait difficilement pardonné, quand mes problèmes l’avaient touché, elle, il y a quelques années maintenant. C’était, d’ailleurs une de raisons qui m’avait poussé à m’éloigner de cet univers. Depuis cette histoire, je savais que Sanaa me faisait beaucoup moins confiance, qu’auparavant. « Moi, non plus je ne me serais jamais pardonné, si c’était arrivé. » J’étais loin d’être un père et encore moins un bon, mais je ne souhaitais pas à ce qu’on face du mal à mes proches. Qu’on s’en prenne à mes fils ça serait certainement la chose qui me mettrait le plus hors de moi. J’étais même capable du pire.

Mais la véritable victoire du jour, c’était que Sanaa ne voulait pas faire appel à la justice. Moi non plus je ne voulais pas en arrivée là. Faire ressortir, mes erreurs, celle de Sanaa et les affichés devant tout le monde. Surtout face à Jaimie ne causerait que des problèmes et de la peine à tous. Ce n’était pas nécessaire. Ils pouvaient régler cette histoire à l’amiable comme des parents qui communiquent malgré leur différent. Leur seul objectif était bien, le bonheur de Jaimie, même si on savait tous les deux que ça serait compliqué. La demoiselle Keagan venait d’accepter de parler à Jaimie. C’était ça la vraie victoire, le bon objectif était atteint. Elle comptait lui que je voulais prendre contact avec lui. C’était normal que la décision revienne au petit garçon. Il avait totalement le droit de n’avoir pas envie ou de ne pas se sentir prêt à rencontrer son père biologique. Mais avant tout cela, Sanaa allait devoir en parler à Jake. J’imaginais déjà la scène et l’opposition ferme de Jake. Malheureusement pour lui, il ne m’impressionnait pas du tout. « C’est vrai ? Je te promets, tu ne le regretterais pas… Oui, je ne veux pas forcer Jaimie à me rencontrer s’il ne veut pas. Mais tu lui diras quand même si ça arrive, que s’il change d’avis un jour, je serais toujours prêt à parler avec lui ? Tu pourras faire ça pour moi s’il te plaît ? » Je ne laissais même pas répondre que je la prenais dans mes bras et que l’embrassa sur la joue. Je me décollais d’elle en lui posant une question sérieuse. « Ça ne changera rien, si Jake est totalement contre. N’est-ce pas ? »


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 25 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 1026 messages et j'ai un total de : 207 points. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Mok J’interprète également : Ruby A. Turner, Moira W. O'Hara & C. Lux Valentine
DISPONIBLE

JAKE & JAIMIESWANNJAKE


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 9 ans, Jaimie Ethan Keagan et une fille de 1 an, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie & Lily♥️



MessageSujet: Re: La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA Sam 10 Mar 2018 - 15:25

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire.

Jeffrey & Sanaa
« Le bonheur et la vérité sont des fantômes qui se perdent dans les ténèbres. »



Les raisons et les arguments de Jeffrey avaient eu l’entêtement de Sanaa. La demoiselle Keagan avait fini par céder. Il avait raison. Jaimie découvrirait la vérité un jour ou l’autre. La brunette ne pourrait pas l’empêcher. Comme le disait Jeffrey, c’était mieux qu’il l’apprenne maintenant que dans quelques années en apprenant que son père voulait le connaître et que Sanaa avait empêcher cela. Le risque qu’en courant la jeune femme, c’est que son fils lui en veuille et qu’il ne lui pardonne jamais ou qu’elle doive ramer pour obtenir son pardon. Ce qui serait probablement le cas, puisque le petit garçon n’avait pas un caractère facile. Ce qui était totalement prévisible en mélangeant le tempérament de Sanaa et de Jeffrey. Il avait bien hérité de leur gêne sur ce niveau-là.

Sanaa avait accepté d’en parler à Jaimie. Elle lui dirait simplement que son père biologique voulait le rencontrer. Ensuite, Jaimie ferait son choix. C’est lui qui allait décider s’il voulait le rencontrer ou non. La demoiselle Keagan était très claire à ce sujet. Si le petit garçon refusait de rencontrer son père, la discussion s’arrêterait là. La brunette n’insisterait pas. Elle respectera le choix de son fils. Mais si au contraire, il voulait rencontrer son père, Sanaa lui révélerait son identité et lui expliquerait la situation. Pourquoi elle ne lui jamais rien dire et répondrait à toutes les questions qu’ils voudraient lui poser. « D’accord, je lui dirais. » Répondait simplement Sanaa. Elle espérait sincèrement qu’elle avait pris la meilleure décision pour Jaimie et pour sa famille. Quoi qu’on dise, tout cela concernait Jaimie, mais ça aurait également un impact que Jake, et même sur Lily.

Naturellement, Jeffrey se demandait si l’opinion de Jake changerait quelques choses. Sanaa s’attendait à cette question. Ils savaient l’un comme l’autre que Jake réagirait assez mal et qu’il sera totalement contre cette idée. Mais la demoiselle Keagan avait quand même la réponse à cette question. « L’opinion de Jake ne changera rien. C’est Jaimie qui choisira. Ce ne sera ni moi, ni Jake. Ça te va ? De toute façon, tu n’as pas le choix. Ce sera comme ça et pas autrement. Et pas de coup foireux, s’il te plaît. » Sanaa préférait prévenir et demandait. On n’était jamais assez prudent et la jeune femme connaissait bien Jeffrey. Elle savait qu’il était plutôt du genre imprévisible et parfois même irréfléchis.

Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué le : 13/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 649 messages et j'ai un total de : 100 points. J'ai choisi : Cam Gigandet comme célébrité et je dois mon avatar à : Schizophrenic

RP : Elana - sujet commun - Jake
Coucou moi c'est : Jeffrey Bryan Anderson Actuellement, je suis : célibatard et j'ai une préférence : pour les femmes sans la moindre hésitation. J'ai : deux garçons, 10 ans et bientôt 2 ans et c'est compliqué avec les deux. J'ai trouvé un job, je suis : propriétaire du Garage Riderson & mécanicien


MessageSujet: Re: La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA Dim 11 Mar 2018 - 17:58

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire.
SANAA KEAGAN & JEFFREY ANDERSON

J’avais enfin ce que je voulais. Comme quoi, c’est vrai quand je dis que j’obtiens toujours ce que je veux ou que j’arrive toujours à mes fins. Ce n’était pas que des paroles, j’en avais une preuve aujourd’hui. Mais je n’allais pas m’en vanter auprès de Sanaa, elle risquait de vite changer d’avis. J’étais également heureux qu’elle accepte de transmettre mon message si jamais Jaimie décidait qu’il ne voulait pas connaître son père biologique. Une décision qui me surprendrait. J’étais presque persuadé que mon fils ainé était un petit curieux tout comme moi et sa mère. Mais ce qui me faisait le plus plaisir, c’est quand la demoiselle Keagan me dit que l’avis de Jake ne changerait rien à sa décision. C’était parfait pour moi. Surtout, que je savais que cette situation ne conviendrait aucunement. Je sentais déjà les menaces fuser. « Oui ça me va. Tu as ma promesse, aucun coup foireux. Mais c’est valable pour toi aussi, ne me met pas de couteau dans le dos. » Je lui tendais la main comme pour sceller ce pacte qu’on venait de conclure ensemble. « On fête ça en buvant un soda ? » J’aurais bien proposé une bière ou quelque chose d’un peu plus fort, mais sachant était alcoolique, je préférais éviter.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
BLOODY MARY

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle : Sihem - (Pixye) et j'ai : 25 ans. J'ai débarqué le : 14/07/2016 sur California Dream. J'ai posté : 1026 messages et j'ai un total de : 207 points. J'ai choisi : Vanessa Hudgens comme célébrité et je dois mon avatar à : Mok J’interprète également : Ruby A. Turner, Moira W. O'Hara & C. Lux Valentine
DISPONIBLE

JAKE & JAIMIESWANNJAKE


Coucou moi c'est : Sanaa Jaëlyn Keagan Actuellement, je suis : en train de donner une nouvelle chance à mon ex mari, Jake White et j'ai une préférence : pour les hommes, donc je suis hétérosexuelle. J'ai : un garçon de 9 ans, Jaimie Ethan Keagan et une fille de 1 an, Lily White Keagan J'ai trouvé un job, je suis : styliste et propriétaire de la boutique Keagan's Clothes.
JOURNAL :
L'Amour maternel est le seul bonheur qui dépasse tout ce qu'on espérait.


Jaimie & Lily♥️



MessageSujet: Re: La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA Mer 14 Mar 2018 - 13:25

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire.

Jeffrey & Sanaa
« Le bonheur et la vérité sont des fantômes qui se perdent dans les ténèbres. »



Sanaa sentait, qu’elle allait regretter cette décision, même si elle semblait être la meilleure. C’est celle, qui implique le plus de sincérité et qui serait moins dévastatrice. Puis dans tous les cas, cette révélation ferait des dégâts d’une façon ou d’une autre. Par contre, la demoiselle Keagan ne savait pas encore quand et comment elle annoncerait tout cela à Jake et encore moins à Jaimie. Jeffrey venait de promettre à la jeune femme qui ne ferait pas de coup foireux. Sanaa espérait que ses promesses avaient cette fois une valeur. Il voulait même que la brunette fasse de même. « Je te promets que je ne te planterais pas de couteau dans le dos que ce soit au sens figurer comme au sens propre du terme. » Elle lui serait ensuite la main qu’il lui tendait.

Mister Anderson proposait de fête cela en buvant un soda. Sanaa hésitait un moment avant de lui répondre. « Ça aurait été avec plaisir de prendre un verre avec toi. Mais la soirée a été assez riche en émotion et j’ai très envie de retrouver ma famille. Une prochaine fois, je sens qu’on va pas mal passer de temps ensemble dans les mois à venir. Par contre, laisses moi un peu de temps que je trouve le bon moment pour en parler à Jake et à Jaimie. » Comme si un bon moment existé réellement. Sanaa ressemblait ses affaires. « À plus tard Jeffrey. » Lui dit-elle en lui déposant un baiser sur le joue et en quittant son appartement.

FIN DU SUJET


Made by Neon Demon

_________________
Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s'accrocher à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi, tout comme la peur et le mal-être, et toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s'arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA

Revenir en haut Aller en bas

La vérité ne doit se publier que lorsqu'elle ne peut nuire. - JEFFREY & SANAA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Vitamines aux poussins... vous en donnez?
» Enlèvement - kidnapping - rapt d'enfants
» Pose parquet avec plinthe déja en place : Que faire !!!
» durée de vie d'une pile ?
» fenêtre de vérité?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
California DREAM♥ :: Bye Bye :: Corbeille :: Closed topics :: 2018 :: Topics-